Articles de presse depuis 2010

samedi 5 novembre 2016 par Jean-Luc

Forum de discussion en bas de page.

Voici les articles de presse ou imprimés à partir de 2010.

Un forum est à votre disposition en bas de cette page (lien « Répondre à cet article ») : n’hésitez pas à nous faire partager vos souvenirs si vous avez participé aux événements décrits dans les articles.


Saison 2014-2015


Les rugbymen s’engagent pour les Virades (« La Marne » - 8 octobre 2014)

LAGNY - Solidarité

Les rugbymen s’engagent pour les Virades

 - JPEG - 90.2 ko
2014-10-08 - La Marne

Dimanche 28 septembre s’est tenu au stade Jean-Mermoz, le troisième tournoi de rugby folklo organisé par l’association Ze Blue Brothers Rugby Band. Cet événement sportif était associé à la 30e édition des Virades de l’espoir.

Huit équipes se sont rencontrées au cours de cette journée, venant de communes voisines, comme de plus lointaines : Chelles, Val d’Europe, Montreuil-aux-Lions, Noisy-le-Grand, ou encore Melun et Ozoir-la-Ferrière.

Ce troisième tournoi a été remporté, pour la deuxième année consécutive, par les Ptis Gris d’Ozoir. La convivialité et le fair-play étaient au rendez-vous pour cette journée rugbystique, dont le succès doit beaucoup à l’engagement des bénévoles de l’association.


Les cadets champions du secteur (« Midi Olympique » - 15 juin 2015)

 - JPEG - 67.9 ko
2015-06-15 - Midi Olympique

LAGNY - Les cadets champions du secteur

Les cadets de Lagny ont empoché le titre de champion du secteur Nord-Est en rugby à 12. Ils ont remporté leur finale à Villeneuve-d’Ascq contre Sainte-Geneviève-des-Bois (28-17). Logique. Durant la saison, ils n’avaient perdu qu’une seule rencontre à Saint-Dizier. Ils ont dominé leur compétition pour offrir à leur club son premier trophée depuis dix ans.


Saison 2015-2016


Jarnac se défait de Lagny et verra les quarts de finale (« La Charente Libre » - 23 mai 2016)

 - JPEG - 58 ko
2016-05-23 - La Charente Libre
Les Jarnacais ont souffert face à Lagny en n’inscrivant que des pénalités.

PROMOTION HONNEUR

Jarnac se défait de Lagny et verra les quarts de finale

Face à une équipe solide et joueuse, les Jarnacais ont eu bien du mal à rentrer dans le match. Durant les vingt premières minutes, ils ont subi les impacts d’une équipe qui aux dires de Daniel Favreau « nous a secoués ».
Mais après ces vingt minutes initiales, les Charentais ont mis la main sur le ballon et sont enfin rentrés dans la partie. Bien en place et intraitables en défense, ils n’ont plus encaissés de points.
« Une fois que l’ont a récupéré notre conquête, les choses sont devenues plus faciles, explique-t-il. Certes ont n’a pas produit de jeu mais le but n’était pas là. L’essentiel hier, c’était de passer ce tour. »
Voilà maintenant les Jarnacais en quart de finale où ils affronteront encore une équipe francilienne en l’occurence Saint-Quentin-en-Yvelines qui a battu hier Montesson sur le score de 20 à 12. La belle aventure se poursuit et avec le potentiel qu’a cette équipe, qui sait où elle s’arrêtera ? Le plus tard possible, tout du moins on l’espère.
J.-F. C.

  • Jarnac 15
  • Lagny 8

VENDÔME. Mi-temps : 9-8. Arbitre : M. Martin (Limousin).
LES POINTS. Jarnac 5 pénalités (27, 30, 41, 46, 65) Deville ; Lagny-sur-Marne : 1 essai (11), 1 pénalité (16).


L’UBJ pleure et Jarnac rit (« Sud Ouest » - 23 mai 2016)

RUGBY CHAMPIONNAT DE FRANCE TERRITORIAL (8e DE FINALE)

L’UBJ pleure et Jarnac rit

BARBEZIEUX-JONZAC ET JARNAC

L’UBJ perd en prolongations, tandis que le RCJ a forcé la décision en seconde période

...

