Saison 1964-1965

samedi 14 juin 2014 par Jean-Luc

Forum de discussion en bas de page.

Le club se débat dans les difficultés malgré un effectif qui se maintient permettant d’aligner une réserve en début de saison. Les résultats se dégradent au fil de ce championnat de 2e série. Le club termine dernier de sa poule, forfait les 2 derniers matches et relégué en troisième série.

L’ASL sera forfait général la saison suivante 65-66...

Un forum est à votre disposition en bas de cette page (lien « Répondre à cet article ») : n’hésitez pas à nous faire partager vos souvenirs si vous avez participé aux événements décrits dans les articles.

 - JPEG - 277.8 ko
1965 - Match
André HUART (n°7), Guy BLOND, DEFLANDRE (avec la balle).

Les rugbymen de Lagny seront dotés mercredi soir par Le Parisien libéré (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 7 septembre 1964)

Les rugbymen de Lagny seront dotés mercredi soir par Le Parisien libéré

 - JPEG - 131.2 ko
1964-09-07 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

DOUBLE événement, mercredi prochain, à Lagny.

C’est ce jour-là, en effet, qu’à 21 heures, dans la salle des fêtes de l’hôtel de ville local, les représentants du « PARISIEN libéré » viendront remettre aux rugbymen de l’Association sportive de Lagny la dotation qu’ils ont remportée au cours de la mémorable rencontre Chelles - Lagny d’Inter-Seine-et-Marne.

Cette dotation est représentée par un jeu complet d’équipements (chaussures, culottes, maillots, bas et ballon) qui leur seront notamment remis par Georges Duthen, dont la signature fait autorité dans tous les milieux du sport ovale et qui fut l’un des rares envoyés spéciaux de la presse française à avoir assisté aux récents exploits de l’équipe de France en Afrique du Sud, exploits dont il s’entretiendra avec son auditoire.

Autre événement : c’est mercredi prochain que sera également tiré au sort le lieu de la rencontre d’« Inter-Seine-et-Marne », qui mettra aux prises les équipes de Coulommiers et de Lagny. Toutes deux s’étant déplacées au tour précédent ont sportivement accepté de s’en remettre aux décisions du sort pour la suite d’une épreuve. Décision : mercredi soir.


Les rugbymen de Lagny recevront leurs équipement, ce soir (21h) (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 9 septembre 1964)

Les rugbymen de Lagny recevront leurs équipement, ce soir (21h)

 - JPEG - 136.2 ko
1964-09-09 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LES rugbymen de l’A.S. Lagny seront à l’honneur ce soir, à la salle des fêtes de l’hôtel de ville, à 21 heures. Heureux bénéficiaires d’un tirage au sort des Dotations du « PARISIEN libéré », ils seront équipés complètement, selon un principe devenu traditionnel.

A cette première chance les Latignaciens en ajouteront une autre... de qualité. C’est une personnalité du rugby international qui, au nom de notre journal, leur remettra leurs tenues.

Georges Duthen, ancien rugbyman en renom, critique avisé et très écouté, un des rares journalistes à avoir suivi toutes les dernières pérégrinations du XV de France en Nouvelle-Zélande, en Afrique du Sud, parrainera, d’une part, cette remise d’équipements et ne manquera pas de satisfaire la curiosité avertie des rugbymen de Lagny.

Rappelons également que c’est au cours de cette même soirée que sera tiré au sort le lieu de la rencontre Lagny-Coulommiers, premier quart de finale de Inter-Seine-et-Marne, le grand tournoi départemental du « PARISIEN libéré », début octobre.


La dotation sportive du Parisien libéré a été remise aux rugbymen de l’A.S.L. (« Le Parisien Libéré » - 11 septembre 1964)

La dotation sportive du Parisien libéré a été remise aux rugbymen de l’A.S.L.

 - JPEG - 382 ko
1964-09-11 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-Marne - page B - Arch. P. Eberhart

La remise aux rugbymen de l’A.S.L. de la dotation sportive du « PARISIEN libéré » s’est déroulée mercredi soir dans la salle des fêtes de l’hôtel de ville en présence de MM. Cornu, Guillon et Saleix, adjoints au maire, de plusieurs conseillers municipaux, de M. Lamurel, conseiller municipal, représentant M. Tourneur, maire de Coulommiers, de M. Janvier, capitaine de l’équipe de Coulommiers, de M. Jacques Larue, capitaine de l’équipe d’Inter Seine-et-Marne de Lagny, de M. Giraux, président du rugby, représentant M. Robert Saurin, président de l’A.S.L., de M. Cabrolié, président de l’U.S.L.-football et de nombreux sportifs, M. Pagnoud, responsable départemental des sports au « PARISIEN libéré », entouré de M. Gomez et du sportif bien connu Duthen, rugbyman, chef des informations sportives.


Les Dotations du Parisien libéré

Les rugbymen de Lagny ont reçu leurs équipements de mains de G. Duthen

 - JPEG - 236.3 ko
1964-09-11 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-Marne - page D - Arch. P. Eberhart

Un sympathique réunion s’est déroulé à la salle des fêtes de l’hôtel de ville, en présence de MM. Cornu, Guillon et Saleix, adjoints au maire ; de plusieurs conseillers municipaux ; M. Lamurel, conseiller municipal, représentant M. Tourneur, maire de Coulommiers ; de M. Janvier, capitaine de l’équipe de Coulommiers ; de M. Jacques Larue, capitaine de l’équipe de Lagny ; de M. Giraux, président du rugby, représentant M. Robert Saurin, président de l’A.S.L. ; de M. Cabrolié, président de l’U.S.L. (football) ; de M. Georges Duthen, chef des informations sportives ; de Georges Pagnoud, responsable des services sportifs régionaux au « PARISIEN libéré », entouré de M. Gomez.

Georges Pagnoud procéda ensuite à la remise des équipements sportifs aux rugbymen de l’A.S.L., désignés par le sort à l’issue de la rencontre Lagny-Chelles. M. Jacques Larue avait tout d’abord accueilli les personnalités et les invités et rappelé les péripéties de la rencontre Lagny-Chelles du début de l’année.

Puis Georges Pagnoud exprima toute sa joie de voir « LE PARISIEN libéré » donner le coup d’envoi des dotations en commençant par les sportifs de Lagny, heureux d’être accompagné, pour cette remise, par Georges Duthen, éminent critique sportif, qui suit avec objectivité toutes les rencontres nationales et internationales.

M. Giraux, président de l’A.S.L., remercia « LE PARISIEN libéré » pour le don à l’équipe de rugby d’équipements de qualité : bas aux couleurs du club, chaussures, maillots et ballon.

M. Cornu, représentant le sénateur-maire, constata avec plaisir la bonne tenue du sport en notre ville.

La prochaine rencontre Inter-Seine-et-Marne devant se dérouler entre Coulommiers et Lagny, il restait à tirer au sort pour savoir quelle ville recevrait l’autre. C’est une main innocente, celle de Mlle Roselyne, 9 ans, fille du sympathique concierge de la mairie, qui procéda au tirage au sort, et décida que Lagny recevrait Coulommiers pour la prochaine rencontre qui s’annonce d’ores et déjà sous les meilleurs auspices.

Afin d’ailleurs de composer sa nouvelle équipe, M. Larue, capitaine, convie tous les sportifs et tous ceux qui ont à cœur de voir briller les couleurs de Lagny, à se réunir vendredi (20h.30) à l’hôtel de ville.


Les rugbymen de Meaux, Coulommiers et Nemours sur plusieurs fronts (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 24 septembre 1964)

Les rugbymen de Meaux, Coulommiers et Nemours sur plusieurs fronts

 - JPEG - 86 ko
1964-09-24 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LES rugbymen de Seine-et-Marne ont déjà commencé leur saison. Certes, ce ne sont encore que des matches de préparation mais n’est-ce pas au cours de ces matches amicaux qu’on fourbit ses armes ?

C’est ainsi que dimanche prochain les principales formations prendront l’exacte mesure de leur valeur avant de commencer le championnat le 4 octobre prochain.

Coulommiers réceptionnera Antony (15h30) et les Chellois s’en iront à la Croix-de-Berny affronter l’U.S. Métro. Ils délégueront deux équipes : la première et celle des juniors. Meaux de son côté recevra l’équipe junior A du Racing Club de France, tandis que Nemours affrontera Lagny sur son terrain.


 - JPEG - 45.6 ko
1964-09-25 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Matches du dimanche 13 octobre (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 25 septembre 1964)

RUGBY

Avant le début du championnat, Nemours disputera sa troisième rencontre amicale de la présente saison, dimanche. Les rugbymen nemouriens recevront, sur leur terrain de la route des Vignes, ceux de Lagny. Coup d’envoi du match à 15h30.


Bons débuts de Nemours contre Lagny : 16-6 (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 29 septembre 1964)

Bons débuts de Nemours contre Lagny : 16-6

 - JPEG - 112.3 ko
1964-09-29 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

UN public assez nombreux a assisté au match Nemours - Lagny. Cette rencontre fut très agréable à suivre, les deux équipes cherchant à fournir du jeu ouvert.

Lagny, qui disputait son premier match, manqua surtout de cohésion car, des deux côtés, de nombreux kilos restent à perdre.

Il faut retenir que, cette fois, au terrain des Vignes, on a surtout voulu « jouer au rugby ».

Il est certain que le rugby a acquis définitivement droit de cité dans celle des ducs de Nemours. A noter que, pour la première fois, les joueurs nemouriens avaient adopté les couleurs de l’Union sportive, soit « tango », et ces couleurs, nous pouvons assurer qu’elles seront défendues avec coeur au cours de la présente saison.

LES ÉQUIPES

Nemours : Bistre, Majorel, Firmin, Stalmayer, Bouget, Bertheau, Marchaison, Damotte, Schwaar, Arboy, Debièvre, Fauvin, Pinel, Schlegel, Scymokyk, Coquillard, Geraud, Fuschet.

Lagny : Carron, Cuisimano, Achard, Richard, Saumier, Mocelin, Fourquié, Thiolière, Claverie, Ponramon, Duplouich, Benezet, Araud, Guarneson, Charrier.


 - JPEG - 42.2 ko
1964-10-03 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Programme du dimanche 4 octobre (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 3 octobre 1964)

RUGBY

Division d’honneur

  • Meaux - Antony.
  • Coulommiers - Pontoise.

Deuxième série

  • Melun - Simca.
  • Lagny - Noisy.
  • Clichy - Champagne.

Victoire étriquée de Lagny (11-6) (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 5 octobre 1964)

Victoire étriquée de Lagny (11-6)

 - JPEG - 102.1 ko
1964-10-05 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

POUR la reprise du championnat, les rugbymen de l’A.S. Laqny ont triomphé de Noisy-le-Sec (11-6).

Dès le départ, le pack noiséen oblige les hommes de Charrier à se retrancher sur la défensive. Sur une faute, Ducasse, des trente mètres, passe un coup de pied entre les poteaux : Noisy 3 - Lagny 0.

Lagny tente de reprendre et pratique un jeu ouvert qui est toutefois contrarié par la vitesse et la puissance des Noiséens et ceux-ci, à la 22e minute de jeu, par Ducasse, portent le score à 6-0. Lagny ne s’avoue pas vaincu et à la 34e minute c’est le petit demi de mêlée Journet qui, tapant à suivre, reprend la balle en rebond devant Bonel et aboutit dans l’en-but. Ponramon transforme et ramène le score à 6-5 avant la pause.

La deuxième mi-temps est équilibrée et alors que l’on entame le dernier quart d’heure, Ponramon transforme des vingt-cinq mètres un coup de pied de pénalité. Lagny 8 - Noisy 6.

Trois minutes plus tard, des quarante mètres, le diabolique Ponramon ajuste un nouveau coup de pied qui permet à Lagny de l’emporter 11 à 6.


11-6 : les rugbymen de Lagny supérieurs à ceux de Noisy-le-Sec (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 7 octobre 1964)

11-6 : les rugbymen de Lagny supérieurs à ceux de Noisy-le-Sec

 - JPEG - 240.7 ko
1964-10-07 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LES fréquentes incursions de Charrier en attaque, les percées par le centre de Ponramon ont fini par avoir raison des Noiséens qui pourtant tinrent la dragée haute aux Latignaciens pendant soixante-cinq minutes d’une rencontre de début de saison.

Il est certain que ce second match a pesé lourd dans les jambes des Latignaciens qui eurent bien du mal à s’adapter au rythme rapide imposé par les coéquipiers de Ponel dont le pack obligea celui de Lacombe à commettre certaines fautes qui permirent à Ducasse de donner l’avantage à Noisy grâce à deux excellents coups de pied.

Dès lors, les équipiers de Charrier sentant le danger, s’appliquèrent à remonter leur handicap et ce fut le demi de mêlée Journet qui donna le signal du redressement, à la 34e minute de la rencontre. Héritant d’une sortie de mêlée favorable, il tapa à suivre, pour lui-même, puisqu’il fut le premier à saisir au nez et à la barbe de l’arrière Ponel, un ballon qu’il s’empressa d’aplatir dans l’en-but noiséen. Ponramon transforma l’essai. Le score fut ramené à 6-5, ce qui situait mieux l’ensemble de cette première période toutefois favorable logiquement aux Noiséens.

