Saison 1995-1996

samedi 27 juillet 2013 par Jean-Luc

Forum de discussion en bas de page.

Encore une très belle saison pour l’A.S. Lagny. Malheureusement, pour la 4e fois de leur histoire (Pont-Audemer saison 90-91, Annemasse saison 93-94, Dreux saison 94-95), les seniors échouent en barrage contre L’Aigle pour la montée en National 3.

Un forum est à votre disposition en bas de cette page (lien « Répondre à cet article ») : n’hésitez pas à nous faire partager vos souvenirs si vous avez participé aux événements décrits dans les articles.


Poule 1 Honneur 1995-96

Poule 1 Honneur 1995-96

 - JPEG - 62.6 ko
1995-96 Poule 1 Honneur
Arch. club house
24/09/95 7 VGA Saint Maur des Fossés C/ 2 AS Lagny sur Marne 19/11/95
6 O.R.C Argenteuil C/ 3 Étampes RC
5 Olympique Coulommiers C/ 4 O.G.E Montmorency
1 S.C.U.F EXEMPT
01/10/95 1 S.C.U.F C/ 7 VGA Saint Maur des Fossés 26/11/95
2 AS Lagny sur Marne C/ 6 O.R.C Argenteuil
3 Étampes RC C/ 5 Olympique Coulommiers
4 O.G.E Montmorency EXEMPT
08/10/95 6 O.R.C Argenteuil C/ 1 S.C.U.F 03/12/95
5 Olympique Coulommiers C/ 2 AS Lagny sur Marne
4 O.G.E Montmorency C/ 3 Étampes RC
7 VGA Saint Maur des Fossés EXEMPT
15/10/95 1 S.C.U.F C/5 Olympique Coulommiers 10/12195
2 AS Lagny sur Marne C/ 4 O.G.E Montmorency
7 VGA Saint Maur des Fossés C/ 6 O.R.C Argenteuil
3 Étampes RC EXEMPT
22/10/95 4 O.G.E Montmorency C/ 1 S.C.U.F 17/12/95
3 Étampes RC CI 2 AS Lagny sur Marne
5 Olympique Coulommiers C/ 7 VGA Saint Maur des Fossés
6 O.R.C Argenteuil EXEMPT
05/11/95 1 S.C.U.F C/ 3 Étampes RC 07/01/96
7 VGA Saint Maur des Fossés C/ 4 O.G.E Montmorency
6 O.R.C Argenteuil C/ 5 Olympique Coulommiers
2 AS Lagny sur Marne EXEMPT
12/11/95 2 AS Lagny sur Marne C/ 1 S.C.U.F 14/01/96
4 O.G.E Montmorency C/ 6 O.R.C Argenteuil
3 Étampes RC C/ 7 VGA Saint Maur des Fossés
5 Olympique Coulommiers EXEMPT

Quelle première journée ! (« La Marne » - 28 septembre 1995)

A.S. Lagny :

Quelle première journée !

 - JPEG - 176.8 ko
1995-09-28 - La Marne
Arch. Dép. de S.-et-M.

Ce dimanche, le championnat reprenait pour les seniors et juniors.

Les juniors latignaciens, inscrits en Phliponeau, recevaient Sarcelles au parc des sports. Cette rencontre était l’occasion pour leur nouvel entraineur (Didier May) de faire un large tour d’horizon. Le moins que l’on puisse dire c’est que les juniors se sont montrés sous leur meilleur jour. Enchaînant les belles phases de jeu, ils sont venus à bout de Sarcelles de bien belle manière en s’imposant sur le score sans appel de 29 à 0. Toute l’équipe est à féliciter pour ce premier match. Dimanche prochain, ils recevront Gennevilliers au parc des sports à 10h.

Le championnat honneur reprenait ce week-end avec le déplacement à Saint-Maur.

La réserve s’imposa sans problème sur le score de 34 à 0, avec 3 essais de Dommergue, l’essai de Rosell, un essai collectif, 2 transformations et 2 pénalités de F. By.

En première, le match fut rapidement lancé, Klikas inscrivant un essai plein d’opportunisme dès la première minute de jeu ! Avec la transformation de M. By, les bIeus menaient donc 6 à 0 dès le début du match. Cela ne pouvait pas mieux commencer. Mais la suite s’avéra plus délicate. Coupables de relâchement après cette entrée en matière, les bleus subirent quelque peu le jeu de Saint-Maur qui marqua un bel essai sur attaque classique et réduisait la marque. La première mi-temps s’acheva sur le score de 13 à 5 suite à deux pénalités de M. By.

La seconde période vit Saint-Maur dominer territorialement sans parvenir à concrétiser. M. By passa 2 nouvelles pénalités alors que les jaunes inscrivaient un nouvel essai. L’arbitre siffla donc la fin du match sur le score de 19 à 10 en faveur de Lagny. Cette victoire à l’extérieur permet donc aux bleus de bien débuter le championnat. Mais il convient de revenir sur terre au plus vite car la venue d’Argenteuil dimanche prochain au parc des sports ne s’annonce pas de tout repos !

Il conviendra de revenir à plus de rigueur, à moins de cafouillage si les Latignaciens ne veulent pas connaitre une cruelle désillusion.

L’école de rugby (forte de ses 85 licenciés) était en déplacement ce dimanche au tournoi de Chilly-Mazarin. Toutes les équipes sont à féliciter. En effet, les jeunes pousses terminèrent 2e de ce tournoi gagné par l’U.S. Métro. Cette belle performance est encourageante pour la suite de la saison.


Lagny : jamais deux sans trois ? (« La Marne » - 5 octobre 1995)

Lagny : jamais deux sans trois ?

 - JPEG - 171.6 ko
1995-10-05 - La Marne
Arch. Dép. de S.-et-M.

Dès le matin, les cadets (en entente avec Chelles) ouvraient le bal contre Reims. Après une première mi-temps équilibrée, les bleus, bien que moins puissants que les Champenois, prirent toute la mesure de leurs adversaires du jour en produisant un jeu plus dynamique. Un superbe essai de Rosell suivi de 2 pénalités permettait aux bleus de l’emporter sur le score de 11 à 5. Toute l’équipe est à féliciter avec mention à Rosell. Dimanche prochain, les cadets jouent à Troyes.

Les juniors se voyaient opposés à Gennevilliers pour la seconde journée de championnat. Comme la semaine précédente, ils s’imposèrent nettement sur le score sans appel de 38 à 5, avec 5 essais de belle facture à la clef. Là encore, tous les joueurs sont à féliciter pour leur esprit collectif et la qualité du jeu proposé.

Dimanche prochain, déplacement périlleux au S.C.U.F.

Les seniors quant à eux recevaient Argenteuil.

La réserve s’imposa facilement sur le score de 16 à 0 et poursuit donc son bonhomme de chemin.

La première attaquait le match crispée. Il faut dire qu’Argenteuil avait passé plus de 30 points à Étampes la semaine dernière.

C’est donc avec la peur au ventre que les bleus entamaient la rencontre. Malgré cela, Lagny imposait petit à petit son jeu. M. By ouvrait le score par un drop et juste avant la mi-temps, les bleus marquaient un essai collectif sur mêlée enfoncée après avoir vendangé 3 occasions nettes par manque de vista.

La seconde période voyait Lagny prendre l’ascendant sur son adversaire mais ce dernier restait dangereux par ses contres. M. By transformait 2 pénalités suite à des hors-jeu alors qu’Argenteuil réduisait la marque par une pénalité. Le match était pratiquement fini lorsque les Latignaciens commencèrent à perdre les pédales. Argenteuil en profitait et inscrivait un essai à l’ultime seconde du match.

Lagny s’est donc imposé 14 à 10, mais pour la deuxième fois consécutive, les bleus sont victimes de relâchements coupables en fin de partie, ce qui pourrait leur coûter chef lors des prochains matches.

Dimanche prochain, les seniors iront à Coulommiers (actuel co-leader de la poule avec Lagny) pour le derby seine-et-marnais.


Guy Blond (président de Lagny) : « Travaillons en profondeur » (« La Marne » - 12 octobre 1995)

Guy Blond (président de Lagny) : « Travaillons en profondeur »

 - JPEG - 214.9 ko
1995-10-12 - La Marne
Ed. Lagny-Chelles - Arch. C. Thomas

Après avoir échoué aux portes de la division nationale, quel est l’état d’esprit du groupe ?

- La déception a été avalée, Les vacances sont passées par là Tout est reparti. Cela va bien à partir du moment où les joueurs sont motivés. Le discours de Hervé Lasbignes et Jacques Petey porte avant tout sur le plaisir. Nous avons constaté avec joie que tout le monde est resté. 1l n’y a pas eu de départs et il faut maintenant se plonger dans le grand bain en faisant le maximum.

Quels sont les objectifs ?

- Ce sont avant tout les joueurs qui détiennent les cartes. Ils doivent trouver un certain enthousiasme à jouer ensemble. Après, il suffit de prendre les matches comme ils arrivent, Si on doit monter, cela viendra naturellement. Il ne faut pas se prendre la tête pour cela : Ce qui est important, c’est de bien travailler en profondeur. Les jeunes forment le réservoir de demain. De toute façon, c’est clair, nous sommes obligés de travailler sur ce secteur primordial. Nous n’avons pas les moyens financiers pour nous payer des joueurs seniors. Si on ne forme pas, on est condamné à court terme, à mourir.


Dure journée pour Lagny.

 - JPEG - 350.2 ko
1995-10-12 - La Marne
Ed. Lagny-Chelles

Toutes les équipes se déplaçaient en ce dimanche, et le moins que l’on puisse dire est que cela n’a pas été fameux, même si les cadets et juniors sont passés tout près de la victoire.

Les cadets, donc, se déplaçaient à Troyes et malgré une domination ne purent ramener les trois points de la victoire. Troyes inscrivait un essai transformé en fin de première mi-temps suite à un contre de 80 mètres. Par manque de lucidité les bleus restèrent inefficaces. Dimanche prochain, ils reçoivent les
voisins meldois.