 - PNG - 424.9 ko
2016-05-23 - Sud-Ouest

PROMOTION HONNEUR

  • Lagny ..... 8
  • Jarnac ... 15

Lieu Vendôme. Arbitre M. Martin. Mi-temps 8-9.

  • Lagny 1 essai ; 1 pénalité
  • Jarnac 5 pénalités, Deville.

Hier, les Jarnacais ont décroché leur ticket pour les quarts de finale du championnat de France de Promotion d’Honneur, grâce à leur victoire face à Lagny-sur-Marne (15-8).
Les Charentais ont souffert en début de match en étant mené au score : « Ils marquent les premiers, ils nous torturent, puis petit à petit, on revient », explique le président Michel Delage. Mais Lagny fait preuve d’indiscipline, et est sanctionné par le pied de Deville. Juste avant la mi-temps, Le RCJ passe devant (9-8). « Jusqu’au bout, les gars n’ont rien lâché face à une très belle équipe de Lagny, notamment derrière », poursuit le président. Romain Deville inscrit deux pénalités en seconde période et offre à ses coéquipiers le précieux sésame pour les quarts face à Saint-Quentin-en-Yvelines, victorieux 20-12 face à Montesson. « C’est une très belle aventure, de mémoire, le dernier quart du club doit remonter aux années 1970. Les supporteurs ont suivi, ce qui a permis aux joueurs de se transcender », conclut le président.
S.C.


Saison 2016-2017


Les juniors de l’AS Lagny à la conquête de l’Afrique du Sud (« Midi Olympique » - 17 octobre 2016)

 - JPEG - 519.5 ko
17-10-2016 - Midi Olympique

Histoires de rugby

Les juniors de l’AS Lagny à la conquête de l’Afrique du Sud

Certains séjours, plus encore lorsqu’ils se déroulent pendant l’adolescence, vous 1 marquent à vie. Qui n’a pas souvenir de sa première colonie de vacances, d’un premier voyage à l’étranger, d’une amourette loin du quotidien... Le dépaysement total, l’ouverture à de nouvelles cultures. Grâce à Ahmed Tarazit, l’entraîneur des juniors de l’AS Lagny-sur-Marne, les jeunes joueurs du club auront la chance de connaître cela. « J’envoie toujours mon fils en stage dans le Sud de la France, faire du rugby. Je me suis dit que cela serait une bonne chose qu’il découvre ce qu’il se passe à l’étranger. L’Angleterre, l’Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande... Autant de pays de rugby sur qui nous avons beaucoup à apprendre ». Pas égoïste pour un sou, c’est au sortir d’un entraînement que lui viendra l’idée. « Je me suis dit qu’il fallait que je fasse cela à grande échelle et que j’emmène tous les gamins du club. Nous ne sommes pas un club riche etcertains d’entre eux n’ont jamais eu la chance de sortir d’Ile-de-France ». Lors des prochaines vacances de Pâques, Ahmed emmènera vingt-cinq joueurs des équipes cadets et juniors en immersion à la Stellenbosch Rugby Academy en Afrique du Sud.

 - JPEG - 371.8 ko
17-10-2016 - Midi Olympique

FINANCEMENTS CLASSIQUES ET FINANCEMENT PARTICIPATIF
Voilà presque un an qu’Ahmed travaille seul à la mise en place de ce projet. parce qu’on ne part pas à l’autre bout du monde en un claquement de doigt, et pour que le rêve devienne réalité, il a multiplié les démarches de financement. « Je suis issu du monde de l’entreprenariat. Je connais pas mal de chefs d’entreprise, ce qui m’a facilité les choses au départ ». Pour arriver à un budget de plus de 40 000 euros, il a donc sollicité ses connaissances. Fait appel au cercle de sponsors du club. Démarché, au porte-à-porte, entreprises, banques et assurances. Lancé, sur le site de Société Générale et son interface « Par Amour du rugby », une campagne de financement participatif qui mettra en exergue son projet et avec laquelle il retirera plus de 2 200 euros et fera grandement parler de ses démarches. « Quand je me lance dans un objectif, j’essaie tout simplement d’aller au bout... Sur internet, la campagne Société Général a commencé à faire parler de nous en plus de réellement marquer le lancement de notre projet. Derrière, les dons ont commencé à affluer. Pourvu que cela dure ». Il permettra aussi à ses jeunes joueurs de financer aussi leur part outre la partie payante : une tombola, un atelier techniquerugby animé pour les plus jeunes. La vente de calendriers : « Nous avonsfinancé 1 000 calendriers que les jeunes vont vendre 10 euros ». Pour arriver, à six mois de l’échéance à 50 % de fmancement. [« Nous sommes dans les temps, j’ai confiance. Nous allons accentuer encore les démarches et arriver au montant souhaité ».