Après Charrier et Journet, ce fut Ponramon, le demi d’ouverture des Latignaciens, qui, dans le dernier quart d’heure, paracheva la victoire de Lagny. Il effectua en effet à la 70e minute une magnifique percée par le centre, échappent, grâce à ses contre-pieds à la meute tentant de le stopper, puis un de ses fabuleux coups de pied reporta les opérations à vingt-cinq mètres des buts noiséens et à la sortie de la mêlée, une faute fut sanctionnée par l’arbitre, ce dont profita le demi d’ouverture latignacien pour ajuster des vingt-cinq mètres le coup de pied qui donnait ainsi l’avantage à Lagny à moins de cinq minutes de la fin.

Trois minutes plus tard, des quarante mètres, Ponramon aggravait le score d’un maître coup de pied et finalement Lagny l’emportait.

Les trois-quarts latignaciens Duplouich, Benezet, Testevuide et Arrau s’appliquèrent à jouer à la main, tandis que le pack composé de la troisième ligne Bizotto, Mocellin, Batigne, de la seconde ligne Joumier, Delmotte et des Caron, Claverie et Lacombe aux fauteuils d’orchestre, fut pris en défaut au début de la rencontre, mais finit très fort. Voilà de toute façon une victoire fort encourageante pour les dirigeants de Lagny.


Rugby : A Noisy-le-Sec, les Melunais n’ont pas fait le moindre détail (28-0) (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 13 octobre 1964)

Rugby : A Noisy-le-Sec, les Melunais n’ont pas fait le moindre détail (28-0)

 - JPEG - 283.4 ko
1964-10-13 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

APRÈS l’écrasante victoire : 28 à 0 remportée dimanche par les rugbymen melunais à Noisy-le-Sec, en championnat d’Ile-de-France deuxième série, il faut spécifier que tous les joueurs sont à féliciter pour l’ardeur dont ils firent preuve tout au long de la partie, ce qui leur permit de s’assurer un tel succès sur terrain adverse, face à une équipe aux gros moyens physiques.

Melun alignait la formation suivante : arrière, Beuret ; trois-quarts, Coutanson, Bataille, Nunzy, Vincent ; (o.) Saly, (m.) Dominguez ; troisième ligne, Minon, Simon, Daspet ; deuxième ligne, Petit, Petitjean ; première ligne, Veau, Laudouar ; capitaine, Hamont.

Les hommes en grande forme actuellement sont Simon, Daspet, Dominguez, Minon, Nunzy. Talonneur excellent, capitaine avisé, sachant allier une autorité lucide à une grande gentillesse, Laudouar fut aussi un buteur d’une précision exceptionnelle, puisque sur six essais il en transforma cinq, dont deux du bord de la touche, et ce malgré le vent qui soufflait en rafales et un ballon glissant.

Pour mieux apprécier la domination constante des Melunais, il est indispensable de donner la chronologie des points marqués : 25e m. essai en coin de Veau, transformation de Laudouar. Melun, 5, Noisy, 0.

34e m. : essai de Daspet, transformation non réussie. Melun 8, Noisy 0.

A la 38e m. : essai de Nunzy, transformation de Laudouar. Melun 13, Noisy 0.

A la 53e m. : essai de Hamon, transformation de Laudouar. Melun 18, Noisy 0.

A la 58e m. : magnifique essai de Nunzy qui perfore toute la défense adverse ; transformation de Laudouar. Melun 23, Noisy 0.

A la 70e m., bien servi par Simon, essai de Daspet ; transformation de Laudouar. Melun 28, Noisy 0.

Il faut noter qu’à cinq minutes de la fin, Nunzy, victime d’un claquage, avait dû se retirer.


CONFIRMANT LEUR EXCELLENT DÉBUT de championnat et leur victoire obtenue aux dépens de Noisy-le-Sec (11-6), les rugbymen de l’A.S. Lagny ont disposé de ceux de Rueil qu’ils recevaient sur leur stade des Arcades, à Pomponne, par le score de 12 à 3. Les équipiers du capitaine Charrier comptent donc deux victoires pour deux rencontres.

 - JPEG - 195.3 ko
1964-10-13 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-Marne - Arch. P. Eberhart

LAGNY-RUEIL (12-3) - A la touche, les maillots blancs de Lagny - qui leur furent d’ailleurs offerts par « LE PARISIEN libéré » - n’eurent pas toujours le dessus, ainsi qu’on peut s’en rendre compte. (Photo « P. L. ».)


Rugby : Le derby entre Melun et Lagny promet d’être disputé (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 16 octobre 1964)

Rugby : Le derby entre Melun et Lagny promet d’être disputé

 - JPEG - 183.6 ko
1964-10-16 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

DIMANCHE, au stade Paul-Fischer à Melun, en championnat de rugby du comité d’Ile-de-France, deuxième série, l’Union sportive de Melun recevra Lagny.

Cette rencontre, il faut bien le dire, dépasse le cadre habituel d’une partie de championnat puisque ce sera aussi la première manche du derby seine-et-marnais.

Les deux clubs, qui seront face à face sont actuellement co-leaders de leur poule en championnat, Lagny après avoir battu Noisy-le-Sec par 11 à 6, puis Rueil par 12 à 3, et les Melunais après avoir battu Simca par 11 à 6 puis Noisy-le-Sec par 28 à 0. La seule ligne de comparaison entre Latignaciens et Melunais est la rencontre qu’ils ont, les uns et les autres, disputé contre Noisy-le-Sec.

Sur cette base, le pronostic logique semblerait en faveur des « rouge et bleu », pronostic fragile car, autant les visiteurs risquent de se présenter survoltés, les rugbymen locaux risquent de pêcher par excès de confiance et ainsi se faire contrer dès le début des hostilités.

Les dirigeants melunais présenteront la même équipe qui fit si bien dimanche dernier à Noisy à moins que Landrevie soit qualifié, auquel cas il pourrait être incorporé au centre de la ligne d’attaque aux côtés de Nunzy.

Si les équipiers de Laudouar ne se cantonnent pas dans l’attentisme et s’ils font tous preuve de la volonté indispensable pour concrétiser leurs possibilités certaines, ils devraient non seulement remporter la victoire, mais aussi, par la pratique du jeu offensif et rapide, conquérir de nouveaux adeptes à la cause du rugby, encore trop mal appréciée dans le chef-lieu seine-et-marnais.


Les Melunais supérieurs à Lagny (14-3) (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 19 octobre 1964)

Les Melunais supérieurs à Lagny (14-3)

 - JPEG - 142 ko
1964-10-19 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

A Melun, en championnat de rugby du comité d’Ile-de-France deuxième série, l’Union sportive melunaise a battu Lagny par 14 (trois essais, une transformation, un but sur coup franc) à 3 (un but sur coup franc).

A la huitième minute, coup franc réussi par le capitaine melunais Laudouar : Melun 3, Lagny 0.

A la vingtième minute, Bataille marque un essai de débordement transformé par Laudouar : Melun 8, Lagny 0. Le score restera inchangé jusqu’à la mi-temps.

A la quarante-cinquième minute, le trois quarts centre Saly marque en coin un essai qui ne sera pas transformé : Melun 11, Lagny 0.

A la quarante-septième minute, Lagny bénéficie d’un coup franc accordé en bonne position, il est réussi : Melun 11, Lagny 3.

Lagny continue à se montrer très souvent menaçant et, à plusieurs reprises, est bien près de conclure, mais, finalement, ce sera encore Melun qui, par l’intermédiaire de son trois quarts centre Coutançon, bien servi par Landrevie, marque un bon essai en coin : Melun 14, Lagny 3.

La fin est sifflée sur ce score. Melun présentait la formation suivante :

Arrière : Beuret ; trois quarts : Bataille, Landrevie, Saly, Coutançon ; demi d’ouverture : Rieunzer ; demi de mêlée : Dominguez ; troisième ligne : Minon, Simon, Daspet ; deuxième ligne : Petit, Petitjean ; première ligne : Veau, Laudouar (capitaine) et Hamont.

En lever de rideau, l’équipe réserve de Melun bat celle de Lagny par 22 à 3.


Melun-Lagny (14-3) (« Le Parisien Libéré » - 23 octobre 1964)

 - JPEG - 219.1 ko
1964-10-23 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-Marne - Arch. P. Eberhart

Melun-Lagny (14-3) - A la touche, Melunais et Latignaciens se livrent une véritable bataille.


Rugby : L’U.S. Melun optimiste après ses trois matches de championnat (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 20 octobre 1964)

Rugby : L’U.S. Melun optimiste après ses trois matches de championnat

 - JPEG - 162.7 ko
1964-10-20 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

SI la première mi-temps de la rencontre qui permit dimanche à Melun de battre Lagny par 14-3 vit un léger mais continuel avantage des Melunais, il n’en fut pas de même au cours de la deuxième mi-temps où les Melunais furent souvent débordés par les visiteurs qui présentaient une équipe sympathique, pratiquant un rugby agréable où émergeait particulièrement le demi d’ouverture.

Après plusieurs saisons d’absence, Rieuniet faisait sa rentrée dans l’équipe melunaise au poste de demi d’ouverture, rentrée qui démontre que ce joueur n’a rien perdu de ses brillantes qualités, et son retour apportera beaucoup à l’efficacité du « quinze » melunais.

Le trois-quarts centre Nunzy, claqué et souffrant, avait du s’abstenir. Landrevie, qui faisait ses débuts en match officiel, est à créditer d’une bonne partie. Il permit au rapide et adroit junior Coutançon de marquer dans les toutes dernières minutes un fort bel essai de débordement.

Après trois matches de championnat, qui se sont soldés par trois victoires et au cours desquelles les Melunais marquèrent 53 points et n’en concédèrent que 9, le club cher à M. Veau et à M. Cantou peut envisager l’avenir avec un certain optimisme.

Il est en effet incontestable que, cette saison, l’équipe melunaise est supérieure a celle des deux précédentes saisons, notamment en lignes arrière. Les avants sont aussi en progrès et lorsqu’ils auront bien assimilé les nouvelles règles ils augmenteront encore leur potentiel offensif.


Lagny domine en vain face à l’Énergie Atomique : 6-9 (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 28 octobre 1964)

Lagny domine en vain face à l’Énergie Atomique : 6-9

 - JPEG - 151.5 ko
1964-10-28 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

UNE fois de plus, les Latignaciens ont pu vérifier la véracité de l’axiome « Dominer n’est pas gagner ». Les rugbymen de l’A.S. Lagny on dû, en effet, laisser la victoire à leurs adversaires de l’Énergie atomique, vainqueurs grâce à un coup de pied de pénalité obtenu à la 60e minute, et que les Latignaciens de Ponramon ne purent remonter, malgré une nette domination, notamment au talonnage et à la touche.

Le seconde ligne Joumier faisant la loi à la touche, et le petit talonneur Claverie subtilisant de nombreuses balles à son vis-à-vis, Lagny dut pourtant subir dès le départ le handicap de 6 points consécutifs à deux coups de pied de pénalité, mais obtenait enfin, à la 28e minute, la récompense de ses efforts, par Ponramon, qui allait à l’essai.

A 6 à 3 et contre le cours du jeu, les coéquipiers de Besana, qui effectuait une brillante rentrée au poste d’arrière, se reprenaient à espérer, et à la 35e minute, le coup de pied de Ponramon leur donnait enfin l’égalisation méritée.

La seconde période fut marquée par une très nette domination du pack de Claverie, mais la pluie et la sévère défense des joueurs de l’Énergie atomique ne permettaient pas aux Latignaciens de conclure des actions pourtant bien conçues. C’est ainsi que l’Énergie atomique remportait une victoire refusée aux malchanceux Latignaciens, chez lesquels les meilleurs furent Besana, Claverie, Ponramon, Joumier.

En lever de rideau, les réservistes de Lagny s’inclinèrent devant leurs homologues de l’Énergie atomique, 17 points à 3.


 - JPEG - 39.3 ko
1964-10-31 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Programme du dimanche 1er novembre (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 31 octobre 1964)

RUGBY

  • Réveil basco-béarnais - Lagny.
  • Énergie atomique - Melun.
  • Champagne - Neuilly.
  • Nemours - Yerres.
  • C.S.P.T.T. - Chelles.

XV : Champagne et Nemours en vedette (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 3 novembre 1964)

XV : Champagne et Nemours en vedette

 - JPEG - 380.9 ko
1964-11-03 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LES rugbymen de Seine-et-Marne luttaient sur cinq fronts dimanche dernier pour le compte du championnat de l’Ile-de-France.

Deux clubs seulement, Champagne-sur-Seine et Nemours parvinrent à leurs fins en s’assurant les trois points que confère une victoire.

Pourtant, les uns et les autres figurent honorablement dans leurs classements respectifs et ils peuvent prétendre à améliorer, à bref délai, leurs positions.