Les juniors en déplacement au S.C.U.F. ratèrent le coche de très peu. Menant 6 à 0, suite à 2 pénalités, ils encaissèrent un .premier essai transformé en fin de première mi-temps. Le match était à l’avantage des Latignaciens qui manquèrent en 3 occasions de faire le break. Malheureusement, le S.C.U.F. inscrivait un nouvel essai à quelques minutes de la fin du match. C’est donc sur le score de 14 à 6 que Lagny s’inclinait.

 - JPEG - 87 ko
1995-10-12 - La Marne
Ed. Lagny-Chelles

Dimanche, déplacement à Sarcelles. Départ à 9 heures du stade.

Quant aux seniors, le déplacement à Coulommiers s’est soldé par un cuisant échec : 26 à 8.

Plus que la défaite, c’est la manière qui est à regretter. Une sérieuse remise en question est à faire. La venue de Montmorency, dimanche prochain, sera, tout le monde l’espère, l’occasion de remettre les pendules à l’heure.


A.S. Lagny rugby - De belles perspectives (« La Marne » -19 octobre 1995)

A.S. Lagny rugby

De belles perspectives

 - JPEG - 204.2 ko
1995-10-19 - La Marne
Ed. S.-et-Marne - Arch. P. Eberhart

Après la démission collective de la semaine précédente, le quinze fanion se devait de se réconcilier avec son public et son encadrement. Quarante minutes auront suffi pour remettre les choses à plat, malgré de trop nombreuses imperfections dans la finition : pourquoi faire compliqué ? Dès l’entame du match, les Latignaciens annonçaient la couleur. L. Blond bien lancé par M. By transperçait la défense adverse, mais faute de soutien immédiat, l’action ne pouvait se développer. Néanmoins, le ton était donné et la première mi-temps permit aux bleus de montrer de bonnes dispositions. En effet, Lagny créait du jeu, même si le tableau d’affichage ’n’avançait que peu. Une pénalité de M. By et un essai de D. Cockerell transformé par By permettaient aux bleus de mener 10 à 3 au repos.

 - JPEG - 136 ko
1995-10-19 - La Marne

La seconde période fut malheureusement hachée et les Latignaciens, bien que dominant le jeu, s’engluèrent dans une succession de mêlées, dans le non jeu dans lequel se complaisait l’O.G.E.M. M. By inscrivait deux nouvelles pénalités et permettait à Lagny de s’imposer sur le score de 16 à 3.

Auparavant, la réserve avait fait parler la poudre : 58 à 0 ! Dix essais dont quatre transformés. Les Rosell, Vivier, By, Hostert et consorts s’en sont donné à cœur joie, bien pourvus en ballons de qualité par un pack conquérant.

Le matin, les juniors sont allés s’imposer à Sarcelles sur le score de 19 à 3. Menés 3 à 0 après un quart d’heure de jeu, les juniors répliquaient par un essai collectif. La seconde mi-temps permettait aux bleus de se détacher par deux essais transformés. Essais de B. Loffel et R. Gloagen. Il ne manque plus qu’une victoire pour assurer la qualification pour la seconde phase. Le déplacement à Gennevilliers pourrait donc bien être l’occasion de se qualifier.

Les cadets de l’entente Lagny-Chelles, trop tendres, ont subi un sérieux revers face au voisin meldois. La qualification passe par une victoire impérative à Reims.

Samedi, l’école de rugby recevait les équipes d’Othis et de Melun.

En mini-poussins, Lagny s’est imposé 8 à 3 en réalisant une superbe partie.

Les poussins ont fait un bon match en faisant jouer la totalité de l’effectif, ce qui explique en partie le résultat mitigé : 20 à 10 en faveur d’Othis.

Les benjamins n’ont pu se défaire des joueurs de Melun plus motivés et plus sérieux qu’eux. Une défense élastique, un manque d’engagement physique et on offre une victoire méritée à l’adversaire.

Les minimes ont réalisé un excellent match malgré l’absence de quelques éléments prépondérants. Jouant groupés, solidaires en défense, ils ont créé du jeu et marqué deux beaux essais à une vaillante équipe de Melun.

Samedi prochain, l’école de rugby se déplace. Le départ est fixé à 13h30.


Les juniors latignaciens qualifiés (« La Marne » - 26 octobre 1995)

Les juniors latignaciens qualifiés

 - JPEG - 123.4 ko
1995-10-26 - La Marne
Arch. Dép. de S.-et-M.

Les juniors Latignaciens se déplaçaient donc à Gennevilliers dimanche. L’enjeu était clair : une victoire équivalait à une qualification pour la seconde phase du championnat de France Phliponeau. Bien emmenés par Loffel et Ducrot, les protégés de D. May n’ont pas laissé passer l’occasion face à une équipe de Gennevilliers pour le moins accrocheuse. Les Latignaciens ont très bien joué le coup et se sont imposés sur le score de 15 à 7.

Toute l’équipe est à féliciter pour ce très bon début de saison.

 - JPEG - 75.5 ko
1995-10-26 - La Marne

Les cadets se déplaçaient à Reims et auront appris à leurs dépens, pour la seconde fois de la saison (après le déplacement à Troyes), que dominer n’est pas gagner. Bien que dominant la rencontre, se créant de nombreuses occasions, un essai en contre des Rémois anéantissait tout espoir de qualification.

Les seniors, à Étampes, ont ramené difficilement les trois points de la victoire, en l’emportant 13 à 12. Une fois de plus, le nombre d’occasions gâchées lors de la dernière passe est impressionnant.


Lagny impitoyable (« Le Parisien » - 14 novembre 1995)

Lagny impitoyable

 - JPEG - 372.1 ko
1995-11-14 - Le Parisien
Ed. S.-et-Marne - Arch. P. Eberhart

Septième et dernière journée aller en Honneur. Les dernières 80 minutes avant d’attaquer la seconde partie du championnat ont donné l’occasion à Lagny de briller sur son terrain face au Scuf, mais n’ont pas permis à Fontainebleau d’éviter de servir de sparring-partner à Houilles. Coulommiers était exempt. Le « carton » du jour a été réalisé par Nemours qui a atomisé Drancy 55-5.


Les seniors de Lagny leaders (« La Marne » - 16 novembre 1995)

Les seniors de Lagny leaders

 - JPEG - 149.9 ko
1995-11-16 - La Marne
Arch. Dép. de S.-et-M.

Ce dimanche, les bleus, après une coupure de trois semaines, recevaient le S.C.U.F. pour la dernière journée des matches aller. Une victoire équivalait à la première place de cette poule de brassage.

Les Latignaciens n’ont pas laissé passer leur chance face à une équipe parisienne qui évoluait l’an passé en nationale. Le match était attaqué tambours battants pour les deux équipes. Dès la deuxième minute, les bleus se créaient une occasion d’ouvrir le score et rataient l’immanquable... La partie était jouée sur un bon rythme et suite à une superbe action, F Zmuda aplatissait en coin. Le ton était alors donné et les Latignaciens continuaient à pratiquer un jeu alerte. Ils étaient récompensés quelques minutes plus lard par un nouvel essai signé X. Klikas que M. By transformait. La mi-temps était atteinte sur le score de 12 à 0.

La seconde période vit une équipe du S.C.U.F entreprenant, qui réduisait le score par un essai. Lagny ne se décourageait pas, et poursuivait sur sa lancée. Deux nouveaux essais transformés venaient ponctuer le bon travail d’un paquet d’avants souffrant en mêlée fermée mais plus solidaire dans les phases dynamiques.

La fin du match était sifflée sur le score de 26 à 5. Cette belle victoire permettait donc à Lagny d’occuper la première place de la poule devant le voisin columérien.

Dimanche prochain, Lagny reçoit Saint-Maur (l’équipe en forme du moment), qui est allée s’imposer à Étampes. C’est dire si la tâche qui attend les bleus s’annonce délicate...

Le matin, les cadets de l’entente Lagny-Chelles se sont imposés 24 à 10 face à Troyes. Ce succès acquis grâce à quatre essais signés Rosell 2, Grare et Choquet doit laisser des regrets quant aux points perdus bêtement à Reims et Troyes.


Les seniors de Lagny sur leur lancée ! (« La Marne » - 23 novembre 1995)

Les seniors de Lagny sur leur lancée !

 - JPEG - 139.3 ko
1995-11-23 - La Marne
Arch. Dép. de S.-et-M.

Ce dimanche, les Latignaciens recevaient Saint-Maur pour le premier match retour de la poule. L’occasion était belle de creuser l’écart avec cette équipe actuellement en forme et quatrième de poule à seulement deux points du leader latignacien.

Comme à leur habitude, les bleus attaquaient le match pied au plancher. Le pressing latignacien obligeait les jaunes à se mettre à la faute, et M. By ne laissait pas passer les occasions. La première mi-temps voyait donc Lagny imposer son jeu et prendre le large grâce à quatre pénalités.

En seconde période, Saint-Maur se montrait dangereux el réduisait la marque par un bel essai. Lagny s’appuyant sur un pack maître d’oeuvre, répliquait immédiatement par un essai transformé. Le volume de jeu créé de part et d’autre ravissait le public, et Saint-Maur réduisait à nouveau le score. Comme quelques minutes auparavant. Lagny ripostait aussitôt par un essai transformé.

C’est donc sur le score de 26 à 12 que les bleus s’imposaient sur leur terrain. Une victoire de bon augure avant le périlleux déplacement à Argenteuil dimanche prochain.

En réserve, Lagny dut concéder le match nul 11 à 11 face à une équipe accrocheuse.

Samedi prochain, l’école de rugby se déplace à Sarcelles. Le départ est prévu 13h30 au stade.

Dimanche, les cadets vont à Meaux, les juniors reçoivent Soissons à 10h au parc des sports et les seniors vont à Argenteuil (départ 11h45).


Défaire salutaire pour Lagny ? (« La Marne » - 30 novembre 1995)

Défaire salutaire pour Lagny ?