 - JPEG - 80 ko
17-10-2016 - Midi Olympique

QUINZE JOURS DE RÊVE PARRAINÉS PAR BRIAN LIEBENBERG
En Afrique du Sud, Ahmed Tarazit et les siens résideront à la « Stellenbosch Rugby Academy ». Un centre de sport études - dont sont issus de nombreux internationaux sud-africains - qui leur permettra de se confronter aux exigences d’un entraînement professionnel pendant quinze jours et de pouvoir jouer des matchs dans le championnat local. « Brian Liebenberg sera notre parrain là-bas. Je crois que c’est une très belle initiation pour les jeunes ». Un programme rugby, mais pas que. Une journée safari, du tourisme au Cap de Bonne-Espérance, la visite du musée des Springboks... Mais aussi deux après-midi humanitaires dans les townships. « L’idée, c’était de les confronter à la pauvreté. Dans nos sociétés, les gamins ont tout. Ils n’ont pas idée... Nous voulions jouer au rugby avec les jeunes défavorisés, leur offrir des fournitures scolaires, des vêtements et des ballons. L’ensemble de ces deux jours fait aussi partie du financement du projet. Brian Liebenberg nous racontait que, lors d’un précédent séjour, les gamins français avaient fait à manger pour les jeunes des townships. Ils en ont pleuré, pas les Sud-Africains, les Français, de se rendre compte qu’un plat de riz ou de pâtes peut faire autant plaisir... Je pense que ce voyage va leur permettre de s’imprégner d’autre chose, d’ouvrir leur mode de pensée ». G.V.

 - JPEG - 169.7 ko
Les jeunes de l’AS Lagny-Sur-Marne, se rendront en Afrique du Sud en avril. Au programme de ce voyage inoubliable : entraînement professionnel dans la Stellenbosch Rugby Academy, tourisme au Cap de Bonne-Espérance et aide humanitaire dans les townships du pays.

L’interview

AHMED TARAZIT
ENTRAINEUR DES JUNIORS DE L’AS LAGNY-SUR-MARNE
« C’est une vraie réussite »

 - JPEG - 260.1 ko
17-10-2016 - Midi Olympique

Comment allez-vous financer votre projet de voyage en Afrique du Sud ?

Nous avons établi un budget total de 40 000 euros. Les enfants vont payer 500 euros par tête, sur une valeur de séjour de 1 700 euros. Nous avons reçu 1 000 euros de dons directs de particuliers, 15 000 euros de différentes entreprises et, enfin, 2 200 euros de notre campagne de financement participatif Société Générale. Aujourd’hui, grâce aux sponsors qui nous suivent et aux multiples actions que nous avons mises en place, nous avons financé 50% du séjour. Nous sommes dans les temps, les promesses de dons s’accentuent, d’ici février nous devrions arriver au terme du financement.

Comment avez-vous eu l’idée de vous lancer dans une campagne de financement participatif sur le site Internet « Par Amour du M Rugby » ?

Etant donné que je suis seul m’occuper du projet, il fallait que je multiplie les objectifs de financement. C’est l’agence de Brian Liebenberg avec qui nous travaillons, PLAYBVII, qui nous a mis sur la piste du financement participatif sportif à travers sponsorise.me et Société Générale. Régulièrement, j’appelle, je relance des entreprises. J’ai été frappé aux portes des commerces, des assurances, des banques... Le projet est très bien reçu. Le réseau local des sponsors du club a aussi fait un effort.

Êtes-vous satisfait des différentes retombées de cette campagne ?