Melun a perdu le commandement de la poule A de deuxième série en concédant le nul (0-0) sur le terrain de l’Énergie atomique. Pour sa part, Lagny n’a pu conserver le contact avec les formations de tête du même groupe bien qu’ils aient fourni un match excellent devant les Basco-Béarnais, qui ne s’imposèrent que par un point (6-5). Il est juste d’ajouter que si les Basco-Béarnais perdirent sur blessure un pilier dès la cinquième minute, Lagny eut également l’excuse de jouer le dernier quart d’heure à quatorze, son talonneur ayant dû se retirer, sur accident, sans que pour cela la rencontre ait été empreinte de brutalité.

De son côté, Champagne fit grosse impression en forçant son visiteur Neuilly à s’en retourner nanti de 24 points dans la valise sans avoir pu en rendre un seul. Voici Champagne solidement installé au premier rang de la poule B. Gageons qu’il sera difficile de l’en déloger.

En troisième série, Nemours continue son bonhomme de chemin par un troisième succès consécutif, enregistré cette fois aux dépens des infortunés Yerrois, contraints de s’incliner (11 à 0).

Chelles, bien que défait par le C.S.P.T.T. (14-5), n’a pas été dominé pour autant. Les équipiers de Chelles poursuivent un rodage difficile mais qui devrait porter ses fruits un jour prochain.

Les classements

Deuxième série

POULE A

  • 1. Basco-Béarnais, 15 pts ; 2. Melun, Énergie atomique, 14 ; 4. Lagny, 9 ; 5. Simca, 8 ; 6. Sarcelles, Noisy, 7 ; 8. Rueil, 6.

POULE B

  • 1. Champagne, 13 pts ; 2. Saint-Maur, 12 ; 3. Galeries, 11 ; 4. Savigny, Mantes, 10 ; 6. Clichy, 9 ; 7. S.N.E.C.M.A., 8 ; 8. Neuilly, 7.

Troisième série

POULE A

  • 1. Nemours (3m. 9pts) ; 2. Stains (3m. 8 pts) ; 3. Vaires (1m. 3 pts) ; 4. Vitry (2m. 3 pts) ; 5. Saclay (3 m. 3 pts) ; 6. Yerres (2 m. 2 pts).

POULE C

  • 1. Châlons (3m. 9 pts) ; 2. Aulnay (3 m. 7 pts) ; 3. C.S.P.T.T. (4 m. 7 pts) ; 4. Villeneuve (3 m. 5 pts) ; 5. Chelles (3 m. 3 pts).

 - JPEG - 46.5 ko
1964-11-07 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Programme du dimanche 8 novembre (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 7 novembre 1964)

RUGBY

  • Vincennes - Meaux.
  • Puteaux - Coulommiers.
  • Melun - Basco-Béarnais.
  • Lagny - Sarcelles.
  • Saint-Maur - Champagne.
  • Stains - Nemours.
  • Chelles - Villeneuve.

Succès logique de Lagny (11-3) (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 9 novembre 1964)

Succès logique de Lagny (11-3)

 - JPEG - 93 ko
1964-11-09 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LES rugbymen de l’A.S. Lagny ont remporté face à Sarcelles une belle et nette victoire, qu’ils construisirent en première mi-temps.

Supérieurs à la touche et en mêlée, suivant toutes les balles, les Besana et autres Ponramon attendirent la 20e minute pour prendre l’avantage, grâce à Arauw, qui signa un splendide essai, aussitôt transformé par Ponramon.

Menant 5-0 à la mi-temps, Lagny s’imposa en seconde période et ne tarda pas, grâce à Ponramon, à concrétiser son avantage au tableau d’affichage.

Par deux fois, aux 55e et 65e minutes, Ponramon ajuste des trente mètres deux drops, qui portèrent l’avance de Lagny à 11-0, et ce fut un coup de pied de pénalité qui ramena, à la 70e minute, le score à 11 à 3.

Ce coup de pied ne pouvant toutefois remettre en cause le succès logique de Lagny, chez lequel Bizotto, Besana, Arauw et Delmotte se montrèrent les meilleurs.


XV : Melun, Lagny, Nemours, très en verve ; Meaux, Coulommiers, Champagne tombent (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 10 novembre 1964)

XV : Melun, Lagny, Nemours, très en verve

Meaux, Coulommiers, Champagne tombent

 - JPEG - 374.4 ko
1964-11-10 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LES clubs de la Seine et Marne disputant le championnat de l’Ile-de-France de la division d’honneur ont passé, c’est bien
certain, un fort mauvais dimanche.

Meaux et Coulommiers se sont inclinés sur le même score (6-3), respectivement à Vincennes et à Puteaux.

Les Meldois ne furent pas heureux dans leurs entreprises et ne parurent pas dans leur meilleur jour. Les voici contraints aujourd’hui à partager la première place de la poule A avec leurs vainqueurs du jour.

Coulommiers, de son côté s’est incliné après avoir fourni le meilleur jeu. Le mérite des élèves d’Antonuccio n’est pas mince d’avoir tenté de construire devant un « quinze » ne cherchant qu’à détruire et n’hésitant pas à employer la manière forte tout en abusant des irrégularités les plus répréhensibles. Les Columériens occupent maintenant la troisième place de la poule B.

En deuxième série, Melun a détrôné le leader, Basco-Béarnais (13-9), lui ravissant le poste de leader de la poule A qu’il partage avec l’Énergie atomique. Sur son herbe, Melun sera difficile à terrasser cet hiver... Pour ne pas être en reste, Lagny a stoppé nettement (11-3) l’élan de Sarcelles, amorçant un redressement qui se poursuivra certainement dans les jours à venir.

Moins heureux fut Champagne qui fut littéralement balayé (18-0) à Saint-Maur. Précisons que son vainqueur en a profité pour lui ravir le commandement de la poule B.

L’on a pas chômé non plus en troisième série où Nemours, décidément invincible, a connu son succès dominical à Stains cette fois (6-3). Chelles, pendant ce temps, a poursuivi son bonhomme de chemin en partageant les points (8-8) avec Villeneuve-la-Garenne.


Deuxième série

  • POULE A. - 1. Melun, Énergie atomique, 17 pts ; 3. Basco-Béarnais, 16 pts ; 4. Lagny, 12 pts ; 5. Simca, 11 pts ; 6. Sarcelles, Noisy, 8 pts ; 8. Rueil, 7 pts.
 - JPEG - 246 ko
1964-11-10 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LAGNY bat SARCELLES (11-3). - La défense de Lagny veille au grain ; on voit ci-dessus Lacombe et Bizzoto stopper une action en force d’un avant de Sarcelles.


 - JPEG - 42.8 ko
1964-11-14 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Programme du dimanche 15 novembre (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 14 novembre 1964)

RUGBY

  • Meaux - Creil.
  • Coulommiers - Massy.
  • Simca - Lagny.
  • Sarcelles - Melun.
  • Champagne S.N.E.C.M.A.
  • Chelles - Châlons.

Rugby : Melun impérial, mais Meaux, Coulommiers et Champagne ont peiné (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 17 novembre 1964)

Rugby : Melun impérial, mais Meaux, Coulommiers et Champagne ont peiné

 - JPEG - 293.5 ko
1964-11-17 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LES clubs de Seine-et-Marne ont trouvé, ce dernier dimanche, une opposition valable en championnat de l’Île-de-France. Certains ont même peiné pour imposer leur point de vue.

Ce fut le cas de Meaux qui, en honneur, éprouva toutes les peines du monde (3-0) pour réduire les prétentions des Creillois de Lavantès, particulièrement turbulents. Ce mince succès permet toutefois au C.S. Meaux de partager la première place de sa poule avec son inséparable Vincennes.

Coulommiers, lui non plus, ne parut pas dans son meilleur jour pour abattre les légions de Massy (9.3). Il fallut tout le dynamisme d’Antonuccio pour regrouper ses troupes qui, il est vrai, payaient les dommages de la « chaude » empoignade de Puteaux, huit jours avant. Coulommiers n’est plus qu’à un point du leadar Puteaux qui, on le sait, a mordu la poussière à Reims.

En deuxième série, Melun a poursuivi devant Sarcelles vaincu 18-8, sa marche irrésistible, et l’on se demande bien qui, dans cette poule pourrait stopper l’élan des Melunais. Les mêmes louanges n’iront pas à Lagny. Contre tous les pronostics, ce dernier a trébuché devant Simca et Lagny, au grand désespoir du dévoué M. Giraud, perd encore du terrain.

Champagne a consolidé sa seconde place de la poule B en prenant le meilleur, de justesse il est vrai (5-3), sur les « aviateurs » de la S.N.E.C.M.A. Champagne aurait-il été touché au moral par son échec du dimanche précédent devant Saint-Maur ? Il lui faudra se ressaisir, car au vu de son duel avec la S.N.E.C.M.A., celui-ci n’est point un foudre de guerre.

En l’absence de Nemours exempt, une seule rencontre se joua en troisième série. Chelles escomptait bien, à cette occasion terrasser le leader chalonnais. Il s’en est fallu d’une transformation pour que Chelles parvienne à ses fins. Mais ce sursaut pourrait être l’amorce du redressement espéré.


Deuxième série

  • POULE A. - 1. Melun, Énergie atomique, 20 pts ; 3. Basco-Béarnais, 17 pts ; 4. Simca, 14 pts ; 5. Lagny, 13 pts ; 6. Rueil, 10 pts ; 7. Sarcelles, Noisy, 9 pts.

 - JPEG - 55.6 ko
1964-11-21 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Programme du dimanche 22 novembre (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 21 novembre 1964)

RUGBY

Honneur

  • Courbevoie - Meaux.
  • Robinson - Coulommiers.

Deuxième série

  • Simca - Melun.
  • Noisy - Lagny.
  • Champagne - Clichy.

Troisième série

  • Nemours - Vitry.
  • Aulnay - Chelles.

Rugby : le C.S. Meaux sacré champion d’automne de la division d’honneur (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 24 novembre 1964)

Rugby : le C.S. Meaux sacré champion d’automne de la division d’honneur

 - JPEG - 217.5 ko
1964-11-24 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

MEAUX est devenu champion d’automne de la division d’honneur du championnat de l’Ile-de-France.

Pour parvenir à ses fins, le club meldois a frappé un grand coup, infligeant un score sans appel (26-0) aux coriaces joueurs de Courbevoie point habitués à être traités de la sorte.

Les équipiers de M. Pourquoi partagent certes la première place de la poule A, avec Vincennes, totalisant 19 points chacun, mais ils disposent d’un meilleur goal-average (+76 contre +57).

Tout ce qu’il est possible d’affirmer, au terme de la première phase, c’est que le titre est en de bonnes mains...

Par contre, Coulommiers s’est laissé surprendre à Robinson (8-0). Peut-être était-il, aussi, trop confiant en se rendant chez le dernier de la poule C. En tous les cas, mal lui en pris, et le XV « vert et rouge » pourra méditer longuement sur ce faux pas à l’issue duquel il présente, néanmoins, des excuses valables. Tout d’abord deux essais lui furent refusés en première mi-temps, ce qui tend à prouver que sa domination fut constante. Ensuite, l’expulsion, jugée par trop sévère, du capitaine Antonuccio et de Douteaux. Il n’en fallut pas davantage...

En deuxième série, Melun n’a pu doubler le cap représenté par Simca (8-3), et les Melunais perdent, de ce fait, le contact avec la première place qu’ils occupaient depuis l’ouverture des hostilités.

Il est surprenant que Lagny ait mordu la poussière à Noisy (13-5), qui n’est pas un foudre de guerre. Décidément rien ne va plus à Lagny qui s’enfonce dangereusement dans les profondeurs du classement.

Champagne éprouva toutes les peines du monde à venir à bout de Clichy (3-0). Un essai de Blélemberg, au cours de la seconde période, libéra l’enthousiasme des supporters locaux. Mais, semble-t-il, Champagne a perdu, depuis une quinzaine, sa belle assurance du début de championnat.

Inapprochable pour ses adversaires, Nemours poursuit, avec son autorité coutumière, dans la voie du succès. Cette fois, c’est Vitry vaincu (17-3) qui paie les frais de l’opération. Nemours est devenu le grand favori du tournoi de troisième série dans le déroulement duquel Chelles a trébuché, une nouvelle fois, à Aulnay ce coup-ci, sur le score sans appel de 17-0 !


Les classements

Deuxième série

  • POULE A. - 1. Energie atomique, 23 pts ; 2. Melun, 21 pts ; 3. Basco-Béarnais, 18 pts ; 4. Simca, 17 pts ; 5. Lagny, 14 pts ; 6. Rueil, 13 pts ; 7. Noisy, 12 pts ; 8. Sarcelles, 10 pts.

 - JPEG - 38.6 ko
1964-11-28 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Programme du dimanche 29 novembre (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 28 novembre 1964)

RUGBY

  • Melun - Noisy.
  • Rueil - Lagny.
  • Champagne - Savigny.
  • Saclay - Nemours.

Rugby : Melun reprend le commandement mais Champagne a peiné devant Savigny (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 1er décembre 1964)

Rugby : Melun reprend le commandement mais Champagne a peiné devant Savigny

 - JPEG - 366.3 ko
1964-12-01 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

MELUN est assurément le grand bénéficiaire de la dernière journée du championnat de l’Ile-de-France de deuxième série.