 - JPEG - 173.3 ko
1995-11-30 - La Marne
Arch. Dép. de S.-et-M.

Comme nous l’annoncions la semaine dernière, le déplacement à Argenteuil était périlleux.

En effet, les seniors de Lagny n’ont pu se défaire de cette équipe disposant d’un pack qui fit souffrir les Latignaciens. Dès le début du match, Argenteuil se montrait plus entreprenant, et c’est tout naturellement que les noirs ouvraient la marque par un essai de leur ailier. Argenteuil continuait son pressing et acculait les bleus à la faute 8 à 0 alors que le match n’était commencé que depuis un quart d’heure. Lagny revenait petit à petit dans le match et M. By passait une pénalité. Les bleus, bien que dominés, parvenaient à prendre l’avantage sur un essai collectif du paquet d’avants. Il ne restait que quelques secondes à jouer dans cette première mi-temps, lorsque Argenteuil bénéficiait d’une mêlée à cinq. Le pack noir prenait l’ascendant sur la poussée et permettait au troisième ligne d’aplatir en terre promise. C’est donc sur le score de 13 à 10 que l’arbitre sifflait le repos.

La seconde période voyait le match s’équilibrer et Lagny était à deux doigts de marquer. Malheureusement, rien ne réussissait et le score ne varia pas lors de ce second acte.

Coulommiers dimanche

Cette défaite arrive alors que dimanche prochain, Lagny reçoit le nouveau leader Coulommiers. Il conviendra de ne pas laisser passer sa chance afin de se placer idéalement pour la suite du championnat.

La réserve quant à elle, poursuit sa marche en avant. Elle s’est imposée logiquement sur le score de 12 à 5.

Le matin, les juniors recevaient Soissons en championnat de France Phliponeau. Soissons était bien là mais l’arbitre désigné pour cette rencontre est toujours attendu... Le sifflet revint donc à un éducateur de... Soissons. Face à cette adversité, les juniors latignaciens se sont inclinés alors qu’ils avaient malgré tout bien débuté le match.

Les cadets de l’entente Lagny/Chelles se sont logiquement inclinés à Meaux face à un adversaire de fort calibre.

La veille, l’école de rugby était en déplacement à Sarcelles. Toutes les équipes se sont imposées à l’exception des poussins.

Samedi prochain, l’école de rugby joue à Lagny.

Le dimanche, les juniors reçoivent Valenciennes le matin. L’après-midi, les seniors accueillent Coulommiers pour le leadership de la poule.


Lagny fait perdre la tête à Coulommiers (« Le Parisien » - 5 décembre 1995)

Rugby - Honneur Régional : le derby revient aux joueurs de Guy Blond

Lagny fait perdre la tête à Coulommiers

 - JPEG - 213.4 ko
1995-12-05 - Le Parisien
Ed. S.-et-Marne - Arch. P. Eberhart

LAGNY - COULOMMIERS : 13-6 (10-3). Pour Lagny : un essai de L. Blond, 1 transformation et 2 pénalités de By. Pour Coulommiers : 2 pénalités de Bouarah.

LEADER, depuis la défaite des Latignaciens à Argenteuil, Coulommiers s’est cassé le nez dimanche au Parc des sports de Lagny (13-6). Du coup, les joueurs du président Guy Blond reprennent la tête de la poule 1 qu’ils occupaient jusqu’à la semaine dernière.

« Ça a été un match dur, reconnaît Laurent Blond. Coulommiers était leader, c’était le match de la première place. » L’ouvreur latignacien a joué les rabat-joie pour Coulommiers en ouvrant la marque au milieu de la première période sur un essai transformé par By (7-0).

« Sur l’essai on a mal défendu, souligne l’entraîneur-joueur columérien Denis Béraut. On ne plaque pas au départ, et, à l’arrivée il y a surnombre. »

 - JPEG - 176.4 ko
1995-12-05 - Le Parisien

Bouarah, l’ouvreur de Coulommiers, relançait bien son équipe sur une pénalité (7-3), mais By lui répondait (10-3 au repos). Coulommiers montrait à nouveau les dents (10-6 sur une pénalité de Bouarah), mais calait bientôt : une pénalité à 10 mètres face au poteau jouée (en vain) à la main au lieu de la tenter, une autre de Bouarah qui s’écrase sur le poteau. « C’est dommage, regrette Béraut. Lagny commençait à s’énerver. On aurait mis un peu plus la pression. Et à 10-9, ce n’était plus le même match. »

Mais Lagny n’a pas tremblé. « On était relativement serein, explique Laurent Blond. Coulommiers est dangereux au pied avec son ouvreur, mais n’a pas été efficace au niveau du jeu à la main. Il est vrai aussi qu’on a été plutôt virulent en défense... » Lagny devait sceller son succès et sa première place sur une ultime pénalité de By.

V.M.


Lagny redevient leader... (« La Marne » - 7 décembre 1995)

En disposant de Coulommiers (13-6)

Lagny redevient leader...

 - JPEG - 296.8 ko
1995-12-07 - La Marne
Ed. Lagny-Chelles
Arch. P. Eberhart

Le derby opposant Coulommiers (leader avec 21 points) à son second Lagny (à un point) était intéressant à plus d’un... titre. Mais voilà, le match au sommet n’a pas révélé un immense potentiel susceptible de passer facilement l’obstacle des poules finales. Dans un premier temps, la qualification ne devrait pas échapper aux deux formations seine-et-marnaises mais aller plus loin sera une autre affaire.

 - JPEG - 178 ko
1995-12-07 - La Marne

Du très grand Bouarah

Après de multiples fautes de main et de lecture difficile du jeu, la première éclaircie sous forme de phase déployée va être en fin de compte le brin de soleil de la journée. Une attaque plein champ à droite, suivie d’un renversement de l’autre côté, profite à Blond qui transperce le deuxième rideau. Un essai superbe, transforme par By (7-0). Supérieurs en mêlée fermée, les Latignaciens, toniques et encore bien groupés, dominent outrageusement. Coulommiers n’a guère de moyens pour imposer sa griffe, malgré un étincelant Bouarah à l’ouverture, de loin le meilleur homme du match. Mais un joueur de classe trop isolé ne peut détenir les clefs de la réussite. Quelques réponses par pénalités interposées maintiennent le suspense avant la pause (10-3).

Dominateurs, les locaux vont s’endormir en multipliant les maladresses. La mêlée recule, l’alignement en touche s’éparpille. L’incontournable Bouarah remet Coulommiers sur le droit chemin (10-6). Une pénalité du talentueux buteur échoue même sur le poteau à la 56e minute. Cela commence à sentir le roussi mais Lagny colmate quelques brèches au bon moment. Suffisant pour contenir un adversaire courageux, certes, mais limité dans les compartiments que sont la conquête et l’utilisation rationnelle du ballon. A la dernière seconde, By clôture le score (13-6) et Lagny reprend donc le maillot de leader grâce à un parcours parfait à domicile. De quoi envisager la suite avec une certaine sérénité. Mais pour aller au dessus, il fau... ...ment se donner les moyens ... ...un bien meilleur jeu.

LAGNY : Mastrolillo, Petey, Maria-Moreno, Morato, Froment, Zmuda, Smati, Van Honacker, Ruisseau, Blond, Rosell, By, Zmuda, Tarazit, Labastie, Klikas, Le Moteux, entr. : Lasbignes.

COULOMMIERS : Meunier, Hiernard, Poulain, Caparroy, Buze, Hamat, Lepetz, Banlier, Demaison, Bouarah, Fouquet, Ablard, Chauchard, Moussert, Baduel.


Lagny s’arrache (« La Marne » - 14 décembre 1995)

Lagny s’arrache

 - JPEG - 164.2 ko
1995-12-14 - La Marne
Ed. Lagny-Chelles
Arch. P. Eberhart

Après avoir repris la tête de la poule dimanche dernier, le déplacement à Montmorency ne s’annonçait pas facile. En effet, les nombreuses absences ajoutées à une décompression certaine faisaient de ce match un guet-apens difficile à négocier.

Dès le début du match, les Latignaciens n’apparaissaient pas dans le coup. Au contraire, c’était l’OGEM qui prenait l’initiative et ouvrait la marque par un essai. Les bleus trop dispersés au niveau de leurs avants subissaient la loi des locaux dans l’engagement et la volonté. Heureusement, l’OGEM commettait quelques fautes, ce qui permettait à M. By de réduire là marque par une pénalité. La mi-temps était sifflée sur le score de 8 à 3 en faveur de Montmorency suite à une pénalité de ces derniers. La seconde période fut la copie conforme au premier acte, avec un épais brouillard en plus. De cette purée de pois rien de bon ne sortait et c’est finalement grâce à 2 pénalités que Lagny prenait l’avantage et remportait de justesse le match.

Auparavant, la réserve s’était brillamment imposée sur le score sans appel de 16 à 0.

 - JPEG - 130.2 ko
1995-12-14 - La Marne

Le matin, les cadets en déplacement à Reims s’étaient inclinés sur le score de 22 à 15. Comme à leur habitude, ils ne surent concrétiser leur nette domination et encaissèrent des essais en contre.

La veille, l’école de rugby s’est imposée au SCUF dans toutes les catégories.

Les minimes sur le score de 12 à 0, les benjamins par 35 à 10 et les poussins par 45 à 20.

Dimanche prochain, les seniors reçoivent Étampes, les juniors vont à Coulommiers, les cadets accueillent Montreuil et le samedi l’école de rugby reçoit Sarcelles.


Juniors : Lagny s’impose (« La Marne » - 11 janvier 1996)

Juniors : Lagny s’impose

 - JPEG - 65 ko
1996-01-11 - La Marne
Arch. Dép. de S.-et-M.

Les juniors de Lagny s’imposent face à Valenciennes sur le score de 24-0 à l’issue d’un très beau match. Une victoire qui leur donne la troisième place. De bon augure avant le déplacement à Meaux.

L’équipe première qui n’a pas joué, jouera la première place de sa poule au SCUF dimanche. Rendez-vous à 12 heures pour le départ en car.