C’est une vraie réussite. Cela a permis de vraiment lancer le projet et d’en faire parler sur le net, notre démarche est devenue « officielle ». J’ai remarqué que le bouche-à-oreille, une fois le projet sur la plateforme, s’est démultiplié. Et en la relayant sur Facebook et nos réseaux sociaux, cela a encore pris de l’ampleur. C’est la première initiative que nous avons lancée et je pense qu’au vu des dons, nous aurions dû viser un peu plus haut. Nous le saurons pour la prochaine fois ! G.V.


3 questions à Ahmed Tarazit (« La Marne » - 29 mars 2017)

 - JPEG - 85.3 ko
29-03-2017 - La Marne

3 QUESTION À...

Ahmed Tarazit
Entraîneur des juniors de Lagny-sur-Marne
Sport : Rugby
Club : Lagny
Voyage des jeunes du club en Afrique du Sud
Transfert du 2 au 14 avril

  1. Comment est née l’idée de ce voyage ?
    Lors de stages effectués par mon fils en France, je me suis dit pourquoi pas connaître un voyage à l’étranger, et le cheminement se faisant, pourquoi ne pas emmener les jeunes du club de Lagny.
  2. A qui s’adresse ce voyage et quels sont les buts recherchés ?
    Il s’adresse aux jeunes de 14 à 17 ans qui jouent dans les catégories cadets et juniors. Le lieu, Stellenbosch, se trouve à 45km du Cap. Les jeunes partent du 2 au 14 avril. Les buts sont à la fois un stage sportif sérieux, le tourisme bien entendu, l’humanitaire, travailler sur la notion de solidarité pour l’équipe des jeunes et aussi faire rêver par ce voyage hors norme.
  3. Quel a été le travail pour réunir la somme afin de partir ?
    Recherche de sponsors, vente de calendriers, bourriche au club de Lagny, dons de particuliers... Notre club possède une ambiance familiale, conviviale. C’est parfois variable au niveau des résultats chez les jeunes, mais l’important est de faire grandir nos joueurs, ce qui est plus important que le résultat pur.

Tournoi des Trente. Lanester, pays d’ovalie (« Le Télégramme (Lorient) » - 5 juin 2017)

 - JPEG - 645 ko
2017 06 05 Le Telegramme

Tournoi des Trente. Lanester, pays d’ovalie
En hommage au combat des Trente qui fut un épisode de la guerre de Sécession de Bretagne, au XIVe siècle, le Rugby Lanester-Locunel (R2L) organisait, samedi et dimanche, son 17e tournoi des Trente, des écoles de rugby, en partenariat avec le Télégramme. Des dizaines de combats ont eu lieu durant toute la journée de dimanche, réunissant sur les terrains de Locunel et de la Grande-Lande, quelque 42 équipes, 600 jeunes de 6 à 12 ans, pour moitié venant du Morbihan et pour l’autre d’en dehors de la Bretagne notamment de la région parisienne et de Lorraine.

 - JPEG - 93.7 ko
Le club de Lagny (77) venait pour la première fois au tournoi.
Il a déplacé 45 enfants, 15 éducateurs et 15 parents.

Rugby. Tournoi des Trente

Les locaux se distinguent

 - JPEG - 544.4 ko
2017 06 05 Le Telegramme

Dimanche avait lieu la 14e édition du tournoi international de rugby organisé par le club de Lanester, pour les écoles de rugby. À cette occasion, une quinzaine de clubs étaient présents, soit environ 800 enfants. « C’est 40% de moins que les autres années en terme de participation. Ça s’explique avec la concurrence du tournoi du Rheu pour cette année. Également, lors de cette édition il n’y a pas de clubs étrangers, comme environ une année sur trois », nous confie Pascal Macé, le responsable du tournoi.
Quatre catégories étaient représentées. Les U8, U10, U12 et U14. Dans deux de celles-ci, Lanester a atteint la finale, face à Saint-Geneviève-des-Bois en U8, et Clamart en U10. Ces premiers ont fait match nul en finale, Deux essais partout, mais finissent deuxième car le vainqueur de la finale, en cas d’égalité, est désigné par le mieux classé lors des poules, et il s’agissait des Franciliens. Malheureusement, les U10 se sont également inclinés en finale, deux essais à rien et terminent donc sur la deuxième marche du podium, derrière Clamart.
Lorient a aussi fait un bon tournoi. En effet, le club de la ville aux cinq ports a atteint la finale chez les plus grands, en U14, puis finaliste malheureux en faisant match nul face à Lagny, deux essais partout. Les Lorientais terminent deuxième car ils étaient moins bien classé à l’issue des poules que leurs adversaires.
Pour terminer, en U10, les Franciliens de Plaisir ont réussi à placer leurs deux équipes en finales et scrutent donc les deux premières places.
A.G.