Profitant de la victoire de Simca sur le leader de la poule A, l’Énergie atomique, sur son sol, les hommes de Laudouar n’ont pas manqué de prendre le meilleur sur Noisy (16-0). De la sorte, les Melunais retrouvent le premier rang, en compagnie des « Atomistes », mais avec, toutefois, un meilleur goal-average que ceux-ci.

Dans ce même groupe, la situation devient inquiétante pour Lagny qui a encore mordu le gazon (12-6) à Rueil et recule d’un cran au classement. Personne n’aurait supposé à la mi-temps que Lagny, dont les débuts furent remarqués, occuperait, six semaines plus tard, la sixième place avec ses espoirs de qualification pour la phase suivante envolés.

En poule B, Champagne suit Saint-Maur comme son ombre. Pourtant, dimanche, Champagne a peiné pour venir à bout (9-6) de Savigny, son suivant au classement. Les visiteurs menaient même 6-0 au repos, mais la blessure de leur pilier Le Sur les contraignit à modifier le pack. Ce flottement fut habilement exploité par Claudin et ses coéquipiers qui rétablirent de justesse la situation. Mais il était temps !...


Deuxième série

  • POULE A. - 1. Melun, Énergie atomique, 24 pts ; 3. Simca, Basco-Béarnais, 20 pts ; 5. Rueil, 16 pts ; 6. Lagny, 15 pts ; 7. Noisy, 13 pts ; 8. Sarcelles, 12 pts.

XV : Melun ambitieux face à Lagny (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 4 décembre 1964)

XV : Melun ambitieux face à Lagny

 - JPEG - 133.3 ko
1964-12-04 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

DIMANCHE prochain, pour le compte de la dixième journée du championnat de rugby du comité d’Ile-de-France, les rugbymen de l’Union sportive melunaise effectueront le déplacement de Lagny.

Au match aller, à Melun, les rouge et bleu avaient gagné par le score de 14 à 3. Il semblerait logique que les Melunais enlèvent la deuxième manche de ce derby seine-et-marnais si l’on se base sur le fait qu’ils sont actuellement co-leaders de leur poule avec l’Énergie atomique, tandis que Lagny, qui avait pourtant pris un excellent départ dans ce championnat, se trouve à la sixième place. Mais un match n’est jamais gagné d’avance.

Afin d’effacer leur défaite de dimanche dernier, devant Rueil, il est vrai sur terrain adverse, les joueurs de Lagny ne manqueront pas de tout mettre en œuvre devant leur public pour faire mordre le gazon aux Melunais et ceux-ci auront bien besoin de la rentrée de certains de leurs joueurs, notamment de leur capitaine, Laudouar, et de Nunzy pour ne pas laisser échapper une victoire qui leur est indispensable s’ils veulent conserver la première place de leur poule.

Nous nous abstiendrons de tout pronostic et formulerons un seul voeu : que cette rencontre donne lieu à un débat de qualité.

En lever de rideau, les équipes réserves des deux clubs en découdront pour le compte de leur championnat.


 - JPEG - 51.8 ko
1964-12-05 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Programme du dimanche 6 décembre (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 5 décembre 1964)

RUGBY

Honneur

  • Antony - Meaux.
  • Pontoise - Coulommiers.

Deuxième série

  • Lagny - Melun.
  • Galeries - Champagne.

Troisième série

  • Yerres - Nemours.
  • Chelles - C.S.P.T.T.

Succès aisé de Melun sur Lagny (9-0) (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 8 décembre 1964)

Succès aisé de Melun sur Lagny (9-0)

 - JPEG - 165.1 ko
1964-12-08 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LA victoire des Melunais fut bien longue à se dessiner sur le terrain boueux de Pomponne où, pendant la première mi-temps, les avants locaux malmenèrent souvent leurs vis-à-vis qui peinaient pour trouver le bon rythme.

Il s’en fallut d’un cheveu que Lagny ne marque un essai à la suite d’un coup de pied de déplacement de Melun repris par les joueurs au maillot bleu qui, après une série de jolies passes, échouèrent d’un rien. Pourvu de nombreuses balles par une mêlée généreuse, Melun ne sut en tirer aucun profit.

La mi-temps fut sifflée sur le score nul 0-0.

Il faudra attendre la cinquante-quatrième minute pour le demi d’ouverture Melunais Rieunier ouvre la marque après avoir effectué une magistrale percée. La transformation n’est pas réussie. Melun, 3 ; Lagny, 0.

Melun, qui a enfin trouvé la cadence se fait pressant et attaque par ses lignes arrière. A la soixante-troisième minute, l’arrière melunais Tricas, qui s’est intelligemment intercalé, expédie le trois quarts aile Bataille à l’essai en coin. La transformation, difficile, est ratée. Melun, 6 ; Lagny, 0.

A la soixante-dix-neuvième minute, le jeune trois quarts aile Coutanson, faisant preuve d’une belle décision, marque en coin le dernier essai. La transformation n’étant pas réussie, le coup de sifflet final retentit sur le score : Melun, 9 ; Lagny, 0.

A signaler la bonne partie de l’arrière de Lagny et des Melunais Rieunier et Daspet. Cette nouvelle victoire des melunais leur permet de conserver la première place de leur poule.

Melun, qui était privé des services de son arrière Beuret, du trois quarts centre Nunzy et du deuxième ligne Petitjean, alignait la formation suivante :

Arrière : Tricas ; trois quarts : Coutanson, Landrevie, Saly, Bataille, (0) Rieunier, (m) Dominguez ; troisième ligne : Minon, Bouteille, Daspet ; deuxième ligne : Petit, Simon ; première ligne : Veau, Landouar, capitaine, et Hamont.


 - JPEG - 41.6 ko
1964-12-12 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Programme du dimanche 13 décembre (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 12 décembre 1964)

RUGBY

  • Meaux - Saint-Germain.
  • Villiers-sur-Marne - Coulommiers.
  • Energie atomique - Lagny.
  • Rueil - Melun.
  • Champagne - Mantes.
  • Nemours - Stains.

XV : Coulommiers, Champagne, Nemours sauvent l’honneur de la Seine-et-Marne (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 15 décembre 1964)

XV : Coulommiers, Champagne, Nemours sauvent l’honneur de la Seine-et-Marne

 - JPEG - 95.8 ko
1964-12-15 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

DÉCIDÉMENT le titre de « champion d’automne » ne réussit pas au C.S. Meaux qui depuis son couronnement est allé se faire battre par la modeste formation d’Antony et n’a pu, dimanche dernier, se défaire, chez lui, du quinze de Saint-Germain.

Certes, trois équipiers premiers faisaient défaut à Meaux qui pour la première fois est tenu en échec devant son public fort enthousiaste. Voilà un avertissement dont tiendront compte certainement les responsables de la formation meldoise qui, comme son adversaire du jour, eut tendance à jouer dur.

Pendant ce temps, Coulommiers eut bien de la peine à venir à bout de Villiers qui a pour habitude de vendre chèrement sa peau sur son terrain. Il est à regretter que, là aussi, des gestes répréhensibles soient venus ternir le débat. Coulommiers, bénéficiant du faux pas de Reims à Pontoise s’installe de nouveau au second rang de son groupe.

En deuxième série du trio seine-et-marnais, seul Champagne parvint à tirer les « marrons du feu ». Le club champenois a, du coup, effacé son faux pas enregistré huit jours auparavant sur le terrain des Galeries. Et ce sont les joueurs venus de Mantes qui firent les frais du redressement des équipiers de Claudin.

Par contre, les voyages dans la banlieue ouest de Paris ne réussissent guère à Melun qui, successivement, a trébuché à Simca et Rueil. Dimanche, la défaite à Rueil, de justesse il est vrai, coûte cher aux poulains de M. Cantou, car ils perdent la première place de la poule A au bénéfice de l’Énergie atomique qui se joua de Lagny.

A la décharge de Lagny, signalons qu’il se présenta très incomplet et que d’autres formations en vue avaient dû, bien avant lui, baisser pavillon devant les « Atomistes ».

Enfin, Nemours n’est pas tombé dans le piège de son rival de troisième série, Stains, ce qui permet à Coquillard et ses camarades de terminer en tête de leur poule à la fin de la première phase du championnat.


Les classements

Deuxième série

  • POULE A. - 1. Énergie atomique, 30 pts ; 2. Melun, 28 pts ; 3. Simca, 26 pts ; 4. Basco-Béarnais, 24 pts ; 5. Rueil, 22 pts ; 6. Lagny, 17 pts ; 7. Noisy, 15 pts ; 8. Sarcelles, 14 pts.

Le bel exemple du C.S. Meaux a provoqué l’éclosion de nombreux clubs (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 28 décembre 1964)

Rugby : La « trêve des confiseurs » nous permet de faire le point

Le bel exemple du C.S. Meaux a provoqué l’éclosion de nombreux clubs

 - JPEG - 260.5 ko
1964-12-28 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LA Seine-et-Marne est devenue, c’est aujourd’hui évident, un des solides bastions du comité de l’Ile-de-France.

Il est loin en effet le temps où Meaux - le doyen - constituait une proue isolée à l’est de Paris où des garçons issus du Midi et appelés par leurs fonctions administratives, leurs études ou encore le service militaire, jouaient avec un instrument ovale enrobé de cuir à un jeu appelé rugby.

Le C.S. Meaux - à tout seigneur tout honneur - est actuellement deuxième de la poule A du championnat d’honneur et il entend bien, au cours des cinq derniers matches restant à disputer, combler le retard, soit trois points, qui le sépare du leader, Vincennes, qu’il aura de surcroît l’avantage de recevoir le 24 janvier prochain.

La nostalgie du passé

Pour poursuivre leur route en championnat de France, les élèves du président Pourquoi doivent obligatoirement sortir parmi les trois premiers de leur poule, et c’est maintenant chose pratiquement assurée. Cette route risquerait de replacer le club sur le piédestal qui fut le sien peu après les années 50 où il participait au tournoi national d’excellence. Quelques-unes des meilleures équipes françaises vinrent se mesurer sur le stade Louis-Manceau et Meaux disputa même la finale du championnat de France en promotion au printemps de 1960 où il laissa le titre aux « pétroliers » de Lacq sur le score de 11 à 3. Dans le cœur des supporters meldois, c’était l’heureuse époque des Théodore, Nabarro et Visentin frères, etc.

Mais il n’est par exclu pour autant que le cru 1965 avec l’appoint du Tarn-et-Garonnais Coustals et des frères Ciancia ne se révèle pas un excellent millésime.

Coulommiers, lui, rata l’accession en troisième division il y a deux ans pour une simple question de goal-average. Inlassablement, les responsables du club se sont remis à l’ouvrage. Sous l’impulsion du capitaine-entraîneur Antonuccio, arrivé en droite ligne de Castres, dans le Tarn, l’Olympique est maintenant second de la poule C et il recevra le 24 janvier, à l’image de Meaux, son voisin, le club qui le précède, Puteaux. Ce match constituera assurément le tournant de la saison et permettra de juger les possibilités futures.

Nemours a les dents longues

NOUS avons vu le comportement des « honorables ». Examinons maintenant les chances des formations de deuxième série au nombre de trois : Melun, Lagny et Champagne. Précisons que pour monter en honneur il leur faudra se classer premiers de poules respectives et, pour disputer le championnat de France de deuxième série, terminer, soit au premier, soit au deuxième rang de la poule de classement qui réunira les lauréats de chacune des trois poules se déroulant actuellement et le meilleur second. S’ils se classaient au troisième ou quatrième de cette dernière phase, ils poursuivraient en championnat de France de troisième série.

Melun est bien placé en poule A puisqu’il occupe le deuxième rang à deux points de l’Énergie atomique qui se rendra du reste au chef-lieu le 10 janvier. Les joueurs de M. Cantou auront là une belle chance de rétablir leur situation.

Dans le même groupe, Lagny occupe à la sixième place une position bien modeste qui ne correspond peut-être pas à la valeur de sa formation, souvent décimée par la malchance. Lagny depuis quelques saisons, a vu son étoile se ternir et pourtant cette équipe tenait les premiers rôles en honneur il y a deux lustres sous l’impulsion du catalan Léon Cartou.

Champagne de son côté est deuxième de la poule B, à deux points du leader, Saint-Maur, qu’il accueillera le 17 janvier. Mais une menace persiste en la personne des Galeries, lesquelles ont engagé un match-poursuite avec les poulains de M. Braun dont le moindre faux pas pourrait être catastrophique.

En troisième série, enfin Chelles, « le Cendrillon », termine avant-dernier de la poule C. Cette saison est un précieux rodage pour les « ruggers » de M. Audrieu qui entendent bien faire parler d’eux au cours de la poule de classement puisque leurs chances de qualification se sont envolées. Précisons que cette poule réunira à partir du 17 janvier : Yerres, Villeneuve-la-Garenne, Palaiseau, Vitry et Télé-Mécanique.

Au contraire, Nemours émet, lui, des prétentions fort justifiées. Premier de la poule A, il va se mesurer dorénavant pour la deuxième fois avec les « coriaces » ayant noms : Rambouillet, Châlons-sur-Marne et Chevreuse.

Nemours devra terminer premier de ce quatuor pour se hisser en deuxième série l’an prochain et disputer en fin de saison sa chance pour le titre national de troisième série. Ces deux objectifs paraissent être dans les possibilités de l’U.S.N. et ce n’est pas le dévoué M. Roche qui affirmera le contraire.