Lagny toujours devant (« La Marne » - 18 janvier 1996)

Lagny toujours devant

 - JPEG - 103.4 ko
1996-01-18 - La Marne
Arch. Dép. de S.-et-M.

Ce dimanche se jouait la dernière journée des poules de brassage, et Lagny se déplaçait au S.C.U.F. en espérant bien ramener les trois points de la victoire synonymes de première place.

Face à une équipe parisienne démobilisée, les bleus, après une première mi-temps difficile (cela faisait un mois que Lagny n’avait pas joué), enclenchait la marche avant et la victoire se dessinait petit à petit. Trois essais venaient ponctués le bon travail des avants.

Cette victoire permettait donc à Lagny de retrouver la première place et de se placer pour la seconde phase. En effet cette première place permettra aux latignaciens de recevoir trois fois sur les cinq matches à venir. Un avantage non négligeable en vue d’une éventuelle qualification pour une nouvelle tentative d’accession à la troisième division.

Le matin, les cadets ont renoué avec la victoire face à Chalons.

Dimanche prochain, les juniors se déplacent à Meaux pour la dernière journée des matches aller du championnat Phliponeau.


Une belle opération des juniors latignaciens (« La Marne » - 25 janvier 1996)

Une belle opération des juniors latignaciens

 - JPEG - 155.7 ko
1996-01-25 - La Marne
Arch. Dép. de S.-et-M.

Ce dimanche, seuls les juniors étaient sur le pont, avec un déplacement qui s’annonçait difficile chez le voisin meldois.

Le début de match était difficile pour les bleus qui, trop approximatifs dans leur jeu au pied, donnaient de bons ballons de relance aux Meldois qui n’en demandaient pas tant. C’est d’ailleurs sur une de celles-ci que Meaux ouvrait la marque par un essai. Quelques minutes plus tard, les Meldois consolidaient leur avance par une pénalité alors que le match n’était commencé que depuis un petit quart d’heure.

C’est alors que les bleus reprirent petit à petit le match en main et prenaient le jeu à leur compte. Cette fin de première période voyait leurs efforts récompensés par un bel essai en débordement de Y. Ducrot suite à une superbe phase de jeu.

Le jeu n’avait repris que depuis six minutes lorsque Lagny inscrivait un nouvel essai transformé et prenait donc l’avantage au score. Une nouvelle pénalité leur permettait de mener 15 à 8. La fin de match approchait et les Meldois essayaient de refaire leur retard. Malgré dix dernières minutes très difficiles pour les Latignaciens, ces derniers parvenaient, au prix d’une défense acharnée, à garder l’avantage.

C’est donc sur le score de 15 à 8 que Lagny s’imposait. Toute l’équipe est à féliciter pour sa cohésion et son envie de gagner.

Dimanche prochain, les juniors entament les matches retour avec un déplacement à Soissons. Il conviendra de faire preuve du même esprit pour essayer de ramener un bon résultat.

Les cadets qui ne jouaient pas ce dimanche vont à Othis. L’école de rugby reçoit le SCUF samedi.

Les seniors, après un dimanche de repos, débutent la seconde phase du championnat honneur. Ils reçoivent dimanche le Massif. Une victoire est impérative pour bien se positionner dans cette poule où chaque défaite pèsera lourd. En effet, il n’y aura que cinq matches pour départager les prétendants à la qualification.

Programme :

Dimanche 28/1 : Lagny/Massif Central ; dimanche 4/2 : Épinay-sur-Orge/Lagny ; dimanche 11/2 : Lagny/Argenteuil ; dimanche 25/2 : Vincennes/Lagny ; dimanche 3/3 : Lagny/Noisy-le-Grand.

Bonne chance !


Coulommiers et Lagny dans le grand bain (« Le Parisien » - 2 février 1996)

Rugby - Honneur : phase finale

Coulommiers et Lagny dans le grand bain

 - JPEG - 382.1 ko
1996-02-02 - Le Parisien
Ed. S.-et-Marne - Arch. P. Eberhart

RETARDÉE à cause des mauvaises conditions atmosphériques (report de la première journée), l’entrée de Coulommiers et de Lagny dans la phase finale devrait intervenir ce dimanche. Avec le sourire pour Coulommiers (dont c’est la première occasion de remonter en 3e Division nationale depuis la saison 1993-1994), avec de gros doutes pour Lagny.

« Jacques Petey et moi sommes très inquiets, prévient l’entraîneur latignacien Hervé Lasbignes, dont l’équipe se rendra à Épinay-sur-Orge. Depuis un mois, les joueurs manquent d’assiduité à l’entraînement. C’est une démission morale, un manque d’ambition. Ils sont contents de jouer en Honneur, c’est tout. C’est du bricolage. Je ne suis pas là pour faire du gardiennage, mais pour faire progresser l’équipe. Je suis très déçu. Je pensais qu’ils avaient plus d’orgueil. »

Des joueurs qu’il faut secouer

Des propos décapants mais qui devraient secouer la pulpe de ses joueurs. Il le faut, car seules les trois premières places (sur six) des poules 4 (celle de Coulommiers) et 5 (celle de Lagny) ouvrent les portes du match de la montée en 3e Division. « On préfère commencer à l’extérieur, glisse Lasbignes. Ça nous enlève un peu de pression. On n’aura rien à perdre, et au contraire tout à gagner. »

Comme Coulommiers, en déplacement au Blanc-Mesnil. « Notre premier objectif était le maintien, explique l’entraîneur-joueur de l’Olympique Denis Béraut : il est atteint. Maintenant, c’est du bonus. Il paraît que Le Blanc-Mesnil est solide devant, avec une bonne première ligne, mais pas très fort derrière. Si c’est le cas, ça peut nous être favorable. »

Vincent MELOSCI

EPINAY-SUR-ORGE - LAGNY, dimanche (15 heures) sur le stade d’Epinay-sur-Orge.

Lagny : à désigner parmi Mastrolillo, Moreno, Besana, Neil, Froment, Vandenbossche, Morato, C. Petey, Van Honacker, Ruisseau, F. By, M. By, L. Blond, Klikas, F. Zmuda, Rosell, Tarazit, Labastie. Entr. : Hervé Lasbignes et Jacques Petey.

LE BLANC-MESNIL - COULOMMIERS, dimanche (15 heures) sur le stade du Blanc-Mesnil.

Coulommiers : à désigner parmi Hiemard, H. Viet ou Turlan, Meunier, Buze, Caparroy, Lepetz, Banlier, Tilouine, Messan, Bouarah, Herbaux, Fouquet, Ablard, Lacroix, Bonard, Mousset, Baduel. Entr. : Denis Béraut.

Fontainebleau, placé dans la poule 7 (celle du maintien), se déplacera dimanche à Montmorency.


Lagny « attend » Argenteuil (« La Marne » - 8 février 1996)

Lagny « attend » Argenteuil

 - JPEG - 169.9 ko
1996-02-08 - La Marne
Ed. Lagny-Chelles
Arch. P. Eberhart

La seconde phase débutait ce dimanche avec un déplacement à Épinay-sur-Orge. Même si une défaite n’aurait pas été dramatique, il était important pour les Latignaciens de bien débuter cette seconde partie de championnat afin de se rassurer.

L’enjeu du match était tel (Épinay devait absolument gagner et Lagny voulait ramener un résultat) que le match avait du mal à débuter. Les deux packs se livraient un beau duel alors que les trois-quarts, transis de froid, n’avaient que peu d’occasions de briller. On assista donc à un mano à mano des buteurs. M. By ouvrait la marque et son homologue lui répondait quelques instants plus tard. La mi-temps était atteinte sur le score de 3 à 3.

La seconde période voyait le jeu s’équilibrer et de trop rares enchaînements venaient ponctuer ces quarante minutes. M. By redonnait l’avantage à Lagny et les Latignaciens pensaient alors tenir le bon bout. Malheureusement, Épinay revenait à égalité par une pénalité.

Il ne restait que quelques minutes lorsque Lagny était à deux doigts d’inscrire un essai. Malheureusement, un mauvais choix anéantissait tout espoir de prendre le large. C’est donc sur le score de 6 à 6 que l’arbitre sifflait la fin du match qui voyait Lagny ramener deux précieux points. Auparavant, la réserve diminuée par les trop nombreux blessés s’était inclinée sur le score de 23 à 15.

 - JPEG - 150.7 ko
1996-02-08 - La Marne

Dimanche prochain, c’est une journée non stop qui sera proposée aux supporters latignaciens.

Le matin, les cadets reçoivent Alfortville à 10 heures et les juniors accueillent Coulommiers à 11 heures. L’après-midi, les seniors jouent contre Argenteuil. La veille, l’école de rugby reçoit le S.C.U.F.

Bonne chance à tous.


Lagny a pris le bon sillon... (« La Marne » - 15 février 1996)

Victorieux d’Argenteuil (20-9)

Lagny a pris le bon sillon...

 - JPEG - 494.5 ko
1996-02-15 - La Marne
Ed. Lagny-Chelles
Arch. P. Eberhart

Après avoir obtenu un très bon partage des points, la semaine passée à Épinay, les Latignaciens se devaient de battre une formation d’Argenteuil devenue très ambitieuse. La perspective d’atteindre le niveau national semble décupler les énergies, sans pour autant privilégier le jeu. Priorité au résultat, même si le quinze local a, par instant, démontré de réelles possibilités offensives. Le tout, sous le regard intéressé du comédien Gérard Hernandez et du président du district Nord de football, J.-C. Loup.

 - JPEG - 183.7 ko
1996-02-15 - La Marne

Les dimanches se suivent et se ressemblent. Du moins pour ceux qui savent se jouer des obstacles. Un nul à l’extérieur, une victoire à domicile, les Latignaciens du président Guy Blond sont dans la bonne direction. Celle qui mène au championnat de France. Attention, au sein de ce club sympathique et dynamique, cela ne constitue en aucun cas une fin en soi. Même si désormais, les fondations sont solides avec des cadets et juniors plus que performants. L’avenir est assuré. Alors, il nous semble que le moment de franchir le pas est venu. Il faut jouer cette chance à fond même si, pour accéder à l’élite, la route est encore longue...

