Souvenirs d’un voyage à Sancerre

vendredi 18 janvier 2013 par Jean-Luc , Dédé ROUX

Forum de discussion en bas de page.

Comme promis André ROUX a rassemblé ses souvenirs pour nous relater les péripéties du voyage de fin de saison à Sancerre en juin 1970.

On a tous des souvenirs sympas de ce genre de déplacement « d’agrément » avec le rugby, et celui-là semble faire partie du top niveau...

Belle perf !

Bonjour à tous !

Comme promis, voici le compte-rendu de cette fin de saison 1970 (pour Pentecôte) en tous points mémorable, grâce à une mémoire à trous où subsistent des vapeurs de Sancerre !

1- Les séniors et les dirigeants partent en car à 10h pour arriver vers 14h à Sancerre. Nous avons obtenu que les épouses qui souhaitent nous accompagner ne nous rejoignent que le lendemain pour le repas de midi !! La suite de évènements confirmera la pertinence de cette précaution...

2- Aussitôt arrivés, nous attaquons la visite des caves, au pied de la falaise de Sancerre en compagnie des dirigeants du club local. Nous enchaînons cave sur cave au point que, même aujourd’hui, personne ne se rappelle où nous avons cassé la croûte ce soir-là.

3- Et la fête continue en soirée où nous dégageons en bus (?) à Neuvy, un patelin du coin dont le regretté Michel VIAUD répète sans arrêt que son nom c’est un pléonasme... Nous dégottons une boîte de nuit mais, évidemment, il faut casquer l’entrée, ce que nous refusons aussi sec. Nous formons un regroupement sans ballon et nous entrons en écartant les videurs qui d’ailleurs n’ont pas trop insisté ! Un deuxième regroupement nous amène au bar que nous investissons sans coup férir !

 - JPEG - 699.4 ko
1970 - Voyage à Sancerre
A. ROUX et J.-Claude TIBEAU.

4- Aucun souvenir ne persiste de ce qui s’est passé ensuite sinon que je me retrouve au petit matin dans la baignoire de la chambre de notre hôtel à Sancerre... en compagnie de mon compère de la 1re ligne (J.Claude TIBEAU). Branle-bas de combat. Bataille d’eau mousseuse, cris « d’orfèvre », braillements éléphantesques, coups dans le mur et plus d’eau sur le plancher que dans la baignoire ! Les proprios affolés viennent nous servir le p’tit dèj’ au plumard pour nous faire taire. Notre ami Peppone survient à l’improviste nous prendre en photo « en flagrant du lit »... C’est la seule pièce à conviction qui demeure de cette sortie en forme de dégagement, comme la suite le confirmera !

5- Il est 10h.30. Nous visitons une fromagerie à Chavignole. L’incontournable Peponne trouve peut-être les crottins un peu trop secs et profite de ce qu’il est en queue de peloton pour humecter abondamment les crottins d’un jet d’urine à base de Sancerre ! Ni vu ni connu ! Les visiteurs suivants en profiteront !!!!!

6- Nous retrouvons nos épouses pour l’apéro à midi sur la place de Sancerre. Ce dimanche de Pentecôte est aussi jour de communion dans le village et les familles et les communiant(e)s sont attablés sur les terrasses pour le rituel de l’apéro après la messe ! C’est alors que les compères de l’aile droite de nos trois-quarts, Peponne et Popaul Gordils déboulent sur la place et la parcourent de long en large, braguette ouverte et « flamberge au vent » ; l’exhibition dure un bon moment sans que personne ne réagisse jusqu’à ce que le secrétaire du club, Michel MOSSELIN, récupère dare-dare nos copains. Nous avons frisé la correctionnelle ! Aucun souvenir de l’endroit où nous avons pris notre repas... Peut-être que l’apéro a été trop arrosé !

7- 15h. Nous nous retrouvons sur le stade pour jouer contre l’équipe de Sancerre. Deux souvenirs : nous avons pris une tôle carabinée, ce qui n’étonnera personne eu égard à... la fatigue accumulée et, à l’issue du match, dans les vestiaires, les maillots entassés qui dégagent un fort « fumet » de vinasse... sancerroise.

8- 19h. Nous repartons en voiture avec nos épouses en suivant le car. Ce qui nous permettra de voir que l’exhibition continue à la lunette arrière du car où on peut voir en permanence quelques paires de fesses dont celles des incontournables Peppone et Popaul !.. Il paraît qu’ils ne se sont arrêtés que rendus à LAGNY... mais nous avions depuis longtemps dépassé le car !!!

Souvenirs, souvenirs... vieux de 42 ans mais qui ont marqué l’histoire du club puisqu’on se la raconte encore dans le club-house !!

André ROUX






Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques | info visites 672120

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Historique  Suivre la vie du site Les dernières trouvailles...   ?

Site créé par Jean-Luc Friez

Creative Commons License Valid XHTML+RDFa 1.1

Visiteurs connectés : 5