Programme du dimanche 10 janvier (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 9 janvier 1965)

 - JPEG - 57.9 ko
1965-01-09 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

RUGBY

Honneur

  • Presse - Meaux.
  • Coulommiers - Reims.

Deuxième série

  • Lagny - Basco-Béarnais.
  • Melun - Énergie atomique.
  • Neuilly - Champagne.

Troisième série

  • Nemours - Rambouillet.

Les Melunais, privés de trois titulaires se sont imposés à l’Énergie atomique : 14-11 (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 12 janvier 1965)

Les Melunais, privés de trois titulaires se sont imposés à l’Énergie atomique : 14-11

 - JPEG - 191.2 ko
1965-01-12 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

AU bilan de la récente journée des divers championnats de l’Ile-de-France, le solde des clubs de la Seine-et-Marne est nettement créditeur, ainsi que nous allons le constater ci-après.

En premier lieu, Meaux pour avoir évité le piège tendu par les joueurs volontaires de la Presse (19-5) conserve la deuxième place de la poule A d’honneur à portée du leader Vincennes qu’il aura l’avantage de recevoir le 24 janvier en une rencontre où la suprématie sera tranchée.

Coulommiers, par un heureux concours de circonstances puisqu’il bénéficie du faux pas du leader Puteaux à Robinson, reprend la première place du groupe C qu’il avait perdu le 11 octobre dernier. Dimanche, Coulommiers n’a fait qu’une bouchée de Reims (11-3) et le quinze transformé par la rentrée de Demurel, la bonne forme de Douteaux et Dupinay, la détermination d’Antonuccio doit finir très fort le championnat. Gageons que le match Coulommiers-Puteaux, le 24 janvier, ne manquera pas de « tonus ».

Pour ne pas être en reste, en deuxième série, Melun a repris le commandement de la poule A, infligeant à son rival l’Énergie atomique une défaite se soldant par 14 à 11. Dans le même groupe, Lagny a contraint les Basco-Béarnais à partager les points (6-6), ce qui constitue une agréable surprise.

En poule B, Champagne a ramené trois points précieux de Neuilly défait (6-9), ce qui assure une option sérieuse sur la deuxième place qualificative. Car les Galeries, l’autre prétendant, doivent obligatoirement vaincre successivement Savigny et Mantes et espérer un double faux pas des joueurs de M. Braun devant Saint-Maur et la S.N.E.C.M.A., ce qui paraît impensable.

Enfin, seule note terne de la journée, l’humiliation subie par Nemours (17-3) sur son terrain devant Rambouillet, animé par l’ex-Puciste Héguiaphal. Plus que la trève de Noël et du Jour de l’An, les sympathiques joueurs de Nemours ont subi peut-être le contre-coup d’une première phase trop facile. Dominant de la tête et des jambes, Nemours n’eut jamais à s’employer à fond jusqu’à maintenant et risque de payer ceci très cher devant des formations ayant bataillé ferme pour se qualifier.


Les classements

Deuxième série

  • POULE A. - 1. Melun, Énergie atomique, 31 pts ; 3. Simca, 29 pts ; 4. Basco-Béarnais, 26 pts ; 5. Rueil, 23 pts ; 6. Lagny, 19 pts ; 7. Noisy, 17 pts ; 8. Sarcelles, 16 pts.

 - JPEG - 43.9 ko
1965-01-16 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Programme du dimanche 17 janvier (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 16 janvier 1965)

RUGBY

  • Choisy - Meaux.
  • Soissons - Coulommiers.
  • Basco-Béarnais - Melun.
  • Sarcelles - Lagny.
  • Champagne - Saint-Maur.
  • Nemours - Châlons.
  • Chelles - Villeneuve.

XV : Meaux a tenu sa promesse et Chelles semble bien parti sur la voie du succès (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 26 janvier 1965)

La journée de dimanche a été assez favorable aux équipes seine-et-marnaises

XV : Meaux a tenu sa promesse et Chelles semble bien parti sur la voie du succès

 - JPEG - 499.2 ko
1965-01-26 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LE C.S. Meaux a réussi, dimanche, à mener à bien une entreprise qui lui tenait particulièrement à cœur : vaincre le leader Vincennes. Ce ne fut cependant pas si facile que cela, puisqu’à la mi-temps les banlieusards parisiens menaient, 6-0. C’est alors que la mécanique meldoise se mit à tourner à plein régime, et Vincennes dut concéder successivement 13 points.

Coulommiers fut moins heureux puisqu’il fut contraint de s’incliner chez lui devant le pack de Puteaux que dirige, avec talent, l’ex-Racingman Yglésis. Puteaux l’emporta (11-3) après un match acharné, mais toujours correct. L’Olympique devra jouer serré au cours des deux dernières rencontres, car Massy est à égalité de points avec lui, Reims et Soissons constituant autant de menaces précises pour la qualification.

Melun n’a pu se défaire, sur son terrain, de l’emprise de Sarcelles (8-0), qui, il est vrai, mérite mieux que son classement actuel. Le cycle des matches aller et retour est terminé en deuxième série, et Melun a laissé la première place à son rival, l’Énergie atomique.

Pour sa part, Champagne - vainqueur de la S.N.E.C.M.A. (11-3) - échoue d’un point dans la course à l’accession en division d’honneur. Il peut, toutefois, trouver une consolation dans les semaines à venir lors du déroulement de la poule de brassage pour le championnat de France de quatrième série.

Précisons que cette poule réunira Melun, Champagne, Rambouillet (ou Châlons-sur-Marne), et Saint-Cyr (ou Clamart). Espérons que cette fois les clubs seine-et-marnais tireront leur épingle du jeu.

Depuis une semaine, Nemours ne se nourrissait plus d’illusions. Il a succombé dimanche (6-0), à Chevreuse, mais les jeux étaient faits. Il est dommage pour le sympathique quinze de Nemours que l’année 1965 ait si mal commencé.

Chelles, enfin, semble parti du bon pied dans la poule de classement de troisième série. Il a infligé (20-0), soit six essais, à l’infortunée équipe de Télémécanique qui n’en demandait certes pas tant...


Lagny s’impose en seconde mi-temps

LES rugbymen latignaciens ont remporté une fort belle victoire (13-6) aux dépens de Simca. Ils se sont réhabilités après leurs dernières performances peu reluisantes et terminent de belle façon cette première phase du championnat.

Cueillis à froid dès le début de la partie, ils concédèrent six points en moins de dix minutes, consécutifs à un drop, et un coup de pied de pénalité. Malgré ce handicap le pack latignacien se comporta brillamment et tint tête à Simca.

Ce fut la seconde période qui sonna le réveil des coéquipiers de Besana, et la fatigue, le travail de sape effectué par le pack local, porta ses fruits.

C’est ainsi qu’à la 45e minute, une interception d’Arrow, servant Charrier, allait permettre à ce dernier d’aller marquer un très bel essai, après une course de cinquante mètres. Simca, 6 ; Lagny, 3.

Dix minutes plus tard, une nouvelle percée d’Arrow se termina par une montée offensive de Besana, arrière intercalé, qui aplatissait dans l’en-but. L’essai, transformé par Ponramon, donnait l’avantage à Lagny (8-6).

Dès lors, Lagny avait la partie bien en main et allait ajouter à la 70e minute un nouvel essai par Arrow, transformé par Ponramon, et qui portait le score final à 13 points à 6, donnant une victoire fort méritée aux Latignaciens chez lesquels les meilleurs furent l’arrière Besana, le jeune demi de mêlée Deplech et le rapide et talentueux Arrow, mais tout l’ensemble est à féliciter pour sa brillante production.


Les classements

Deuxième série

  • POULE A. - 1. Énergie atomique, 37 pts ; 2. Melun, 34 pts ; 3. Simca, 33 pts ; 4. Basco-Béarnais, 29 pts ; 5. Rueil, 25 pts ; 6. Lagny, 23 pts ; 7. Sarcelles, 22 pts ; 8. Noisy, 21 pts.

Rugby : Melun et Champagne déclassés ! (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 5 février 1965)

Rugby : Melun et Champagne déclassés !

 - JPEG - 112.9 ko
1965-02-05 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LE comité de l’Ile-de-France de rugby a pris deux décisions fort importantes à l’encontre de deux clubs seine-et-marnais : Melun et Champagne.

L’un et l’autre avaient terminé deuxièmes de leur poule respective du championnat de deuxième série, ce qui leur donnait la possibilité de poursuivre leur carrière dans le groupe de brassage devant désigner les deux représentants de l’Ile-de-France dans le tournoi national de quatrième série. Il n’en sera rien pour eux car ils viennent d’être déclassés par la commission de discipline.

Le 24 janvier dernier, le match Melun-Sarcelles (0-8), disputé sur le stade de la Préfecture de Seine-et-Marne, fut arrêté avant la fin du temps réglementaire par le referee, M. Labor, qui avait été frappé par des joueurs melunais.

Ladite commission a, comme elle le fait dans les cas similaires lorsque les rencontres ne vont pas à leur terme, donné match perdu à Melun, avec 0 point. En ce qui concerne les coups, la commission a tenu compte de ce que Melun étant un bastion du rugby, de ce que, aussi, son animateur, M. Cantou, a beaucoup œuvré pour le bon renom du rugby dans cette région. Aussi a-t-elle simplement enlevé deux points à Melun. Ceci lui fait perdre la deuxième place, bien sûr, mais lui permet de conserver sa position en deuxième série.

Champagne, de son côté, a été sanctionné car, le 18 octobre dernier, il avait triomphé des Galeries par le score de 9 à 8. Mais Champagne avait utilisé quatre joueurs non qualifiés. Il a donc, lui aussi, match perdu avec 0 point, ce qui le fait reculer au troisième rang.

De la sorte, Melun et Champagne sont remplacés par Simca et les Galeries, leurs suivants immédiats.


Champagne, Melun et Lagny vont reprendre le collier (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 23 février 1965)

Champagne, Melun et Lagny vont reprendre le collier

 - JPEG - 136.6 ko
1965-02-23 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LEUR activité, un moment interrompue par suite de leur non-qualification pour le championnat de France de la deuxième série, Champagne, Melun et Lagny, vont reprendre le collier à l’occasion des poules de classement.

Les clubs, au nombre de dix-neuf, sont répartis en quatre poules dont le plus mal classé de chacune, à la suite des matches aller et retour qui commenceront dimanche prochain, sera condamné à la « descente » en troisième série la saison à venir.

Voici les poules intéressant les clubs seine-et-marnais :

POULE 2 : Champagne-sur-Seine, Réveil basco-béarnais, Sarcelles, Noisy-le-Sec, Blanc-Mesnil.

POULE 3 : Melun, U.S.E.G. Versailles, Lagny, S.N.E.C.M.A., C.O. Billancourt.

Nous publierons bientôt le calendrier de chacun des trois clubs de cette division, mais signalons d’ores et déjà que dimanche prochain Champagne et Lagny accueilleront respectivement Noisy-le-Sec et S.N.E.C.M.A. alors que Melun sera exempt.


Rugby : le calendrier des poules de 2e série (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 25 février 1965)

Rugby : le calendrier des poules de 2e série

 - JPEG - 193 ko
1965-02-25 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LE comité de l’Ile-de-France de rugby vient de publier le calendrier des poules de classement réservées aux clubs de la deuxième série non qualifiés pour participer au championnat de France de leur catégorie.

Pour ces dix-neuf clubs, répartis en quatre poules, il s’agira, avant tout, de ne pas terminer dernier de leur groupe. En effet, les quatre plus mal classés auront l’infortune de rétrograder dans le championnat de l’Ile-de-France de troisième série l’an prochain. Cela présente, évidemment, un attrait sportif moins engageant.

Noisy-le-Sec, qui devait visiter Champagne dimanche prochain, comme annoncé, sera remplacé par Sarcelles. Le quinze noiséen ayant conclu une rencontre amicale à Londres, supportera l’équipe de France samedi, à Twickenham, ce qui a valu une modification du calendrier, dont voici, du reste, l’ordonnancement définitif en ce qui concerne les trois clubs seine-et-marnais :

U.S. Champagne (poule G) : 28 février, Sarcelles, à Champagne ; 14 mars, Réveil basco-béarnais, à Paris ; 21 mars, Noisy-le-Sec, à Champagne ; 28 mars, Blanc-Mesnil, au Blanc-Mesnil ; 4 avril, Sarcelles, à Sarcelles ; 25 avril, Réveil basco-béarnais, à Champagne ; 2 mai, Noisy-le-Sec, à Noisy ; 9 mai, Blanc-Mesnil, à Champagne.

U.S. Melun (poule H) : 7 mars, C.O. Billancourt, à Sèvres ; 14 mars, S.N.E.C.M.A., à Melun ; 21 mars, Lagny, à Lagny ; 28 mars, U.S.E.G. Versailles, à Melun ; 11 avril, C.O. Billancourt, à Melun ; 25 avril, S.N.E.C.M.A., à Paris ; 2 mai, Lagny, à Melun ; 9 mai, U.S.E.G., à Versailles.