 - JPEG - 156.2 ko
1996-02-15 - La Marne

Un début en fanfare...

Argenteuil et Lagny sont de vieilles connaissances issues de la première phase où chacune des deux équipes avait fait la loi à la maison.

D’entrée, le pack local soudé et motivé travaillait un ballon pour Laurent Blond qui ne se faisait pas prier pour mettre la fusée Rosell sur orbite victorieuse. Et comme Maxime By avait la bonne idée de réussir la pénalité d’un bord de touche, Lagny menait déjà 7-0 à la 2e minute. Quelle entrée en matière ! Hormis une pénalité lamentablement gâchée par l’arrière Lorée, Argenteuil subissait l’emprise adverse. Sur un coup de pied tactique millimétré de Blond, Rosell, tel un chasseur à l’affût se jetait sur le cuir face auquel l’ouvreur Barbier avait hésité. Grave étourderie. Et 12-0 pour Lagny (12e minute).

Dans les tribunes, chacun pensait alors assister à un cavalier seul. C’était mal connaître l’esprit de corps qui habitait les Val-d’Oisiens. Côté latignacien, on avait tendance à lever le pied, tout en commettant de nombreuses fautes de placement. Une première pénalité du centre Ajoralle réduisait l’écart 12-3 (21e) mais dans la foulée, Blond « balançait » des 40 mètres un drop de mammouth qui faisait mouche... (15-3).

Le pack visiteur animé par l’excellent flanker Rejaud commençait alors son travail de sape et Ajoralle, par deux fois, se chargeait de transformer les pénalités commises par des locaux moins fringants. Au repos à 15-9, rien n’était joué.

 - JPEG - 187.4 ko
1996-02-15 - La Marne

Il y a poings et points....

Sermonnés par leurs deux entraîneurs, les Latignaciens repartaient avec des consignes bien précises. Maxime By, vent et soleil de face vendangeait deux possibilités sur des pénalités bien placées mais le tournant du match (selon nous) allait intervenir à la 53e minute. A cet instant, Ajoralle irréprochable, avait au bout du soulier l’occasion de rapprocher les siens à 3 longueurs. A 35 mètres face aux poteaux, c’était fort possible. Hélas pour Argenteuil, cela ne passa pas. Deux minutes plus tard, le demi de mêlée local Ruisseau bloquait l’arrière val-d’oisien en touche près de son but. Sur le regroupement, le pilier Farre se conduisait en boxeur de 3e zone et l’arbitre se montrait très clément en ne sifflant qu’une pénalité. Celle-ci jouée à la main voyait Blond se transformer en perce-muraille, avant d’offrir l’essai à Maria-Moreno. Lagny dans la douleur, venait de réussir le break (20-9).

Pas du goût de certains visiteurs qui, suite à un très vilain geste de Lorée provoquaient une bagarre générale devant la tribune où, pendant deux à trois minutes, joueurs et spectateurs y allèrent de bon cœur, sous l’œil impassible d’un arbitre pas très inspiré dimanche. Mais cette « agitation » propre au domaine de l’ovalie n’aura été qu’une péripétie devant l’essentiel. A savoir que Lagny venait de franchir une nouvelle étape. Bonne continuation, messieurs !

Christian FABERT

Autres résultats

  • Lagny (J) bat Coulommiers : 54-0.
  • Reims (C) bat Lagny : 24-16.
  • Lagny (R) bat Argenteuil : 30-0.

La fiche technique

A.S. Lagny bat O.R.C. Argenteuil 20-9 (MT. 14-9).

  • Stade municipal. Bon terrain. 300 spectateurs.
  • Arbitre : M. Littière (I.D.F.).
  • Les points pour Lagny : 3 essais Rosell (2e, 12e), Maria-Moreno (58e) ; un drop Blond (22e), une transformation M. By.
  • Pour Argenteuil : 3 pénalités Ajoralle (21e, 27e et 35e).

A.S. LAGNY : Maria-Moreno, Besana (puis Bouzouka 35e), Neil, Vandenbossche, Froment, Morato, Van Honacker, Petey, Ruisseau, L. Blond, Tarazit, M. By, Zmuda, Rosell, Labastie, ent. Lasbignes, J. Petey.


La pression monte à Lagny (« La Marne » - 22 février 1996)

La pression monte à Lagny

 - JPEG - 202.6 ko
1996-02-22 - La Marne
Ed. Lagny-Chelles
Arch. P. Eberhart

Ce dimanche, seuls les juniors et les seniors étaient sur le pont.

Les juniors se déplaçaient à Valenciennes avec la ferme intention de ramener un bon résultat. La première mi-temps, qu’ils jouaient avec l’appui du vent, vit les jeunes Latignaciens prendre un léger avantage sur leurs adversaires. Dès la cinquième minute, Loste ouvrait le score par une pénalité, puis remettait cela dix minutes plus tard. Il fallut alors attendre la 35e minute pour voir le premier essai du match. Lagny menait donc 11 à 0 à l’heure des citrons, ce qui pouvait paraître maigre au vu du vent violent. Mais les jeunes Latignaciens très soudés et appliquant les consignes de D. May à la lettre inscrivaient un nouvel essai (transformé celui-là) quelques minutes après la reprise. Le pack bleu passa alors les Valenciennois à la moulinette et deux nouveaux essais venaient récompenser cette main mise sur le match.

C’est donc sur le score sans appel de 28 à 0 que les juniors s’imposèrent à Valenciennes, ce qui est de bon augure avant le difficile déplacement de dimanche prochain à Soissons.

Dans le même temps, les seniors recevaient le Massif Central au Parc des sports.

 - JPEG - 151.2 ko
1996-02-22 - La Marne

La réserve arracha la victoire 20 à 19 à l’ultime minute, suite à une superbe action de plus de 50 mètres.

La première qui débuta le match contre le vent, se mit dès la première mi-temps à l’abri de toute mauvaise surprise. Un essai de Rosell transformé par Klikas et deux pénalités de Rosell permettaient aux Latignaciens de mener 13 à 3 aux citrons, la seconde période vit Rosell inscrire une nouvelle pénalité face à une équipe du Massif venue expédier les affaires courantes et ne jouant pas pour une éventuelle place qualificative.

Cette victoire permet aux Latignaciens de bien se placer alors qu’il reste deux matches à jouer dont un déplacement à Vincennes dimanche 25/2. Une rencontre qui constituera l’épreuve de vérité pour le quinze latignacien.


Repos forcé pour Lagny (« La Marne » - 29 février 1996)

Repos forcé pour Lagny

 - JPEG - 156.5 ko
1996-02-29 - La Marne
Arch. Dép. de S.-et-M.

Suite à une décision prise à la va vite par le C.I.F.R. dès le jeudi, aucun match ne s’est déroulé dimanche dernier... Seules les équipes de Nationale avaient le droit de jouer ! Cette décision aura pour principale conséquence de faire jouer les trois derniers matches de la phase qualificative durant les trois dimanches des vacances scolaires de février.

Noisy dimanche

Dimanche prochain, les seniors reçoivent Noisy-le-Grand pour un match qui, en cas de victoire, serait synonyme de qualification pour les Latignaciens.

Espérons que les bleus, malgré une infirmerie plus que pleine (Morato, Vandenbossche, Besana et Olanier sur le flanc), seront à la hauteur de l’événement et offriront à leur public pour dernier (ou avant-dernier ?) match au Parc des Sports une belle prestation.

Noisy à Lagny : Beau Derby

Ce dimanche 3 mars, il y aura à Lagny, et si le temps le permet, une superbe partie entre les deux équipes voisines de quelques kilomètres. L’enjeu pour les deux protagonistes : s’assurer une bonne place permettant l’accession aux 32e de finale de championnat de France, première manche avant la montée en 3e division.

Les deux groupes semblent en forme et motivés, alors lequel des deux ? Souhaitons que l’esprit sportif sorte grand vainqueur avant d’ouvrir les paris.

Dimanche 3/3 : juniors match en retard (Voir l’entraîneur).

Samedi 2/3 : École de rugby va à Romilly-sur-Seine, R.V. 13h.


Le pack de Noisy-le-Grand fait chuter Lagny (« La Marne » - 7 mars 1996)

Le pack de Noisy-le-Grand fait chuter Lagny

 - JPEG - 292.3 ko
1996-03-07 - La Marne
Ed. Lagny-Chelles
Arch. P. Eberhart

Forts de leurs succès sur cette même pelouse face à de nombreuses équipes et non des moindres, les Latignaciens se présentaient logiquement favoris contre Noisy-le-Grand. L’entame du match pouvait d’ailleurs laisser entrevoir une issue positive car, à la 3e minute, sur un hors-jeu de position des avants noiséens, By transformait une pénalité.

Pourtant ce sont les visiteurs qui imposeront pendant le quart d’heure suivant l’ouverture à la marque, un pressing d’enfer obligeant les joueurs locaux à défendre mètre à mètre. Noisy domine, mais ne marque pas, et sur une relance de Lagny, les blancs noiséens se retrouvent hors jeu. By claque une deuxième pénalité. Ce sera la dernière... à la 25e.

L’avance à la marque devrait sécuriser les joueurs de Lagny mais c’est le contraire qui se produit. Le pack noiséen, supérieur en mêlée fermée relance ses trois-quarts et la défense de Lagny, trop fébrile, accumule les fautes. En dix minutes, avant les oranges, Noisy refait son retard et mène à la mi-temps 9-6.