Les résultats

  • U8. Lanester - Saint-Geneviève-des-Bois : Deux essais partout. Saint-Geneviève-des-Bois sacré à la faveur d’un meilleur classement en poule.
  • U10. Clamart - Lanester : Deux essais à 0.
  • U12. Plaisir - Plaisir 2 : Deux essais à 0.
  • U14. Lorient - Lagny : Deux essais partout. Lagny sacré à la faveur d’un meilleur classement en poule.
     - JPEG - 126.1 ko
    Les joueurs de Lagny victorieux en U14 face à Lorient
    Raphael TERRASSIN plaque le n°15.
    Photo Anne Le Nézet

110 ans sur un nuage (« Midi Olympique » - 9 juin 2017)

LAGNY-SUR-MARNE - PROMOTION D’HONNEUR
Le club de Seine-et-Marne traverse une saison exceptionnelle alors qu’il célèbre ses 110 ans d’existence. avec un titre de champion de France de Promotion d’Honneur ?

110 ANS SUR UN NUAGE

Par Guillaume CYPRIEN

 - JPEG - 142.6 ko
Le Midi Olympique - 9 juin 2017

L’équipe première de Lagny fait partie du petit cercle francilien des sept formations toujours en course en championnat de France des clubs territoriaux. Avec le Massif Central (Honneur), Clichy (Promotion Honneur), Parix XO et Pantin (Deuxième Série), les Bords-de-Marne (Troisième Série), et Racing-Nanterre (Quatrième Série), elle tentera ce week-end d’arracher sa qualification en demi-finale, en Promotion Honneur. Elle jouera son quart de finale à Lamotte-Beuvron, contre l’US Saint-Léonard. Cet événement est formidable. En se hissant à ce niveau de compétition, le club a obtenu le billet promotionnel en Honneur qui lui avait échappé en phase régionale. Et alors que ce petit club de Seine-et-Marne fête cette saison ses 110 ans d’existence, la saison remarquable de son équipe fanion signe son retour au premier plan, quelques années après qu’il a failli disparaître.

90% D’ÉQUIPIERS PREMIERS FORMES AU CLUB
Lagny avait manqué de succomber à la fusion que ses dirigeants de l’époque avaient initié en 2001 avec les voisins de Meaux. Les joueurs seniors s’étaient déclarés insatisfaits de cette union. Une hémorragie de 70 départs avait ponctionné l’effectif. Deux ans plus tard, alors que plus aucun joueur de Lagny ne figurait dans cette équipe censément mixte, la fusion avait capoté définitivement. C’est le moment à partir duquel un petit groupe d’anciens joueurs avait repris le flambeau en relançant la formation tous azimuts. Treize ans plus tard, cette équipe première qui s’est hissée en quart de finale, 90% de ses membres sont des jeunes joueurs issus de ce mouvement. Entraînée par Florin Cojocaru (ancien joueur de Creusot, de Compiègne, de Lille, et de Meaux) et Sébastien Viez, cette formation affiche une moyenne d’âge de seulement 23 ans. « Nous sommes très fier, dit leur président Laurent Zimmermann. Notre club revit. Cinquante bénévoles sont sur le pont en permanence pour permettre ce genre de chose. On a réussit à faire revenir au stade 200 spectateurs tous les dimanches. C’est génial. Si cela pouvait nous sourire jusqu’au bout pour clôturer cette année exceptionnelle en tous points... » Dans le sillage de la réussite des séniors, les « nouveaux » jeunes ont brillé également. Les minimes se sont hissés en demi-finale du plus fort niveau francilien, et on participé à la finale nationale du Super Challenge de France espoir-Midi Olympique. Les moins de 18 ans sont allés jusqu’en demi-finale du championnat du secteur Nord-Est. La réserve a été finaliste du championnat régional. On note aussi dans cette saison très remplie, le voyage de quinze jours des moins de 16 ans et des moins de 18 en Afrique du Sud, et la réception de la communauté de Wallis et Futuna de Tobie Maiau pour fêter la Saint-Pierre-Chanel. Lagny a 110 ans, et se porte comme un jeune homme. Dans dix jours, tous les licenciés seront regroupés pour fêter cette longévité. Avec des seniors en demi-finale, peut-être...