A.S. Lagny (poule H) : 28 février, S.N.E.C.M.A., à Lagny ; 14 mars, U.S.E.G., à Versailles ; 21 mars, Melun, à Lagny ; 28 mars C.O. Billancourt, à Sèvres ; 4 avril, S.N.E.C.M.A., à Paris ; 25 avril, U.S.E.G. Versailles, à Lagny ; 2 mai, Melun, à Melun ; 9 mai, C.O. Billancourt, à Lagny.


 - JPEG - 35.1 ko
1965-02-27 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Programme du dimanche 28 février (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 27 février 1965)

RUGBY

  • Coulommiers - Meaux.
  • Champagne - Noisy.
  • Lagny - S.N.E.C.M.A.

S.N.E.C.M.A. - Lagny, 3-0 (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 1er mars 1965)

S.N.E.C.M.A. - Lagny, 3-0

 - JPEG - 85.5 ko
1965-03-01 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LA rencontre qui opposait, sur le stade des Arcades, à Pomponne, les rugbymen de l’A.S. Lagny à la S.N.E.C.M.A. s’est terminée par la victoire des visiteurs, 3 à 0, victoire due à un coup de pied de pénalité réussi par un Parisien en première période de jeu.

La longue inaction - quatre semaines - qui précéda cette reprise du championnat, ne permit pas une rencontre de qualité. Et ce fut sur un rythme monocorde et sans intérêt que se déroulèrent les quatre-vingts minutes de la partie.

La mauvaise condition physique des trente joueurs, l’ardeur et la vitesse de Arnau et Besana ressortirent d’une partie qui ne laissera pas un grand souvenir aux spectateurs présents.


Rugby : Meaux, vainqueur de Coulommiers a pris une option sur sa qualification (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 2 mars 1965)

Rugby : Meaux, vainqueur de Coulommiers a pris une option sur sa qualification

 - JPEG - 176.2 ko
1965-03-02 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LA poule qualificative du championnat de l’Ile-de-France honneur ne réussit guère à Coulommiers, c’est le moins que l’on puisse dire. Battus une première fois la semaine précédente à Compiègne, les joueurs d’Antonuccio se sont inclinés, sur leur sol cette fois, devant leurs voisins venus de Meaux, toujours par le même score de 3-0. L’étroitesse enregistrée au tableau d’affichage indique éloquemment que Coulommiers a vendu chèrement sa peau. La rencontre de dimanche prochain à Meaux que Compiègne visitera, prend une importance capitale et doit désigner le lauréat de la poule.

Dans les séries inférieures, une seule rencontre était à l’ordre du jour du programme dominical. Elle a vu Lagny se faire battre malgré toute sa bonne volonté par la S.N.E.C.M.A. qui n’est pourtant pas un foudre de guerre. Mais Lagny aura tout le temps de se racheter d’ici à la fin des matches de classement.

LES CLASSEMENTS

Honneur (poule qualificative) : 1. C.S. Meaux et R.C. Compiègne (1 m.), 3 pts ; 3. Coulommiers (2 m.), 2 pts.

Deuxième série (poule de classement) : 1 U.S.E.G. Versailles (1 m.), et S.N.E.C.M.A. (1 m.), 3 pts ; 3. Lagny (1 m.), et C.O. Billancourt (1 m.), 1 pts ; 5. U.S. Melun (n’a pas encore joué).


Rugby : Le C.S. Meaux lauréat de son groupe mais rien ne va plus à Melun (forfait) (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 9 mars 1965)

Rugby : Le C.S. Meaux lauréat de son groupe mais rien ne va plus à Melun (forfait)

 - JPEG - 171.8 ko
1965-03-09 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LES « honorables » de Seine-et-Marne ont terminé leur poule qualificative. A la faveur d’un essai primant le but de pénalité obtenu par Compiègne, Meaux termine lauréat de sa poule, selon l’article 4, paragraphe 5, des cas d’égalité prévus aux règlements généraux de la Fédération française de rugby.

Mais dimanche prochain commenceront pour Meaux et pour Coulommiers les choses excessivement sérieuses puisqu’ils aborderont l’un et l’autre les qualificatives pour les seizièmes de finale du Championnat de France.

En deuxième série, Champagne n’a pas encore joué et Melun non plus. Pour le premier, cela se conçoit puisqu’il fut exempté par le calendrier, mais il n’en est pas de même pour l’U.S. Melun qui a été contrainte de déclarer forfait devant le C.O. Billancourt. Il existe un regrettable malaise dans le club du chef-lieu qu’il appartiendra aux responsables d’aplanir dans les plus brefs délais. Lagny était au repos dimanche, tant et si bien que les deux clubs de Seine-et-Marne ferment la marche du groupe H.

En troisième série, Chelles a repris le cours de ses succès. Le dernier en date fut longuement contesté par Villeneuve-la-Garenne. A quelques minutes de la fin les deux équipes étaient encore à égalité lorsque Chelles dans un effort désespéré marqua l’essai de la victoire...

LES CLASSEMENTS

Honneur (poule qualificative) : 1. Meaux et Compiègne, 2 m., 5 pts ; 3. Coulommiers, 2 m., 2 pts.

Deuxième série (poules de classement) :

  • Poule G : 1. Basco-Béarnais, 2 m., 4 pts ; 2. Sarcelles et Noisy, 1 m., 3 pts ; 4. Blanc-Mesnil, 2 m., 2 pts ; 5. Champagne, n’a pas joué.
  • Poule H : 1. S.N.E.C.M.A., 2m., 6 pts ; 2. U.S.E.G. Versailles et C.O. Billancourt, 2 m., 4 pts ; 4. Lagny, 1 m., 1 pt ; 5. Melun, 1 m., 0 pt.

Troisième série (poule de classement) :

  • Poule G : 1. Yerres, 6 m., 18 pts ; 2. Vitry, 5 m., 17 pts ; 3. Chelles, 5 m., 11 pts ; 4. Villeneuve, 5 m., 7 pts ; 5. Télémécanique, 6 m., 5 pts ; 6. Palaiseau, 3 m., 2 pts.

 - JPEG - 49 ko
1965-03-13 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Programme du dimanche 14 mars (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 13 mars 1965)

RUGBY

Championnat de France

  • Meaux - P.T.T. Lyon.
  • Rochefort - Coulommiers.

Deuxième série

  • Basco-Béarnais - Champagne.
  • Melun - S.N.E.C.M.A.
  • U.S.E.G. - Lagny.

Rugby : Meaux et Coulommiers ont créé des surprises en championnat Honneur (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 16 mars 1965)

Rugby : Meaux et Coulommiers ont créé des surprises en championnat Honneur

 - JPEG - 188.9 ko
1965-03-16 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LES deux « ténors » seine-et-marnais, Meaux et Coulommiers, ont marqué d’une manière époustouflante leur entrée dans les poules de quatre du championnat de France de la Division d’Honneur. L’on doit englober, dans les mêmes éloges, le C.S. Meaux, pour avoir infligé un net 12-6 à l’A.S.P.T.T. de Lyon et l’Olympique de Coulommiers, qui s’en est allé glaner un match nul, 0-0, sur le terrain de Rochefort, l’un des grands favoris de la compétition.

L’un et l’autre ont pris un excellent départ en vue de la qualification pour les seizièmes de finale, où leur place ne sera pas usurpée. Meaux et Coulommiers ne devraient pas déparer le lot restreint des élus pour la troisième division.

Champagne n’a pas raté, non plus, ses débuts dans la poule de classement de deuxième série. Malgré quelques semaines d’inactivité, il est venu à bout, sur le terrain de son adversaire, du Réveil basco-béarnais, 8-6, prouvant ainsi qu’il avait des prétentions pour la première place, ce dont chacun se réjouira.

Les joueurs de Lagny, de leur côté, ont fourni une fin de match exemplaire à Versailles. Menés 11-0 en seconde mi-temps, ils parvinrent à inscrire huit points consécutifs, manquant l’égalisation d’extrême justesse.

Melun ferme toujours la marche, n’ayant pu venir à bout de la S.N.E.C.M.A., victorieuse, 8-3. Melun traîne comme un boulet son forfait du dimanche précédent qui risque de lui être préjudiciable lors du règlement définitif des comptes. Car, ne l’oublions pas, la dernière place du groupe correspond à une descente automatique en troisième série. Hypothèse que les Melunais voudront éviter, soyons en persuadés.


Championnat de France

Honneur (POULES DE QUATRE)

  • Poule 4. - 1. E.D.F., 3 points ; 2. Coulommiers et Rochefort, 2 pts ; 4. Les Sables-d’Olonne, 1 pt.
  • Poule 5. - 1. Meaux et Nuits-Saint-Georges 3 pts ; 3. Reims et A.S.P.T.T. Lyon, 1 pt.

Championnat de l’Ile-de-France

Deuxième série (POULES DE CLASSEMENT)

  • Poule G. - 1. Noisy (2 m), 6 points ; 2. Basco-Béarnais (3 m), 5 pts ; 3. Sarcelles (2 m), 4 pts ; 4. Champagne (1 m), 3 pts ; 5. Blanc-Mesnil (2 m), 2 pts.
  • Poule H. - 1. S.N.E.C.M.A. (9 m), 9 points ; 2. U.S.E.G. Versailles (3 m), 7 pts ; 3. C.O. Billancourt (2 m), 4 pts ; 4. Lagny (2 m), 2 pts ; 5. Melun (2 m), 1 pt.

 - JPEG - 39.3 ko
1965-03-20 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Programme du dimanche 21 mars (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 20 mars 1965)

RUGBY

  • Reims - Meaux.
  • Coulommiers - E.D.F.
  • Champagne - Noisy.
  • Lagny - Melun.
  • Télémécanique - Chelles.

Le C.S. Meaux a confirmé ses prétentions et Melun a bien réagi ! (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 23 mars 1965)

Rugby : Le C.S. Meaux a confirmé ses prétentions et Melun a bien réagi !

 - JPEG - 297 ko
1965-03-23 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LE C.S. Meaux a confirmé à Reims (13-0), ses prétentions aux phases ultimes du Championnat de France de la division d’honneur. Après l’A.S.P.T.T. de Lyon, les Rémois ont dû baisser pavillon devant la fougue des Meldois survoltés, et animés par Jean Ciancia en grande forme. Il semble bien que le C.S. Meaux, le vent en poupe, soit présentement capable de renverser tous les obstacles qui se présentent devant lui. D’ores et déjà, sa qualification pour les seizièmes de finale ne fait plus l’ombre d’un doute.

Il n’en est pas de même pour Coulommiers qui a singulièrement compromis ses chances. Après le magnifique match nul, obtenu à Rochefort, les joueurs d’Antonuccio ont été tenu en échec devant leur public par l’E.D.F. qui conserve la tête de la poule. Il faudrait maintenant un heureux concours de circonstances pour que les Columériens obtiennent leur qualification.

Dans les rencontres de classement du Comité de l’Ile-de-France, deux clubs seine-et-marnais l’ont emporté par des scores pour le moins impressionnants. En premier lieu, Champagne a infligé un sévère 19-0 à l’infortuné quinze de Noisy-le-Sec. Les Champenois occupent la troisième place de leur groupe en demeurant, toutefois, les seuls invaincus. Ceci leur donne une option sur le poste de leader.

A la même heure, Melun a surpris fort agréablement, en allant battre Lagny, sur son sol, avec la marge de 28-8. Melun a ainsi surmonté sa crise passagère et manifesté son désir de quitter la zone dangereuse du groupe.

Par contre, le réveil de Melun a fait une victime en l’équipe de Lagny qui hérite de la lanterne rouge avec tous les déboires et les risques que cela comporte. Il appartiendra aux joueurs de M. Giraud de redresser la barre alors qu’il en est encore temps.


Championnat de France

Honneur

  • Poule 4. - 1. G.S.E.D.F., (2 m), 5 points ; 2. Coulommiers (2 m), 4 pts ; 3. Rochefort (1 m), 2 pts ; 4. Les Sables-d’Olonne (1 m), 1 pt.
  • Poule 5. - 1. C.S. Meaux, 6 pts ; 2. P.T.T. Lyon, 4 pts ; 3. Reims et Nuits-Saint-Georges 3 pts, tous 2 m.

Championnat de l’Ile-de-France

Deuxième série (POULES DE CLASSEMENT)

  • Poule G. - 1. Noisy-le-Sec et Sarcelles (3 m), 7 pts ; 2. Champagne, (2 m), 6 pts ; 4. Basco-Béarnais (3 m), 5 pts ; 5. Blanc-Mesnil (3 m), 3 pts.
  • Poule H. - 1. S.N.E.C.M.A. (4 m), 12 pts ; 2. U.S.E.G. (3 m), 7 pts ; 3. C.O. Billancourt (3 m), 5 pts ; 4. Melun (3 m), 4 pts ; 5. Lagny (3 m), 3 pts.

 - JPEG - 40.8 ko
1965-03-27 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Programme du dimanche 28 mars (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 27 mars 1965)

RUGBY

  • Nuits-Saint-Georges - Meaux (à Digoin).
  • Blanc-Mesnil - Champagne.
  • Melun - U.S.E.G.
  • C.O.B. - Lagny.
  • Chelles - Vitry.