Le deuxième acte verra de nouveau un pressing de Noisy, le huit visiteur imposant sa loi, récupère des balles et Lagny se mettra de nouveau à la faute pour empêcher les départs des trois-quarts adverses. Les bleus latignaciens fautifs, les blancs noiséens hors jeu, à la 60e minute, pénalité contre Noisy, M. By tape, poteau... Klikas récupère, part à l’essai et se heurte au mur défensif de Noisy. Ce sera le seul espoir d’essai pour les bleus. A l’image de leur ouvreur, les Latignaciens s’engluent dans un jeu de fautes, et Delery, pour Noisy, à Ia 70e minute, augmente le score de 3 points (12-6) pour les visiteurs aurait pu être un bon résultat. C’était sans compter sur la pugnacité de cette étonnante équipe de Noisy. Les dernières minutes du match verront, les joueurs locaux acculés sur leur ligne d’en-but et plier devant les visiteurs qui, à la 80e minute, marquent le seul essai du match par le junior F. Billerach.

A Noisy : l’équipe entière a été irréprochable, avec une mention aux huit gaillards de devant.

A Lagny : Archi-motivés pour ce derby, les bleus n’ont pas su garder la tête froide. Ils nous ont habitués à meilleur.

Cette victoire de Noisy, à l’extérieur, relance cette équipe. Il lui reste deux matches à jouer, à domicile, le 10 mars contre Massif Central, le 17 contre Épinay. Tout est possible.

Avec cette seule défaite, Lagny est toujours bien placé avec un déplacement dangereux dimanche prochain à Vincennes.

 - JPEG - 145 ko
1996-03-07 - La Marne

Le match vu de Lagny

Il est dit que l’A.S. Lagny devra attendre la dernière journée pour être fixée sur son sort. En effet, comme la saison passée, les Latignaciens devront aller s’imposer à l’extérieur lors du dernier match pour se qualifier. Bonjour le stress !

Mais avant de penser à ce futur déplacement à Vincennes, il convient de revenir sur le match perdu à domicile face à Noisy-le-Grand.

Le début de match qui voyait Noisy-le-Grand se heurter à une bonne défense latignacienne qui pliait sous les coups de boutoir mais ne rompait pas. La pression était noiséenne, mais les Latignaciens, suite à deux pénalités menaient au score. Mais voilà, la pression des visiteurs ne se relâchait pas et les locaux commettaient des fautes qui permettaient à Noisy de recoller puis de prendre l’avantage au score.

La seconde période voyait les visiteurs bousculer de plus en plus les Latignaciens notamment en mêlée fermée. Une nouvelle pénalité permettait à Noisy de prendre le large et les dernières secondes voyaient F. Billerach marquer un essai en coin.

L’arbitre sifflait suite à la tentative de transformation, la fin du match sur le score de 17 à 6.

Que retenir de ce match si ce n’est une incapacité à donner du mouvement à faire circuler la balle, à changer son fusil d’épaule en cours de rencontre, face à une équipe très bien organisée, autour d’un pack conquérant et soudé, et au bout du compte, supérieure en ce jour aux Latignaciens. Car il ne faut pas se voiler la face, ce sont bien les meilleurs qui l’ont emporté ce dimanche au parc des sports.

Quant aux Latignaciens, il faut vite se reconcentrer et préparer le déplacement à Vincennes qui s’annonce pour le moins délicat à négocier.


La fiche technique

  • A LAGNY : Noisy-le-Grand bat Lagny 17 à 6 (M.T. 9-6).
  • Pour Lagny : deux pénalités (3e, 25e) de By.
  • Pour Noisy : un essai (80e) de F. Billerach ; quatre pénalités (30e, 37e, 40e, 72e) de Delery.
  • Arbitre : Arrogeres (I.D.F.).
  • Environ 250 spectateurs. Pelouse grasse, temps couvert et froid.

LAGNY : Mastrolillo, Neil (60e), Moreno, Vandenbossche, Froment, Perron, Van Honacker, Petey, Blond, Ruisseau, Klikas, By, Zmuda, Tarazit, Rosell.

Remplaçants : Neil, Olanier, F. By, Zimmermann, Le Moteux.

NOISY : Fournier, Guérin, Cauwet, Vieillard, Boireaud, Billerach, V. Juif, Arthur (39e), Corvisier, Lanza, Nicolue, Hontas, Billerach (65e), Durat, Varoqueau, Dehaye, Delery.

Remplaçants : Hamou, Mariez, F. Billerach, Foursin, Tremine, Arthur.


Lagny ira revoir sa... Normandie (« La Marne » - 28 mars 1996)

Qualifié et vainqueur de Saint-Maur (13-5)

Lagny ira revoir sa... Normandie

Qualifié pour les 32e de finale qui auront lieu le... 21 avril, Lagny en repoussant Saint-Maur lors du match de classement, tombera sur un adversaire normand. En attendant, il faudra faire du jus pour éviter d’être... pomme.

 - JPEG - 390.4 ko
1996-03-28 - La Marne
Arch. Dép. de S.-et-M.

Dimanche, il n’y avait guère d’enjeu pour ce match de classement. Entre Normands ou Alsaciens, le cœur n’avait pas vraiment d’attaches. Il fallait simplement s’appliquer pour préparer le grand rendez-vous. « Amusez-vous, mais avec de la rigueur » avançait H. Lasbignes. Un message pas tellement compris par des Latignaciens maladroits et gênés aux entournures dans l’utilisation rationnelle de la balle.

Il manquait du monde, certes, et le temps chaud a peut-être freiné les ardeurs d’un quinze local appliqué mais peu inspiré. Heureusement, Saint-Maur n’était, lui aussi, guère fringant. Les Parisiens, lourds, empruntés ne posent guère de problèmes. Mais il faudra quand même attendre la 48e minute pour que les locaux ouvrent la marque (3-0). Saint-Maur, vexé, chipera une balle au paquet au bon moment pour un essai aussi surprenant que mal venu (3-5). Il faut se retrousser les manches et c’est le jeunot Julien Leroux entré en cours de jeu qui perce et offre un ballon au puissant Blond qui s’arrache définitivement (8-5).

C’est fini et Lagny, enfin stabilisé, déroule tranquillement et Blond signe son deuxième essai en sortant le bulldozer du garage (13-5).

Maintenant, il faut attendre un mois pour franchir le match aller à Lagny : « Nous allons passer à trois entraînements hebdomadaires et tirer sur le cuir », soulignent les deux entraîneurs qui doivent faire monter doucement la mayonnaise. Refait à trois reprises pour la montée en 3e division, Lagny doit saisir sa chance. Un mois d’attente, de doute et de désir pour grimper à l’échelle nationale.

P. PIOPPI.

LAGNY : Maria Moreno, Petey, Neil, Zimmermann, Froment, Perron, Zmuda, Olanier, Labastie, Blond, Klikas, Zmuda, Tarazit, Rosell, By, Le Motteux, Leroux, Mastrolillo.

Arbitrage excellent de M. Uzau.

Dimanche au Parc des Sports, match amical pour Ies seniors à 15 heures. Un galop d’entraînement qui servira, bien entendu, à préparer les deux matches décisifs.


A l’A.S. Lagny

Les minimes en challenge interdépartemental ont battu Noisy-le-Sec en huitième de finale sur le score de 10 à 5. Puis ils se sont brillamment qualifiés pour les demi-finale en battant le Stade Français par 17 à 0.

Il est à noter la belle prestation du paquet d’avants.

Dimanche matin, les cadets qui recevaient Alfortville, ont mis une mi-temps avant de rentrer dans le match. En seconde période, nous avons assisté à une bonne production des avants en mêlée et dans les regroupements ce qui s’est soldé par 3 essais et un score sans appel de 22 à 7.

Dimanche prochain, les cadets jouent à Châlons alors que la veille, les minimes joueront leur demi-finale.


Lagny doit s’envoler face à L’Aigle (« La Marne » - 18 avril 1996)

Pour ne pas laisser des plumes dimanche
Lagny doit s’envoler face à L’Aigle.

 - JPEG - 280.8 ko
1996-04-18 - La Marne
Ed. Lagny-Chelles
Arch. P. Eberhart

Nous y voilà ! Repêché un peu miraculeusement, Lagny va donc jouer une partie importante de son avenir dimanche au stade municipal (15 heures). Il faut poinçonner le dernier ticket pour, l’accession en troisième division. A deux matches du bonheur, Lagny possède son destin en mains. Espérons simplement que l’histoire ne va pas se répéter car les hommes du président Blond ont déjà chuté à plusieurs reprises sur cette dernière marche menant à la division nationale.

 - JPEG - 469.6 ko
1996-04-21 - Affiche Lagny-l’Aigle
Archives Fabien Van Honacker

Les deux entraîneurs ont bénéficié d’un laps de temps relativement long pour remettre les équipiers de la formation fanion sur les bons rails. Car dimanche, à domicile, il ne faudra surtout pas se manquer. Pour cela, il est nécessaire de prendre le large avant le match retour prévu le 28 avril. Mettre la pression d’entrée face à des Normands peu faciles à manœuvrer. Telle sera la consigne délivrée sur les coups de 15 heures. On attend la grande foule pour pousser le quinze latignacien dans le bon sens.

P. P.


Lagny veut prendre son envol (« Le Parisien » - 20 avril 1996)

 - JPEG - 74.9 ko
1996-04-20 - Le Parisien
Ed. S.-et-Marne - Arch. P. Eberhart

Lagny sur la voie de la montée.

Pour la quatrième année de suite, Lagny disputera demain après-midi (15h30) sur son terrain le match aller des 32e de finale du Championnat de France face à L’Aigle (Orne).

RUGBY - Honneur (32e de finale) : en match aller contre L’Aigle
Lagny veut prendre son envol

 - JPEG - 293.5 ko
1996-04-20 - Le Parisien
Ed. S.-et-Marne - Arch. P. Eberhart

Laurent Blond (balle en main) sera encore l’un des atouts de Lagny pour faire sauter le verrou de L’Aigle,
demain en 32es de finale aller du Championnat de France Honneur. (Photo Jean-Michel GUENARD.)