 - JPEG - 744.2 ko
2016-17 - Première - 1/8e du Champ. de France PH - Montée en Honneur
Le 28 mai 2017, à Étampes contre Fleury-les-Aubrais. Victoire de l’ASL (36-10).
Debout : Florin COJOCARU (Coach), Pascal LEVIN (Manager), Arnaud VERRONS (Osteo), Sebastien VIEZ (Coach), Thomas BOUTILLIER (Caribou), Kevin ROBAC, Christophe DELFOUR, Jérémy LÉON, Dany VAUTHIER (cap.), Jessy GAVELLE, Jérémy GAVELLE, Bryan ARNAUD, Martial DELFOUR, Julien HAMEL, Alexandre ZITA, Alexandre LHOMME, Laurent ZIMMERMANN (Président).
Accroupis : Dominique STRAZEL, Ivan HILJ, Alexandre LUC (Doc), Maxime SEIGNEUR, Jérémy PLAULT, Antoine BETTINGER, Elie RUFFAULT, Emmanuel ROUSSEAU (Ducul), Vincent DI SALVATORE, Gino GALDEANO.

Saison 2017-2018


Les filles lancent une section de touch rugby (« La Marne » - 6 août 2017)

 - JPEG - 209.6 ko
La Marne - 6 août 2107

Rugby

Lagny. Les filles lancent une section de touch rugby

Une section féminine de rugby à Lagny ? Cécile Bourdon l’avoue, « en 110 ans du club, ça doit doit être une première. On est les précurseuses ! » Avec les neuf autres femmes bénévoles, elle a décidé de créer une équipe de touch rugby, « un soir après l’entraînement, autour d’un mojito. »
Huit mois plus tard, l’idée s’est concrétisée. le 12 juin, elles ont organisé un match de démonstration. pour l’instant, il nest pas question de compétition. Elles ne feront d’ailleurs pas du rugby, mais du touch rugby.
Pour les 18 à ... 99 ans !
« On n’a pas envie de se faire mal, rigole Sandra Manera, qui mène le projet avec Cécile. On se touche à deux mains, de l’épaule au bassin, mais il n’y a ni placages, ni mêlées ». « Ainsi, on diminue les risques de bessures. Et on est des filles, on ne l’oublie pas ! », ajoute sa compère, hilare.
L’idée, c’est de prendre du plaisir, en recrutant « des nanas qui ont envie de s’amuser, dans un moment de rigolade. » D’ailleurs, le public visé est très large. Les conditions ? « Avoir entre 18 et 99 ans », rigole Cécile.

 - JPEG - 175.1 ko

Elle l’assure, au club, « tout le monde est ravi que cette section voit le jour. » Avec cette équipe, Sandra et Cécile voient déjà plus loin. « On espère donner envie aux jeunes filles de monter une équipe et de faire de vraies rencontres de rugby. Les cadettes en rêvent... »
En attendant, elles espèrent attirer du monde. « Il n’y a pas de limites d’effectifs, précise Sandra. Plus on est de fou, plus on rit ! C’est une récréation, on est entre nous. » Elles espèrent être une vingtaine. « Le rugby ce n’est pas qu’un sport de brutes, conclu Cécile, c’est aussi un sport où on rigole, où on est féminines et où on ne se prend pas au sérieux. »

  • Contact : lesfillesdelagny gmail.com.

A.M.