Magistrale réhabilitation de Melun (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 23 mars 1965)

Magistrale réhabilitation de Melun

 - JPEG - 178.5 ko
1965-03-23 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

A LAGNY, en match de championnat de rugby, poule de classement, l’Union sportive melunaise a battu Lagny par 28 (six essais, deux transformations, deux buts sur coups francs) à 8 (deux essais, une transformation).

C’est un « quinze » melunais complètement retrouvé qui, à Lagny, vient de démontrer que ses possibilités sont grandes lorsque tous ses joueurs pratiquent le rugby dans son esprit de sport d’équipe.

Tous les Melunais sont à englober dans les mêmes louanges aussi bien les avants, intelligemment dirigés par Laudouar, que les lignes arrières animées de belle façon par Rieunier.

L’énumération chronologique des points marqués montrera, mieux que tout commentaire, la domination constante des Melunais et la part prise par chacun d’eux dans la victoire.

A la 25e minute, le pilier Hamon perce en force et sert le troisième ligne Saly, qui marque. La transformation n’est pas réussie.

Melun 3, Lagny 0.

A la 28e minute, le trois-quarts aile Coutonson amorce un dribbling, bien continué par le demi d’ouverture Rieunier qui aplatit dans les buts adverses. La transformation n’est pas réussie.

Melun 6, Lagny 0.

A la 34e minute, le capitaine melunais Laudouar réussit un but sur coup franc.

Melun 9, Lagny 0.

A la 38e minute, nouveau but sur coup franc du même Laudouar.

Melun 12, Lagny 0.

La mi-temps est sifflée sur ce score.

A la 48e minute, le trois-quarts centre Nunzi marque en bonne position un essai que Laudouar transforme.

Melun 17, Lagny 0.

A la 53e minute, c’est au tour du puissant deuxième ligne Simon d’aller à l’essai. Transformation de Laudouar.

Melun 22, Lagny 0.

Melun continue à attaquer et à la 63e minute le demi de mêlée Dominguez perce et sert Rieunier qui marque un essai qui n’est pas transformé.

Melun 25, Lagny 0.

Les Melunais, nantis de 25 points, ralentissent leur rythme et sur une interception, a la 68e minute, Lagny marque un essai qui est transformé.

Melun 25, Lagny 5.

Melun repart à l’assaut des buts adverses. A la 70e minute, le pilier Bouteille fait le trou et envoie le troisième ligne Banayachi à l’essai. La transformation est manquée.

Melun 28, Lagny 5.

A la 75e minute, les courageux joueurs de Lagny vont clore le score de cette partie en marquant un essai qui n’est pas transformé. Finalement, Melun 28, Lagny 8.


XV : Meaux, superbe de calme et d’assurance, pense déjà à la Troisième Division ! (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 30 mars 1965)

XV : Meaux, superbe de calme et d’assurance, pense déjà à la Troisième Division !

Après la rencontre Meaux - Nuits-Saint-Georges, les Meldois se sont qualifiés pour jouer le 11 avril devant un adversaire à désigner. Seul Boyer, blessé à une épaule, sera vraisemblablement rétabli pour ce match capital.

 - JPEG - 237.1 ko
1965-03-30 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

MEAUX a fort bien franchi le dernier obstacle pouvant lui barrer l’accès aux huitièmes de finale du Championnat de France de la Division d’Honneur. C’est par 3-0, un drop du demi d’ouverture seine-et-marnais, que Nuits-Saint-Georges fut contraint de céder le pas. Meaux termine donc sa poule de quatre sans avoir connu la défaite, il ne reste plus qu’un dernier effort à accomplir, au C.S. Meaux, pour avoir le droit de jouer en Troisième Division l’année prochaine.

Coulommiers, se son côté, n’est pas fixé sur son sort. Dimanche prochain, il affrontera la Roche-sur-Yon sur terrain neutre. Il s’efforcera, bien entendu, de vaincre, mais il attendra avec impatience le résultat de l’E.D.F.-Rochefort dont le verdict peut servir ou, au contraire, en cas de succès des Électriciens, lui ôter ses dernières illusions.

Dans les poules de classement du comité de l’Ile-de-France, les clubs de Seine-et-Marne ont connu l’infortune, à l’exception, toutefois de Melun.

Certes, Champagne vaincu (22-11) au Blanc-Mesnil, a marqué le pas mais il conserve néanmoins la seconde place de son groupe. Par contre la situation de Lagny, forcé de s’incliner (3-0) devant le C.O. Billancourt, est catastrophique. Il semble bien que les protégés de M. Giraud auront bien du mal à éviter la descente en troisième série.

Melun, pour sa part, poursuit louablement son redressement et il a « recollé » au peloton de ses devanciers à la suite de sa victoire (8-0) sur le dauphin du groupe, l’U.S.E.G. Versailles.

Enfin, en troisième série, Chelles n’a pu endiguer les assauts de Vitry (12-3) et surtout de son demi de mêlée qui, à lui seul, inscrivit les douze points accusés par les Vitryots au tableau d’affichage. Chelles occupe une excellente troisième place dans sa poule relevée.


Championnat de France

Honneur

  • Poule 4. - 1. E.D.F., 5 pts ; 2. Coulommiers et la Roche-sur-Yon, 4 pts ; 4. Rochefort, 3 pts, tous deux matches.
  • Poule 5. - 1. Meaux, 3m., 9 pts ; 2. Nuits-Saint-Georges, 3 m., 6 pts ; 3. Reims, 2 m., 3 pts ; 4. P.T.T. Lyon, 2 m., 2 pts.

Championnat de l’Ile-de-France

(POULES DE CLASSEMENT)

Deuxième série

  • Poule G. - 1. Noisy 4 m., 10 pts ; 2. Champagne et Sarcelles, 3 m., 7 pts ; 4. Basco-Béarnais et Blanc-Mesnil 4 m., 6 pts.
  • Poule H. - 1. S.N.E.C.M.A. 12 pts ; 2. U.S.E.G. Versailles et C.O. Billancourt 8 pts ; 4. Melun 7 pts ; 5. Lagny 4 pts ; tous 4 matches.

Troisième série

  • Poule G. - 1. Vitry, 7 m., 19 pts ; 2. Yerres, 6 m., 18 pts ; 3. Chelles, 6 m., 12 pts ; 4. Villeneuve-la-Garenne, 6 m., 9 pts ; 5. Télémécanique, 6 m., 5 pts ; 6. Palaiseau, 3 m., 2 pts.

Rugby : l’Olympique de Coulommiers a succombé avec les honneurs à Chinon (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 6 avril 1965)

Rugby : l’Olympique de Coulommiers a succombé avec les honneurs à Chinon

 - JPEG - 193.9 ko
1965-04-06 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

DIMANCHE, à Chinon, l’Olympique de Coulommiers tirait devant la Roche-sur-Yon ses dernières cartouches dans la poule qualificative du championnat de France d’honneur. Après s’être bien battus, en ayant donné le meilleur d’eux-mêmes, les hommes d’Antonuccio ont succombé de justesse (3-0) face aux joueurs de la Vendée. De ce fait, c’est l’E.D.F. qui sera opposée, dimanche prochain, au C.S. Meaux en huitième de finale.

A la même heure, les clubs de la Seine-et-Marne - hormis Melun, exempt - étaient en lice au titre des poules de classement du championnat de l’Ile-de-France.

D’une manière générale, ces clubs ont joué de malheur. Pour sa part, Champagne malgré la brillante partie de son arrière, a encaissé une note sévère (22-8) à Sarcelles, qui le place à l’avant-dernier échelon de sa poule. Il est temps que les Champenois réagissent.

Lagny, bien que battu lui aussi, par le score de 19-6, a posé maints problèmes à son vainqueur, la S.N.E.C.M.A. Lagny a prouvé qu’il était capable des meilleures choses et il est difficile d’admettre qu’avec les forces dont il dispose, il soit classé à la dernière place de son groupe... juste derrière Melun.

Tant et si bien que le club Seine-et-Marnais ayant obtenu le meilleur résultat est Chelles, qui a réussi l’exploit de s’en aller quérir un nul à Yerres (3-3) ce qui n’est pas à la portée de tout le monde. Chelles occupe, maintenant, un troisième rang, au demeurant fort honorable.

Les classements

Championnat de France

POULE DE QUATRE

  • 1. E.D.F., 8 pts ; 2. la Roche-sur-Yon, 7 pts ; 3. Coulommiers, 5 pts ; 4. Rochefort, 4 pts.

Championnat d’Ile-de-France

POULES DE CLASSEMENT

DEUXIÈME SÉRIE

POULE G

  • 1. Noisy et Sarcelles (4 m.), 10 pts ; 3. Basco-Béarnais (5 m.), 9 pts ; 4. Champagne (4 m.), 8 pts ; 5. Blanc-Mesnil (5 m.), 7 pts.

POULE H

  • 1. S.N.E.C.M.A. (5 m.), 12 pts ; 2. U.S.E.G. Versailles (5 m.), ll pts ; 3. C.O. Billancourt (8 m.), 9 pts ; 4. Melun (4 m.), 7 pts ; 5. Lagny (5 m.), 5 pts.

TROISIÈME SÉRIE

POULE DE CLASSEMENT

POULE G

  • 1. Yerres (7 m.), 20 pts ; 2. Vitry (7 m.), 19 pts ; 3. Chelles (7 m.), 14 pts ; 4. Villeneuve-la-Garenne (6 m.), 9 pts ; 5. Télémécanique (6 m.), 5 pts ; 6. Palaiseau (3 m.), 2 pts.

XV : les beaux rêves du C.S. Meaux se sont envolés, face à l’E.D.F. (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 14 avril 1965)

XV : les beaux rêves du C.S. Meaux se sont envolés, face à l’E.D.F.

 - JPEG - 133.5 ko
1965-04-14 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

ON n’a pas fini d’épiloguer, dans le giron du C.S. Meaux, sur le match qui s’est déroulé dimanche dernier, à Coulommiers, et qui a vu l’élimination du quinze meldois par l’E.D.F. (6-9). Finies les belles illusions, par ailleurs justifiées, envolés les beaux rêves.

Le C.S. Meaux ne sera pas champion de France de la division d’honneur et ne se hissera pas, non plus, en troisième division, comme il était en droit de l’espérer. La botte de Mora buteur de l’E.D.F., était mieux réglée que celle du tireur habituel du C.S. Meaux qui, tant de fois, avait fait merveille, cette saison. Il reste, aux hommes de M. Pourquoi à bien travailler et la satisfaction qu’ils n’ont pu décrocher cette saison leur sera peut-être accordée l’an prochain.

Melun a repris le cours de ses succès. C’est le C.O. Billancourt qui lui a servi de victime, sur le score, éloquent, de 37-3. Melun est, maintenant, troisième de son groupe et il est regrettable qu’il ait pris un aussi mauvais départ. Champagne et Lagny étaient au repos et n’ont pu de ce fait, améliorer leur position, qui n’est guère brillante, pour l’un comme pour l’autre.

Les classements

Championnat d’Ile-de-France (poules de classement)

Deuxième série

Poule G

  • 1. Noisy (5 matches), 13 pts ; 2. Basco-Béarnais (6 matches), 12 pts ; 3.et Sarcelles (5 matches), 11 pts ; 4. Champagne (4 matches), 8 pts ; 5. Blanc-Mesnil (6 matches), 8 pts.

Poule H

  • 1. S.N.E.C.M.A. (6 matches), 16 pts ; 2. U.S.E.G. Versailles (6 matches), l4 pts ; 3. Melun (5 matches), 10 pts ; 4. C.O. Billancourt (6 matches), 10 pts ; 5. Lagny (5 matches), 5 pts.

Des rugbymen anglais à Lagny (« La Marne » - 15 avril 1965)

 - JPEG - 63.4 ko
1965-04-15 - La Marne
Ed. Lagny-Chelles
Arch. Dép. de S.-et-M.

Des rugbymen anglais à Lagny

Le lundi 19 avril 1965, la section « rugby » de l’association recevra, au stade des Arcades, route de Pomponne, les équipes du Rotterham-Club (comté du Yorkshire, Angleterre). Matches à 15 heures.

Tous ceux qui aiment le rugby (ou l’Angleterre) sont amicalement invités.


Est-ce la chance du vieux stade ? (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 16 avril 1965)

Est-ce la chance du vieux stade ?

Il fut admis, par la précédente municipalité de Lagny, que le stade des Arcades, sis sur le territoire de Pomponne, garderait une destination sportive, malgré la réalisation du parc des sports du Fort-du-Bois.

 - JPEG - 365 ko
1965-04-16 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Il n’aurait d’ailleurs pas été normal qu’il en fût autrement. Le parc des sports, s’il a sa raison d’être, le stade de quartier a aussi la sienne, dans le grand Lagny de demain, le stade devant être accessible à la jeunesse, à sa portée.

Pour avoir une jeunesse sportive il faut lui en donner les moyens, et, en dehors du parc des sports, la décentralisation, le « sport à sa porte » par le stade de quartier, ne peut qu’être profitable.

M. Cornu, alors adjoint au maire avait fort bien compris ce problème, et on lui doit d’avoir soulevé la question du stade des Arcades, bien qu’il soit situé sur le territoire de Pomponne.