QUATRE ans. Quatre ans que Lagny attend aux portes de la Troisième Division. Toujours placé, jamais gagnant encore. Le moral et l’ambition à chaque fois sabotés par Pont-Audemer (1993), Annemasse (1994) et Dreux la saison derrière. En recevant L’Aigle (Orne) demain, en 32e de finale aller du Championnat de France Honneur, les joueurs d’Hervé Lasbignes et de Jacques Petey s’attacheront à frapper fort sur leur terrain. Histoire de prendre une sérieuse option sur la qualification avant le match retour en Normandie, dimanche prochain.

« Notre seule chance, prévient Jacques Petey, sera de plier la confrontation dès demain. » En clair, s’arranger pour débarquer dans l’Orne, le 28 avril, avec un capital confiance d’au moins deux essais
transformés. « Il nous faudrait effectivement une avance d’une quinzaine de points pour aborder le match retour sereinement », souligne Jacques Petey.

Les faire « suer »

 - JPEG - 215.1 ko
1996-04-20 - Le Parisien
Ed. S.-et-Marne

Afin de mettre toutes les chances de leur côté, les entraîneurs seine-et-marnais ont apporté quelques modifications à leur pack pour l’alourdir. « D’après les échos que nous avons eus sur L’Aigle, le paquet normand est assez lourd et rugueux. Avec des joueurs peut-être plus de la première fraîcheur mais d’expérience, comme le troisième ligne Blanc, ex-Montauban et un ancien demi de mêlée de Tarbes. » Du costaud, mais Lagny sait jouer du contre-pied.

« Nous sommes plus dynamiques que forts, glisse Petey. On évitera donc de tomber dans le piège du combat. L’idée sera de donner du mouvement pour les faire courir. Pour les faire suer. » Au sens propre,
comme au sens figuré.

Vincent MELOSC.

LAGNY - L’AIGLE demain 15 heures au Parc des sports de Lagny.

Lagny : Moreno, C, Petey, Neil - Zimmermann - Vivier - Perron, Van Honacker, Olanier - Ruisseau (m), M. By (0) - Klikas, L. Blond, F. Zmuda, Tarazit - Rosell. Entr. : Hervé Lasbignes et Jacques Petey.


Lagny prend une option (« Le Parisien » - 22 avril 1996)

RUGBY - Honneur (32e de finale) : net vainqueur face à L’Aigle

Lagny prend une option

 - JPEG - 319.4 ko
1996-04-22 - Le Parisien
Ed. S.-et-Marne - Arch. P. Eberhart

LAGNY - L’AIGLE :24-9 (0-6).

Pour Lagny : deux essais de Rosel (59e), L. Blond (77e), une transformation (77e) et quatre pénalités (51e, 55e, 58e, 70e) de Maxime By.

Pour L’Aigle : trois pénalités de Friloux (28e, 39e, 53e). Expulsion d’Ecallard (66e).

QUARANTE minutes. C’est le temps qu’il a fallu à Lagny, hier sur son terrain, pour prendre la mesure de L’Aigle en 32e de finale aller du championnat de France Honneur.

Une mi-temps de peine, de faux rythme et d’angoisse (0-6) pour les hommes d’Hervé Lasbignes et de Jacques Petey, avant d’enfiler leur costume de matador pour emballer (24-9) les Normands. Et de s’offrir une bonne petite option sur la montée en troisième division (N.D.L.R. : Le match retour aura lieu dimanche prochain dans l’Orne).

Tandis que Jacques Petey peinait pour rameuter sa troupe, trop occupée à savourer sa victoire, et l’envoyer sacrifier au décrassage, Hervé Lasbignes s’égosillait. « Attention les gars, on n’est pas encore en troisième division. On n’en est qu’à la mi-temps. On a encore quatre-vingts minutes dans huit jours. » N’empêche, les supporters normands, venus nombreux, ne s’y trompaient pas. Longtemps bruyants et même belliqueux pour certains (un début de bagarre a éclaté dans les tribunes), ils étaient subitement plus discrets.

 - JPEG - 229.8 ko
1996-04-22 - Le Parisien

Un pied en Troisième Division

C’est pourtant L’Aigle qui avait pris le meilleur départ, inscrivant 2 pénalités (28e, 39e) par Friloux pour mener 6-0 au repos. « On a eu une première période laborieuse, admet Herve Lasbignes. L’Aigle est une équipe rugueuse, plus lourde et plus grande. On le savait. Nous n’avions pas de ballons. On se laissait enfermer dans un faux rythme qui n’est pas le nôtre. C’était inquiétant. » Lagny s’est rapidement rassuré (51e) avec une première pénalité de Maxime By (3-6) de 22m face aux poteaux. L’Aigle voulait encore y croire grâce à une nouvelle pénalité de Friloux (3-9, 53e).

Les supporters normands pavoisaient encore. Tout près d’eux, deux énormes laitières en métal, vides, portant encore des traces de... sangria. Mais la méthode Coué des « Aiglons » allait montrer ses limites.

Autour de deux nouvelles pénalités (55e, 58e) Maxime By pavait le chemin de la victoire à ses coéquipiers en égalisant à 9-9. Il ne restait plus à Rosell qu’à confirmer, les prétentions seine-et-marnaises (59e) : sur une passe un peu courte venue de sa droite, il récupérait le ballon après le rebond et s’offrait une superbe pirouette dans l’enbut (14-9).

Le début de la fin pour L’Aigle, qui perdait peu après (66e) son deuxième ligne Ecallard, expulsé pour un coup de tête dans le dos d’un adversaire. By, encore lui, faisait durer le calvaire des Normands en plaçant sa quatrième pénalité (17-9, 70e). La victoire ne pouvait plus échapper à Lagny et Laurent Blond, bien lancé par By, parachevait le succès en inscrivant un essai entre les poteaux (24-9, avec la transformation).

Un superbe point d’orgue, qui faisait jaillir Mme Blond, la mère de « Lolo », au bord de la main courante : « Allez, mon garçon, encore un ou deux... » Maître de son sujet en seconde période, Lagny venait de poser un pied en troisième division. « Mais attention, prévient Hervé Lasbignes, on n’est à l’abri de rien du tout. Ça dépend de nous maintenant. Il faut être prêt à tous les sacrifices. »

Vincent MELOSCI


Les rugbymen aux portes du paradis (« La Marne » - 25 avril 1996)

700 spectateurs ravis et enthousiastes

Les rugbymen aux portes du paradis

 - JPEG - 205.8 ko
1996-04-25 - La Marne
p.4 - Ed. Lagny-Chelles
Arch. P. Eberhart

Il y avait de l’ambiance dimanche, pour le match de barrage servant de qualification pour la montée en troisième division. Plus de 700 spectateurs ont pris possession du terrain d’honneur pour ce match haut en couleur. Il faut souligner le côté bon enfant de cette manifestation, avec la cohorte des supporters de l’équipe de L’Aigle, solide formation normande.

Mais les hommes du président Guy Blond ont relevé le défi et gagné haut la main cette première manche, prenant même un avantage de 15 points. Un bonus utile avant le match retour qui aura lieu dimanche en terre normande. L’ambiance sera également très chaude, mais maintenant, les Latignaciens sont à 80 minutes du bonheur.

Il faut s’accrocher et serrer les dents, mais les Seine-et-Marnais tiennent le bon bout. Il n’est plus temps de musarder en chemin car maintenant le jeu en vaut vraiment la chandelle.

Dimanche, dans un stade en délire et sous les yeux de A. Gadant et S. Leconte. représentant la municipalité, les rugbymen ont forcé le respect. Il reste juste à confirmer. Peut-être le plus difficile.

(Voir commentaires en pages sportives)


L’Aigle sort ses griffes mais lâche sa proie (« La Marne » - 25 avril 1996)

Lagny plane puis s’envole (24-9)

L’Aigle sort ses griffes mais lâche sa proie

 - JPEG - 237.9 ko
1996-04-25 - La Marne
p.I - Ed. Lagny-Chelles
Arch. P. Eberhart

Malmenés physiquement dans un premier temps, les Latignaciens ont intelligemment joué le coup avec le cœur mais aussi avec la tête. Un esprit de réflexion qui a singulièrement manqué aux Aiglons. Les coups de griffes n’ont pas empêché Lagny de prendre son envol, et de sérieusement envisager la montée en troisième division. Mais gare au match retour dimanche !

Lagny n’a pas raté son premier grand rendez-vous face à L’Aigle considéré pour beaucoup comme une équipe difficile à manœuvrer. Les Normands qui avaient éliminé les Meldois il y a de cela quelques années (au bénéfice d’un drop) ont toujours eu des arguments de poids à faire valoir. Un paquet rude, solide et violent semble être la principale force d’un quinze qui n’a pas franchement choisi la bonne option.

 - JPEG - 165.7 ko
1996-04-25 - La Marne

L’Aigle allume

Certes, le round d’observation a vite tourné à l’avantage des visiteurs. En sortant de suite la boîte à gifles, le ton et surtout les marrons sont donnés. Comble de malchance, les Latignaciens souvent mis en difficulté perdent Zimmermann blessé à une cheville à la 25e minute. Coup dur pour le paquet et surtout pour l’alignement en touche avec la sortie du « grand » effondré de quitter ses camarades.

Au bout de 30 minutes, le décor est planté. L’Aigle abuse du jeu physique en jouant à fond la carte de l’intimidation. De l’autre côté, on hésite sur la conduite à tenir. Dans l’impossibilité de jouer au large et de faire « cavaler » les lignes arrière, on se contente de faire front. Mais le buteur aiglon Friloux place deux banderilles méritées (28e et 40e). Lagny se retrouve donc mené à la pause (0-6).

Hervé Lasbignes et Jacques Petey interviennent à bon escient, replaçant les choses dans leur contexte. Le message est reçu, et Maxime By redonne l’espoir (3-6). Dans la minute qui suit, une chandelle visiteuse se convertit en pénalité (3-9).

 - JPEG - 176.2 ko
1996-04-25 - La Marne

Enfin, on trouve l’ouverture

Très concentrés mais non libérés, les hommes du président Blond attendent leur heure et By... bisse à deux reprises sur des pénalités finement travaillées (9-9 à la 58e). Le jeu s’emballe enfin et Blond va être à l’origine du premier essai marqué par Rosell. Un décalage gagnant qui fait enfin sauter le verrou. By, hélas, trouve le poteau sur sa route (14-9).