Le club de rugby prépare son emménagement (« La Marne » - 11 octobre 2017)

Le club de rugby prépare son emménagement

 - JPEG - 108.2 ko
La Marne - 11 octobre 2107

D’ici décembre, les ouvriers prendront leur quartier dans le Parc des Sports de Lagny-sur-Marne. « Le permis de construire est en cours d’instruction », précise Pierre Tebaldini, directeur de cabinet. « Il faudra ensuite compter sept à huit mois de travaux. »
D’ici l’été, le club de rugby de Lagny-sur-Marne va bénéficier de nouveaux locaux qui seront construits entre les actuelles tribunes et la rue Jean-Mermoz : les vestiaires seront refaits à neuf et un pool house sera créé. « Les scolaires utiliseront aussi les vestiaires. »
En vu de cet aménagement, l’AS Lagny Rugby s’est fixé un nouvel objectif. Ce n’est pas une question de titre ou de championnat mais de financement. Le club a lancé une collecte sur internet et espère récolter 10500 euros. L’argent servira à financer « tous les équipements nécessaires à la vie collective et aux pratiques complémentaires au rugby. » Afin que les sportifs soient prêts, les dirigeants veulent acheter du mobilier. « Qui dit nouveau club house dit nouveau bar, équipements de cuisine, table, chaises, canapé et équipement pour la salle de musculation et pour l’infirmerie. »


Saison 2018-2019


Lagny encore en rodage (« SportVallée n°27 » - 3 octobre 2018)

 - JPEG - 155.8 ko
SportVallée n°27
3 octobre 2018

Rugby : Honneur Territorial
Lagny encore en rodage

Après sa victoire lors de la première journée, Lagny accueillait le RC Paris pour son premier match à domicile.
La première mi-temps est équilibrée, les deux équipes se neutralisent et font évoluer le score grâce aux pénalités. A la mi-temps, le score et de 6-3 pour Lagny. En deuxième période, de nouvelles pénalités portent le score à 9-12 pour les visiteurs qui réussissent ensuite à concrétiser par un essai l’une des rares situations dangereuses et mener 9-19. Une dernière pénalité permettra à Lagny de réduire le score (12-19) sans pour autant éviter la défaite. L’équipe partiellement renouvelée à l’intersaison est en rodage. L’effectif 2018-2019 n’est pas encore au complet.

 - JPEG - 164.9 ko
 - JPEG - 208.5 ko

Maiau doit en finir avec la scoumoune (« Midi Olympique » - 9 novembre 2018)

Maiau doit en finir avec la scoumoune

 - PNG - 925.9 ko
2018-11-09 - Midi Olympique

Une saison blanche. Titulaire à Mont-de-Marsan ce vendredi, Pierre Maiau aura passé quasiment douze mois sans jouer. « La saison dernière, à Grenoble, , je suis resté sur le carreau jusqu’en décembre à cause d’une déchirure pectorale profonde. Après, l’équipe était faite et je n’ai eu aucune feuille de match jusqu’à la fin de la saison. C’était très frustrant. J’ai préféré partir alors même qu’il me restait une année de contrat. » Une sorte de traversée du désert pour ce garçon d’une subtile gentillesse, qui a commencé le rugby à Lagny-sur-Marne bien que né en Nouvelle-Calédonie de parents wallisiens. Grenoble, c’était la suite d’une carrière réellement commencée en jeune au Stade français (trois saisons) et au Racing avec notamment deux feuilles de match en Top 14. Le pilier droit de 180 centimètres pour 146 kg de générosité n’a jamais cédé au découragement. « J’ai eu la chance de rebondir à Vannes. j’ai été patient, même en début de saison où j’ai beaucoup travaillé pour revenir au niveau. » Seulement, la poisse lui a collé à la peau. « Pour les quatre premiers matchs, j’étais un peu juste. Avec le coach, on avait ciblé le deuxième bloc. Seulement j’ai eu une déchirure à un mollet qui a encore retardé mon retour à la compétition. » Aujourd’hui, le garçon se dit enfin (!) prêt. « Je suis comme un mort de faim. j’ai une grande hâte de retrouver la compétition. Cela fait un an que j’attends cela. Mont-de-Marsan ou ailleurs, qu’importe. Jouer, jouer, jouer... » Ça en deviendrait presque obsessionnel.
P. B.