Cependant, rien de positif n’a été réalisé. L’affaire traîne en longueur, et les brèches dans le mur sont toujours béantes ; vestiaires et tribunes (bientôt cinquantenaires) tiennent toujours debout par miracle malgré les crues de la Marne. Coquet de par le site, le stade laisse apparaître une pauvreté que la bonne volonté des mécènes sportifs (de plus en plus rares) n’arrive plus à effacer.

Intercommunal, comme l’est le recrutement des joueurs, le stade des Arcades doit être sauvé par une action intercommunale : Lagny, Pomponne et - pourquoi pas ? - Thorigny, car Thorigny a eu ses rugbymen, ses joueurs de tennis... et aussi ses athlètes.

Une chance, une lueur d’espoir apparait-elle à la suite des dernières élections municipales, en amenant dans l’assemblée des gens qui ont couru, sauté ou tapé dans le cuir sur le vieux stade de Pomponne.

M. Pollet, le nouveau maire de Lagny, n’a-t-il pas opéré dans l’équipe réserve de rugby ? M. Bagarry, l’adjoint au maire, ne fut-il pas supporter des poulains de Léon Cartou ? M. Giraud, l’actuel président du rugby, est membre du conseil. M. Georges Pérotte fut souvent surpris à faire son « footing » aux Arcades. Quant à M. Chapelle, combien de fois n’a-t-il pas foulé les courts de tennis ?... M. Saurin, maire de Pomponne et président de L’A.S. Lagny, ne fut-il pas le prestigieux capitaine du quinze local ?

S’il fallait créer un Comité de sauvegarde du stade de Pomponne, toutes ces personnalités seraient inscrites d’office ; on pourrait même y ajouter M. Cabrolié, président du football car sa sportivité ne-peut être mise en doute.

Saluons en passant le dévouement de M. Eugène Fillon le fondateur qui édifia, il y aura bientôt cinquante ans, vestiaire et tribunes, assura l’entretien du stade... et la direction des sportifs. Il fut relayé par MM. Robert Grébault, Léon Cartou... et plus récemment par M. Giraud.

Les « Arcades » ont toujours vivoté d’efforts privés ; il serait grand temps que les communes se substituent à des moyens qui s’amenuisent, à des dirigeants qui s’essoufflent.

Il n’y aura jamais assez de stades et d’abord il faut préserver ceux qui existent ; il faut que ce stade reste au sport, et l’arrivée de tous ces sportifs, le maire en tête, au conseil municipal de Lagny, est-ce la chance du vieux stade ?

 - JPEG - 316.3 ko
1965-04-16 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Nos photos 1 et 3, le vieux vestiaire et les tribunes qui furent édifiées il y a plus de cinquante ans par M. Eugène Fillon ; 2, l’état actuel du mur d’enceinte. Nos flèches indiquent les brèches dans le mur ; 4, le vestiaire « métro » édifié par M. Léon Cartou.


Amicale rencontre entre les rugbymen de Rotterham (Angleterre) et ceux de l’A.S. Lagny (« La Marne » - 22 avril 1965)

 - JPEG - 247.1 ko
1965-04-22 - La Marne
Ed. Lagny-Chelles
Arch. Dép. de S.-et-M.

Amicale rencontre entre les rugbymen de Rotterham (Angleterre) et ceux de l’A.S. Lagny

Au cours de ce dernier week-end pascal, 34 Anglais de Rotterham étaient venus visiter la France et le lundi ils avaient rendez-vous avec leurs homologues latignaciens sur le stade de l’A.S.L.

Accueillis par le président Giraud, les Britanniques furent rapidement pris par l’ambiance chaleureuse et sympathique qui règne au sein de notre club latignacien.

 - JPEG - 250.4 ko
1964-65 - L’équipe de rugby de Lagny
1965-04-22 - La Marne - Ed. Lagny-Chelles
Debout : Bernard BESANA (1er), Michel MOCELLIN (2e), ... , ..., CARON (5e, futur président), JOURNIER (6e), COQUARD (7e, charcutier).
Accroupis : ..., « Mains d’argile » (5e), Gilbert PONRAMON (6e), ...

Une rencontre en trois mi-temps devait avoir lieu, permettant ainsi à tous les joueurs de faire la démonstration de leur talents.

Ce fut pour notre équipe une belle leçon de tactique et de technique puisque le score s’établissait à la fin de cette amicale rencontre par 28 à 3 en faveur de nos amis d’outre manche.

 - JPEG - 273.8 ko
Dans les tribunes
1965-04-22 - La Marne - Ed. Lagny-Chelles
Arch. Dép. de S.-et-M.

Il est à remarquer que l’âpreté du jeu et sa virilité n’ont en rien entamé le « fair-play » qui doit toujours y présider et à la fin du match tous les joueurs et leurs amis levaient leur verre en chœur à l’amitié franco-britannique.

Un lunch était ensuite servi sur les bords de Marne à Condé Ste-Libiaire et bientôt nos amis anglais remontaient dans leurs cars afin de rentrer chez eux et c’est sur un « Au revoir » que l’on se séparait.

Sympathique et amicale rencontre où le sport sert de trait-d’union entre les peuples et où les différences de langages n’ont aucune importance.


La trêve pascale est terminée (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 23 avril 1965)

 - JPEG - 77.3 ko
1965-04-23 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

LA TRÊVE PASCALE EST TERMINÉE pour les rugbymen melunais et, dimanche, ils reprendront le dur collier du championnat en allant affronter, sur son terrain, le quinze de la S.N.E.C.M.A. qui occupe actuellement la première place de la poule, les « rouge et bleu » étant troisièmes. Au match aller à Melun, la S.N.E.C.M.A. avait gagné par 8 à 0. Il est vrai que ce jour-là, les Melunais avaient fait un mauvais match, mais depuis ils se sont superbement ressaisis, battant Lagny par 28 à 8, Versailles par 8 à 0 et le C.O. Billancourt par 37 à 3. C’est pourquoi, sans faire preuve d’optimisme exagéré, une victoire de Melun sur la S.N.E.C.M.A. doit être envisagée.


 - JPEG - 46.2 ko
1965-04-24 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Programme du dimanche 25 avril (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 24 avril 1965)

RUGBY

Honneur (QUARTS DE FINALE)

  • A Coulommiers : E.D.F. - Compiègne.

Deuxième série

  • Champagne - Basco-Béarnais.
  • S.N.E.C.M.A. - Melun.
  • Lagny - U.S.E.G. Versailles.

Lagny est condamné (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 27 avril 1965)

Lagny est condamné

 - JPEG - 105.6 ko
1965-04-27 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

JUSQU’À ce jour, le quinze de la S.N.E.C.M.A. jouait les terreurs dans la poule de classement du championnat de l’Ile-de-France de la deuxième série mais, ce dernier dimanche, il a connu la défaite sur le terrain du stade Pershing, face à l’U.S. Melun, qui triompha fort nettement (19-6). Ce succès représente une belle performance de l’équipe du chef-lieu qui se classe à la troisième place du groupe.

Pendant ce temps Lagny s’est incliné (11-0) devant l’U.S.E.G. Versailles. Les poulains de M. Giraud ont paru manquer une nouvelle fois d’enthousiasme, et ils se montrèrent bien trop tôt résignés. Cet échec condamne irrémédiablement Lagny à la descente en troisième série.

Championnat d’Ile-de-France (Poule de classement)

Deuxième série

  • POULE G : 1. Basco-Béarnais (7 m., 15 pts) ; 2. Noisy et Sarcelles (6 m., 14 pts) ; 4. Champagne (5 m., 9 pts) ; 5. Blanc-Mesnil (6 m., 8 pts).
  • POULE H : 1 U.S.E.G.-Versailles et S.N.E.C.M.A. (7 m., 17 pts) ; 3. U.S. Melun (6 m., 13 pts) ; 4. C.O. Billancourt (6 m., 10 pts) ; 5. Lagny (6 m., 6 pts).

 - JPEG - 29.9 ko
1965-04-30 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

Programme du dimanche 2 mai (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 30 avril 1965)

RUGBY

  • Noisy - Champagne.
  • Melun - Lagny.

XV : Champagne a redressé la barre au dépens de Noisy-le-Sec (22-3) (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 4 mai 1965)

XV : Champagne a redressé la barre au dépens de Noisy-le-Sec (22-3)

 - JPEG - 155.4 ko
1965-05-04 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

CHAMPAGNE-SUR-SEINE a eu la main particulièrement lourde puisque, pour le compte des poules de classement du championnat d’Ile-de-France de deuxième série, il a infligé un cinglant 22-3 aux infortunés joueurs de Noisy-le-Sec. Champagne a redressé la barre et s’il termine le cycle des matches aller et retour sur sa lancée, il peut très bien, lors de la rencontre ultime, s’emparer de la première place de son groupe.

Melun a également connu la victoire, mais sans jouer, et ceci est bien regrettable. Les joueurs de Lagny qu’il devait recevoir ne se sont pas présentés à l’heure du coup d’envoi et l’arbitre officiel les a purement et simplement déclarés forfait. Certes, Lagny est condamné et ne pouvait rien espérer de son déplacement à Melun. Il aurait dû, toutefois, prévenir à temps son adversaire de son renoncement.

Les classements

Championnat de l’Ile-de-France

Deuxième série (Poules de classement)

  • POULE G : 1. Basco-Béarnais, Noisy-le-Sec, Sarcelles (7 m., 15 pts) ; 4. Champagne (6 m., 12 pts) ; 5. Blanc-Mesnil (7 m., 11 pts).
  • POULE H : 1. S.N.E.C.M.A. (8 m., 20 pts) ; 2 U.S.E.G. Versailles (7 m., 17 pts) ; 3. Melun (7 m., 16 pts) ; 4. CO. Billancourt (7 m., 11 pts) ; 5. Lagny (7 m., 6 pts).

XV : Champagne trébuche et Lagny abandonne (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 11 mai 1965)

XV : Champagne trébuche et Lagny abandonne

 - JPEG - 109.9 ko
1965-05-11 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

DÉCIDÉMENT rien ne va plus à l’A.S. Lagny qui compte un nouveau forfait renonçant ainsi au championnat, où il est vrai, ses chances s’étaient envolées depuis de longues semaines.

Pendant ce temps, Champagne a mordu la poussière devant Blanc-Mesnil (lanterne rouge (9-8), de son groupe, ce qui permet aux banlieusards parisiens de céder cette place peu enviable à leur malheureux rival du jour.

Melun étant au repos, son adversaire, l’U.S.E.G. Versailles ayant demandé le report de leur rencontre, ce que M. Cantou a accepté sportivement, il convient de préciser que le rugby seine-et-marnais n’a guère été florissant ce dernier dimanche.

Les classements

Championnat de l’Ile-de-France

  • POULE G : 1. Basco-Béarnais (8m.), 18 pts ; 2. Noisy-le-Sec (8 m.), 16 pts ; 3. Sarcelles (7 m.), 15 pts ; 4. Blanc-Mesnil (8 m.), 14 pts ; 5. Champagne (7 m.), 13 pts.
  • POULE H : 1er. S.N.E.C.M.A. (8 m.), 20 pts ; 2 U.S.E.G. Versailles (7 m.), 17 pts ; 3. Melun (7 m.), 16 pts ; 4. C.O. Billancourt (8 m.), 14 pts) ; 5. Lagny (8 m.), 6 pts.

Champagne a rassuré tous ses supporters (« Le Parisien Libéré » - éd. S.&M. nord - 18 mai 1965)

Champagne a rassuré tous ses supporters

 - JPEG - 120.1 ko
1965-05-18 - Le Parisien Libéré
Ed. S.-et-M nord - Arch. Dép. de S.-et-M.

ILS étaient fort nombreux, les supporters du XV de Champagne, qui attendaient avec impatience la venue de l’équipe de Sarcelles. Vainqueurs, Claudin et ses hommes conservaient leur place de deuxième série du championnat de l’Ile-de-France. Vaincus, au contraire, ils descendaient en troisième série l’an prochain, perspective peu réjouissante. En contraignant Sarcelles à s’incliner (29-3), les joueurs de Champagne ont sauvé leur saison et conservé leur place.

Melun a échoué à Versailles (11-5) pour sa dernière rencontre officielle. Il est vrai que celle-ci n’avait aucune incidence sur le classement. Melun termine troisième de son groupe sans être inquiété par le spectre de la descente.

Championnat d’Ile-de-France

Les classements

DEUXIÈME SÉRIE

POULE G

  • 1. Réveil basco-béarnais, 18 pts ; 2. Champagne, Noisy-le-Sec et Sarcelles 16 pts ; 5. Blanc-Mesnil, 14 pts. Tous huit matches.

POULE H

  • 1. U.S.E.G. Versailles et S.N.E.C.M.A. 20 pts ; 3. Melun, 17 pts ; 4. C.O. Billancourt, 14 pts ; 5. Lagny, 6 pts. Tous huit matches.





Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques | info visites 672506

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Historique  Suivre la vie du site L’A.S.L. dans la presse  Suivre la vie du site Presse des années 60.   ?

Site créé par Jean-Luc Friez

Creative Commons License Valid XHTML+RDFa 1.1

Visiteurs connectés : 3