A court d’idée, L’Aigle continue de foncer dans le tas, visiblement préoccupé par le désir de marquer son territoire. Avec clairvoyance et lucidité, l’arbitre M. Sandon envoie la « montagne » Ecallard se calmer au vestiaire. A 14 minutes de la fin, L’Aigle, réduit à 14 ne change rien à son jeu mais les données ne sont plus les mêmes. By passe une nouvelle pénalité (17-9) et à la 72e minute, le talonneur adverse Bansaru hérite de 10 minutes de pénalité. Il est temps de passer la vitesse supérieure. Avec lucidité, Lagny navigue au large et un beau mouvement collectif amorcé par By trouve Blond, lancé plein champ. Le taureau « ailé » enfonce, sourire aux lèvres, la pâle défense normande sous les yeux de son frère Xavier visiblement impressionné par cette charge dévastatrice. M. By transforme calmement (24-9).

 - JPEG - 151.3 ko
1996-04-25 - La Marne

Attention au retour !

« Nous avons mis une bonne mi-temps pour prendre la mesure face à cet accueil plus que « chaleureux ». L’Aigle a tenté de nous perturber, et il n’a pas été facile de prendre le dessus. Heureusement, nous n’avons pas oublié les fondamentaux et surtout le jeu loyal (clin d’œil appuyé). Nous avons réalisé le minimum en étant très performants au niveau du combat. Mais attention, rien n’est fait et il va falloir défendre ces 15 points. Rien n’est fait mais tout dépendra de nous. Nous n’en sommes qu’à la moitié », signale H. Lasbignes visiblement satisfait de la tournure des événements.

A 80 minutes du bonheur, il n’est plus question de musarder en chemin. Mais quelque chose nous dit que l’accueil va être chaud sur ce grand terrain qui a toujours souri aux Normands (invaincus cette année à domicile). Rien n’est fait et il faut tout remettre en question. Sans se poser de questions. Cette fois-ci, la balle est vraiment dans le camp seine-et-marnais.

Pascal PIOPPI

 - JPEG - 162.4 ko
1996-04-25 - La Marne

Lagny bat L’Aigle 24-9 (0-6). Essais de Rosell et Alond. Quatre pénalités et une transformation de M. By.

LAGNY : Maria Moreno, Petey, Neil, Zimmermann, Vivié, Perron, Olanier, Van Honacker, Ruisseau, M. By, Klikas, L. Blond, F. Zmuda, Tarazit, Rosell. rempl. : F. By, Le Motteux, Morato, C. Zmuda, Froment, Besana, Mastrolillo. entr. : Lasbignes et Petey.

Arbitrage de MM. Sondon, Ponton et Marin (comité de Bourgogne).


Lagny remet le compteur à zéro (« Le Parisien » - 28 avril 1996)

Rugby - Honneur (32e de finale retour) : pour abattre L’Aigle

 - JPEG - 275.2 ko
1996-04-28 - Le Parisien
Ed. S.-et-Marne - Arch. P. Eberhart

Lagny remet le compteur à zéro

« DANS ce genre de match, la faute à ne pas commettre serait de vouloir gérer l’avance que nous nous sommes procurés chez nous à l’aller. C’est généralement le meilleur moyen de rater son objectif. Vous savez, lorsque les points s’égrènent au fil des minutes, on croit toujours pouvoir en conserver assez et, à l’arrivée, vous vous apercevez qu’il vous en manque ! Aussi je vais bien recommander à mes joueurs d’éviter de faire le moindre calcul et, au contraire, d’aborder ce match pour le gagner. Comme si nous étions à 0-0... »

Visiblement Jacques Petey, coentraîneur de l’US Lagny avec Hervé Lasbignes (en vacances à Hendaye), connaît son affaire. Il connaît aussi ses joueurs.

 - JPEG - 114 ko
1996-04-28 - Le Parisien

Pas d’excès de confiance

Aussi, jusqu’à demain 15 heures, au moment de pénétrer sur le terrain de L’Aigle, il enfoncera le clou. Inlassablement. Afin de mettre tous les atouts dans le jeu de ses protégés. Et, surtout, de les empêcher d’afficher tout excès de confiance après leur large victoire (24-9) du match aller.

« Quoi qu’on pense, on va partir dans l’inconnu ce dimanche. Car L’Aigle, chez lui, va faire un tout autre match. A mon avis, les Normands vont essayer de mettre le feu d’entrée. Histoire de nous faire douter.

Ayant quinze points de retard à remonter, ils vont sans doute attaquer dans tous les sens. Il faudra donc nous montrer vigilants et éviter de tomber dans leur jeu. Le mieux, ce sera de pratiquer le nôtre en essayant de profiter de toutes les occasions. Il devrait y en avoir surtout s’ils se découvrent. Je vous le répète : on va aller à L’Aigle avec l’idée bien arrêtée de les battre ! Et on en a les moyens... »

Si les joueurs latignatiens sont aussi motivés et aussi gagneurs que leur entraîneur ça devrait passer.

Auquel cas les précédents échecs subis contre Pont-Audemer (1993), Annemasse (1994) et Dreux (1995) ne seraient plus que de l’histoire ancienne.

Mais, avant, nos Seine-et-Marnais doivent s’attendre à souffrir...

Jacques TRIBOTTE

L’AIGLE - LAGNY (Aller : 9-24), demain (15 heures) sur le stade de L’Aigle.

US Lagny : Neil, Besana, Moreno, Vivié, Morato, Perron, Van Honacker, Leroux - Ruisseau (m), M. By (0) - Klikas, L. Blond, F. Zmuda, Tarazit - Rosel. Remplaçants : Petey, F. By, Le Motteux, C. Zmuda, Froment, Mastrolillo. Entr. : Jacques Petey et Hervé Lasbignes.


Lagny s’écroule une nouvelle fois (« La Marne » - 2 mai 1996)

En s’inclinant à L’Aigle (25-0)

 - JPEG - 269.1 ko
1996-05-02 - La Marne
Ed. Lagny-Chelles
Arch. P. Eberhart

Lagny s’écroule une nouvelle fois

LES 15 points d’avance du match aller n’ont pas suffi. L’Aigle a plané sur cette rencontre retour en s’adjugeant le gain de la rencontre et aussi le ticket qualificatif pour la troisième division. Une nouvelle fois, Lagny s’écroule aux portes du paradis. Dommage !

Ils étaient pourtant prévenus ! Mais l’histoire s’est, une nouvelle fois répétée. Après la déception de Pont-Audemer, Annemasse, Dreux, il faudra ajouter celle subie à L’Aigle en Normandie. Pour la quatrième année consécutive, les Seine-et-Marnais se heurtent a un nouveau mur. Curieux destin que celui subi lors des matches à véritable enjeu.

Considéré comme un diesel, Lagny n’est pas fait pour emballer le moteur. Mais là, on pensait vraiment qu’avec les 15 points d’avance du match aller, l’affaire était bien engagée.

 - JPEG - 153.9 ko
1996-05-02 - La Marne

Pour huit petite minute.

Eh bien non ! Les Normands, particulièrement bien inspirés à Lagny ont redressé la barre, laissant l’espace d’un instant, l’esprit de supériorité physique de côté. Car les locaux ont joué à fond le coup, naviguant au près, puis au large.

Devant un public survolté, les Aiglons après un premier essai de Pouillet (8e minute) vont avoir les pires difficultés à mettre à raison une équipe latignacienne qui courbe l’échine mais qui ne veut pas plier. Face à un lourd paquet, Lagny cherche à gagner du temps sur le temps. Mais les aiguilles du chronomètre tournent doucement et à une dizaine de minutes de la délivrance, L’Aigle menant 11-0 (mais éliminé) va planter un essai magistral sur une combinaison royale, un peu à l’image de celle qui avait emmené Blond à l’essai à Lagny.

Et maintenant !

Avec la transformation de Friloux, les Normands s’envolent. Définitivement (18-0). L’ultime essai à la dernière seconde donnera une note salée à ce match à sens unique. Il faudra donc repartir en honneur pour la prochaine saison. Et se donner les moyens enfin de franchir cette barre.

P. PIOPPI.


Les juniors de Lagny brillent (« La Marne » - 16 mai 1996)

Les juniors de Lagny brillent

 - JPEG - 78.8 ko
1996-05-16 - La Marne
Ed. Lagny-Chelles
Arch. Dép. de S.-et-M.

Ce dimanche, en challenge Sahuc, les juniors latignaciens se déplaçaient à Colombes pour affronter le Racing 2.

La première période voyait Lagny prendre l’avantage par deux essais à un.

En seconde mi-temps, le Racing reprenait l’avantage et menait 17 à 12 à cinq minutes de la fin. Les latignaciens appuyaient sur l’accélérateur pour finalement égaliser par un superbe essai.

Les deux équipes se quittaient donc sur un score nul de 17 partout.

Toute l’équipe est à féliciter pour cet excellent résultat.

Dimanche prochain, Lagny reçoit Domont pour l’avant-dernière journée du challenge.


Les juniors latignaciens continuent (« La Marne » - 23 mai 1996)

 - JPEG - 97.3 ko
1996-05-23 - La Marne
Ed. Lagny-Chelles
Arch. Dép. de S.-et-M.

Les juniors latignaciens continuent

Après les victoires face à Clermont, Melun et le nul contre le Racing, les juniors latignaciens ont atomisé Domont sur le score sans appel de 41-0 (17-0 à la pause). Avant la dernière journée du challenge, Lagny est placé en position idéale et s’apprête à continuer sur sa lancée contre Saint-Denis début juin.







Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques | info visites 672506

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Historique  Suivre la vie du site L’A.S.L. dans la presse  Suivre la vie du site Presse des années 90.   ?

Site créé par Jean-Luc Friez

Creative Commons License Valid XHTML+RDFa 1.1

Visiteurs connectés : 12