Ferrer, le métier qui rentre (« Midi Olympique » - 8 décembre 2018)

 - PNG - 426.3 ko
2018-12-08 - Midi Olympique

Ferrer, le métier qui rentre
Le pilier droit Nicolas Ferrer enchaînera à Montauban sa deuxième titularisation de la saison. Sa première, la semaine dernière contre Aurillac, il la devait aux absences conjuguées des deux tauliers du poste : le Géorgien Ilia Kaikatsishvili est un blessé de longue date (tendon d’Achille) qui ne reviendra pas avant le mois de février ; et l’Anglais James Currie, qui enchaînait les matchs, avait été contraint de déclarer forfait contre les Cantalous pour se rendre en Angleterre en raison d’un problème familial. Il est revenu mais ce soir, il sera sur le banc. Nicolas Ferrer a gagné sa deuxième titularisation à la suite de sa prestation très convaincante face à Aurillac, malgré la défaite. A la pointe d’un édifice dominant, récoltant une pénalité et ne se faisant jamais sanctionné, il a montré une belle progression au niveau de sa tenue en mêlée. « Ce n’était pas mon point fort en Fédérale 1, alors je savais que j’aurai du chemin à parcourir en Pro D2 sur ce point-là », commente celui qui avait rejoint Massy la saison dernière en provenance de Bobigny. Il faisait partie du recrutement « low cost » des Massicois. Il avait rejoint l’équipe sur un contrat d’une année seulement. Sa première saison avait déjà convaincu le staff, au point de le réengager sur une durée plus longue, de deux années supplémentaires. « Nicolas est un joueur remarquable par son état d’esprit, le loue son responsable des avants Benoît Larousse. Ses qualités dans le jeu courant sont évidentes. Il se déplace, il plaque, il participe. mais c’est vrai qu’il était devancé en raison de sa tenue en mêlée imparfaite. Il bosse beaucoup dans ce domaine et cela se voit. » Formé à Lagny-sur-Marne dès son plus jeune âge, recruté en cadet par le Stade Français où il avait passé quatre années avant d’en faire quatre autres à Bobigny. Ce jeune pilier de 25 ans commence à prendre le pli du Pro D2. Une bonne nouvelle pour les Franciliens.
G. C.


Un club house pour les rugbymen (« La Marne » - 4 juillet 2019)

Un club house pour les rugbymen

 - JPEG - 230.6 ko
04-07-2018 - La Marne
Le club house a été inauguré dimanche 30 juin au parc des Sports

Les anciens préfabriqués usés par le temps ont laissé place à de nouveaux locaux pour l’A.S. Lagny Rugby. Le club est installé au Parc des Sports de Lagny depuis 1970 et le club house a été fermé depuis octobre 2018 afin de démarrer les travaux.
Dimanche 30 juin, les nouveaux locaux ont été inaugurés en présence du président du club, Laurent Zimmermann et de Jean-Paul Michel (Agir), maire de Lagny-sur-Marne ainsi que d’un représentant de l’agglomération Marne et Gondoire dont fait partie l’A.S. Lagny Rugby.
Ces nouvelles installations ont été réalisées à partir de conteneurs maritimes recyclés. Ils ont été entièrement aménagés et isolés. Les 255 adhérents du club pourront donc profiter de six nouveaux vestiaires, d’une salle de sport, de pièces de rangements, d’un nouveau « club house » ainsi que d’une salle permettant d’organiser des réunions. Cette salle est dite « mutualisée » car elle pourra être utilisée par d’autres clubs sportifs si besoin.
Les vestiaires seront également prêtés aux groupes scolaires qui viendront faire du sport à proximité des locaux.
À la livraison des conteneurs, les responsables se sont aperçus qu’ils étaient trop bas par rapport à la taille des rugbymen. De ce fait, ils ont dû en commander d’autres avec un hauteur de plafond supérieure.
C’est la ville de Lagny-sur-Marne qui a pris en charge financièrement ce projet d’aménagement de 400m2. Le président du club a profité de cette occasion pour remercier l’ensemble des acteurs ayant contribué au bon déroulement du projet. Il a également remercié les bénévoles, éducateurs sportifs et adhérents pour leur implication dans le club de rugby. Un coupé de ruban a eu lieu en présence de quelques jeunes licenciés.






Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques | info visites 705022

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Historique  Suivre la vie du site L’A.S.L. dans la presse  Suivre la vie du site Presse des années 2000.   ?

Site créé par Jean-Luc Friez

Creative Commons License Valid XHTML+RDFa 1.1

Visiteurs connectés : 7